Bourse > Apprendre la bourse > Lexique Boursier

Lexique Boursier

Certificat

Assimilés à des valeurs mobilières, ces produits financiers ressemblent pour partie à des obligations, puisque l’émetteur – un établissement fi nancier – garantit leur remboursement à maturité. A l’échéance, le certificat est en effet contractuellement remboursé à la valeur de l’indice (ou du panier d’actions correspondant) à la date ou à un prix fixé au moment de l’émission. Ce sont aussi en partie des produits dérivés, puisqu’ils reflètent l’évolution soit d’un indice, soit d’un panier d’actions. Néanmoins, leur valorisation, contrairement à celle d’une option ou d’un warrant, n’intègre ni effet de levier, ni valeur temps, ni même de « volatilité implicite ». Ce ne sont pas davantage de réelles parts de fonds communs de placement ou de sicav, car ils ne sont commercialement assujettis, en dehors des frais de transaction additionnels, à aucuns frais d’entrée, de sortie ou de gestion. La plupart des certificats sont émis en référence à un indice boursier (CAC 40, Euro Stoxx 50, Nikkei...). Leur valeur réplique alors scrupuleusement celle du sous-jacent. Mais il existe également des certifi cats dits bears. Contrairement aux bulls, ils permettent de jouer la baisse de l’indice de référence. Dans ce cas, leur valeur équivaut à la différence entre un plafond prédéterminé par l’émetteur et la valeur réelle de l’indice. Un certifi cat peut aussi bien se référer à un panier thématique d’actions (sport, communication, Internet…) que reposer sur une sélection « active » de sociétés cotées (les trente actions composant l’indice mondial MCI World les moins bien valorisées sur la base d’un consensus de marché, par exemple). Attention, un certificat indexé est un produit pur ! C’est-à-dire que l’investisseur est pleinement exposé au risque de baisse (ou de hausse pour les certifi cats bears) de l’indice ou du panier d’actions de référence. Enfin, les certificats ne sont pas admis dans un PEA.