Bourse > Apprendre la bourse > Lexique Boursier

Lexique Boursier

Sicav

Les sociétés d’investissement à capital variable ont été créées pour permettre à des particuliers qui ne souhaitent pas investir directement en Bourse de le faire par l’intermédiaire de professionnels. Les sicav ont pour objet de gérer un portefeuille de valeurs mobilières, spécialisé sur un produit (actions, obligations, titres monétaires) ou sur plusieurs catégories de titres. Afin d’assurer aux actionnaires la totale liquidité de leur investissement – pour qu’ils puissent vendre leurs parts à tout moment –, le capital d’une sicav est « variable ». Toute somme apportée par un épargnant augmente le capital de la sicav, laquelle l’utilise pour acheter des titres. A l’inverse, la sicav revend une partie de son portefeuille et utilise les fonds ainsi dégagés pour racheter les parts de l’actionnaire sortant. La gestion est assurée par une société de gestion. Le gérant est tenu de respecter des règles de sécurité strictes. Objectif : limiter les risques pour les souscripteurs. Une sicav ne peut pas placer plus de 10 % de son actif sur certaines catégories de titres. Elle ne doit pas, en principe, détenir plus de 5 % en titres d’un même émetteur (une limite qui peut être portée à 10 %, à la condition que le total des lignes supérieures à 5 % n’excède pas 40 % du portefeuille). Elle n’a pas non plus le droit de vendre des titres à découvert. Le contrôle s’effectue à plusieurs niveaux : par le conseil d’administration, par les commissaires aux comptes, par l’Autorité des marchés financiers et par les actionnaires. Sur le plan fiscal, l’actionnaire d’une sicav se trouve dans la même situation que s’il détenait une fraction du portefeuille.