Bourse > Apprendre la bourse > Lexique Boursier

Lexique Boursier

Sell in may

« Octobre est un des plus mauvais mois pour jouer en Bourse. Les autres sont : juillet, janvier, septembre, avril, novembre, mai, mars, juin, décembre, août et février », ironisait le romancier américain Mark Twain. Au-delà de la boutade, il est vrai que certains mois ont acquis une mauvaise réputation. Mai est sans conteste l’un de ceux – avec octobre – qui a le plus terni la sienne. « Mai est tout simplement le mois des ponts, donc nécessairement marqué par une baisse d’activité propice au repli, expliquait André Dessot dans Le Monde. C’est aussi le mois des émissions de toutes sortes, avec l’inévitable détournement de capitaux que ce phénomène entraîne. Souvent aussi, en France du moins, les grèves fleurissent en ce milieu de printemps. Bref, mai cumule des handicaps non seulement à Paris mais également sur toutes les grandes places étrangères. » A la City – le quartier financier de Londres –, un dicton assure : Sell in may and go away, and buy back on the Derby day. Traduction : « Prenez vos bénéfices en mai et rachetez le jour du derby d’Epsom », qui se court le premier samedi de juin. D’où une forme de syndrome à répétition auquel la Bourse de Paris échappe rarement.