Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 351.49 -4.23 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Malgré les temps chauds de la guerre commerciale, le CAC 40 boucle le mois presque à l'équilibre

vendredi 30 août 2019 à 18h00
Le CAC 40 termine le mois d'août proche de l'équilibre

(BFM Bourse) - Le mois d'août n'a pas été de tout repos sur les marchés, avec une amplitude de fluctuation jusqu'à 8% sur le CAC 40, ébranlé en début de période par la reprise des hostilités entre le président des Etats-Unis et les dirigeants de la République populaire de Chine. Mais la tonalité des échanges s'est finalement apaisée, et l'indice phare parisien, après une ultime hausse de 0,56% vendredi, a finalement limité son repli mensuel à -0,7%.

Qui se rappelle encore la chute de 3,6% -pire séance du CAC 40 en trois ans- du vendredi 2 août ? Au bout d'un mois, le marché parisien a pourtant effacé ce trou d'air, amplifiant ce vendredi le rebond de 1,51% de la veille en s'adjugeant 0,56% supplémentaires à la clôture à 5480,48 points, dans un volume de 2,87 milliards d'euros.

Le mois avait pourtant débuté sur une note calamiteuse, le président des Etats-Unis ayant lancé un pavé dans la mare en introduisant à partir de septembre de nouveaux "petits" droits de douane sur des produits chinois, alors que les discussions entre les deux grandes puissances en vue de conclure un vaste accord commercial venaient à peine de reprendre. Quelques temps après, les autorités chinoises avaient contre-attaqué en annonçant une hausse réciproque des droits de douane sur 5.000 produits américains représentant l'équivalent de 75 milliards de dollars, et le rétablissement d'une taxe de 25% sur les voitures importées des Etats-Unis.

Mais, peut-être sous l'effet des menaces de plus en plus concrètes que la guerre commerciale fait peser sur la conjoncture mondiale (avec le risque d'une récession aux Etats-Unis, ce qui serait de mauvais aloi pour une éventuelle réélection de l'actuel président), la tonalité des échanges entre les deux puissances s'est soudainement apaisée à partir du week-end du 25, chacun affirmant vouloir sincèrement parvenir à un accord. Dans ce cadre, l'envoi d'une délégation chinoise à Washington courant septembre a été confirmée.

Parallèlement, les banques centrales américaine et européenne ont clairement laissé entendre qu'elles étaient disposées à rééditer des mesures de soutien monétaire importantes. La prochaine intervention de la BCE est programmée le 12 septembre et l'empressement des membres connus pour leur biais restrictif, ou "faucons" (les Allemands Lautenschläger, Wiedmann ou le néerlandais Knot) à affirmer qu'il n'est bien trop tôt pour relancer un stimulus monétaire suggère paradoxalement qu'il en est très sérieusement question au sein de l'institution, dont la prochaine présidente Christine Lagarde se présente comme une "colombe" (adepte d'une politique monétaire généreuse). Du côté de la Réserve fédérale, sa prochaine réunion se tiendra le 18 septembre.

Au bout du compte, ce mois mouvementé se solde par une performance... proche de l'équilibre (-0,7% exactement) pour le CAC 40. Un peu plus pénalisé sur l'ensemble du mois, avec un repli d'environ 2% du S&P 500, Wall Street se dirigeait vers une séance en demi-teinte, certains intervenants prenant la poudre d'escampette avant un week-end de trois jours puisque la bourse américaine sera fermée lundi 2 septembre en raison du Labor Day.

La fragile accalmie commerciale profite à l'automobile

En cette dernière séance d'août, la physionomie du palmarès parisien n'a pas beaucoup varié par rapport aux journées précédentes. En effet l'optimisme quant à la bonne volonté déclarée des Etats-Unis et de la Chine pour conclure un vaste accord commercial a comme souvent profité à l'automobile (Michelin +1,75%, Peugeot +1,8%), aux matériaux de construction (Saint-Gobain +2,7%, Schneider +1,9%) à la technologie (+1,6% pour Atos, +1,5% pour Capgemini et +1,3% pour Dassault Systèmes) ainsi qu'au luxe (+1,3% pour Hermès et +1,2% pour Kering).

De façon plus circonstanciée, Pernod Ricard a encore grimpé de plus de 1,1%, battant ainsi un nouveau record après l'envolée de 3% enregistrée jeudi grâce à ses résultats 2018-2019. Le groupe créé en 1975 par le rapprochement de deux entreprises familiales, Pernod et Ricard, aujourd'hui numéro 2 mondial, s'installe ainsi à plus de 46 milliards d'euros de capitalisation, ce qui en fait à cette aune l'une des principales entreprises françaises.

Le transporteur Stef a pris plus de 8% à la suite d'excellents résultats semestriels.

Du côté des baisses, Archos déjà au fond du trou a creusé ses pertes (-5,7%).

Au chapitre toujours animé des biotechs, Pharnext a plongé de 41%, ayant fait savoir que l'agence américaine du médicament lui avait recommandé de recommencer un essai de phase 3 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth. L'essai mené entre 2015 et 2018 sur plus de 300 patients avait en effet été entaché d'un problème de formulation sur le dosage le plus élevé, de sorte que seuls 55 (au lieu d'une centaine) avaient reçu cette dose, supposément la plus efficace.

Sur le marché des changes, l'euro a accéléré sa baisse, perdant 0,62% à 1,0989 dollar. Un niveau que la monnaie unique n'avait pas atteint depuis le printemps 2017.

Net recul des cours de l'or noir

Enfin pour ce qui est des cours pétroliers, l'heure était aux prises de bénéfices appuyées avec un repli de 3,26% du brut texan WTI à 54,86 dollars, et de 2,93% pour le Brent à 58,72 dollars, sur des rumeurs de diminution moindre que prévu de la production russe et alors que débute la saison des ouragans dans le golfe du Mexique. Dorian qui pourrait atteindre les côtes de Floride ce week-end semble d'ailleurs en bonne voie pour passer en catégorie 4, mais sa trajectoire devrait toutefois éviter le gros des installations pétrolières.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+303.10 % vs -12.46 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat