Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 492.15 -0.07 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le CAC 40 retrouve le sourire et le seuil de 5400 points

jeudi 29 août 2019 à 18h00
Le CAC 40 est reparti de l'avant

(BFM Bourse) - La Bourse de Paris a finalement effacé la chute enregistrée vendredi dernier sur fond de durcissement du conflit commercial sino-américain, les deux parties ayant assuré vouloir continuer à rechercher une solution à leur différend. Le CAC 40 a grimpé de 1,5%, pour finir à près de 5450 points.

Evoluant de façon précaire à l'ouverture, la Bourse de Paris a rapidement remonté la pente jeudi, pour clôturer sur un gain de 1,51% à 5.449,97 points dans un volume d'échanges resserré de 2,6 milliards d'euros. La cote des actions a profité des informations en provenance de Chine selon lesquelles les négociations ne sont pas arrêtées avec les États-Unis, le ministère chinois du Commerce ayant indiqué que Pékin envisage bien d'envoyer une délégation aux États-Unis dès le mois de septembre. Dans un sens comme dans l'autre, la guerre commerciale qui oppose les deux plus grandes puissances économiques mondiales fait bouger les marchés depuis de longs mois... Et cette nouvelle accalmie a donc permis au CAC 40 de signer un joli rebond au CAC 40 au lendemain d'un léger repli (-0,34%). Les autres Bourses européennes en ont aussi profité (+1,2% pour le Dax, +0,95% pour le FTSE britannique malgré le renforcement de l'hypothèse d'un "hard Brexit").

La Bourse de Milan s'est même adjugé près de 2% alors que le soulagement domine après la reconduction du Premier ministre italien démissionnaire Giuseppe Conte, qui va former un nouveau gouvernement, soutenu par une inédite majorité entre sociaux-démocrates et Mouvement cinq étoiles.

L'hypothèse d'un hard Brexit se renforce

En France, la publication de deux indicateurs économiques rassurants a apporté un soutien supplémentaire. La croissance économique a atteint 0,3% au deuxième trimestre, un chiffre révisé à la hausse (+0,1 point de pourcentage) par l'Insee par rapport à sa première estimation. La consommation des ménages français a également rebondi davantage que prévu en juillet, affichant une augmentation de 0,4%, alors que les économistes interrogés par Reuters tablaient sur +0,3%.

Pernod Ricard et Bouygues en vedette

Une large majorité, 36 des 40 valeurs de l'indice phare, ont fini en territoire positif. Aux premiers rangs du palmarès figuraient les deux groupes qui ont publié des résultats -semestriels pour Bouygues, annuels pour Pernod Ricard- convaincants. Porté par ses ventes en Chine (+21%) et en Inde (+20%), le n°2 mondial des spiritueux a enregistré une croissance organique de ses revenus de 6% à plus de 9 milliards d'euros, ce qui a permis à son titre de toucher un nouveau plus historique, à la fois en séance (174,25 euros) et en clôture (171,80, en hausse de 3,09% exactement). Du côté de Bouygues, les résultats semestriels ont également dépassé le consensus établi par les analystes, notamment grâce aux activités du conglomérat dans les télécoms et les médias. Le titre a décollé de 6,75%, la meilleure performance du jour.

Toujours au sein du CAC 40, les poids lourds de la cote ont aussi affiché de nettesprogressions, à l'image de Total (+1,55%) et LVMH (+1,55% aussi). Tout comme les valeurs liées aux matières premières et aux semi-conducteurs (+3,2% pour STMicro) éminemment sensibles à la conjoncture géopolitique (+3,9% pour ArcelorMittal).

Les résultats d'Eurofins limitent la casse après la cyberattaque

Sur le reste de la cote, Eurofins (+5,6%) a signé aussi la meilleure performance du SBF 120, malgré une chute de son bénéfice net (-35% à 59 millions d'euros) liée à une vaste cyberattaque ayant frappé plusieurs laboratoires du groupe début juin. Le groupe a souligné que l'indemnisation par ses assurances était susceptible de réduire significativement l'impact final.

De l'autre côté du palmarès, TF1 (-2,75%) et M6 (-3,7%) ont subi un coup d'arrêt dans le sillage de l'abaissement de la recommandation des analystes de Merrill Lynch.

Sur le marché pétrolier, le cours du baril de Brent (+0,32% à 60,12 dollars) et plus encore celui de WTI (+1,17% à 56,43) accentuaient leur avance, après avoir nettement progressé mardi au vu d'une dégringolade des stocks américains de brut, selon les chiffres d'un rapport publié par l'Agence américain d'information sur l'Energie (EIA). Enfin, sur le "forex", la monnaie unique européenne reculait encore un peu face au billet vert, à 1,1061 dollar (-0,14%).

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.30 % vs +10.48 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat