Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 765.52 -0.44 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le CAC progresse encore et établit de nouveaux records historiques

mercredi 3 novembre 2021 à 18h21
Le CAC 40 établit de nouveaux records

(BFM Bourse) - Au terme d'une séance prudente dans l'attente des propos de la Fed sur l'inflation, l'indice phare de la Bourse de Paris atteint un nouveau record historique en séance (à 6 955,10 points) ainsi qu'à la clôture (6.950,64 points).

Vers l'infini et au-delà. Parvenu à faire tomber la veille un record vieux de plus de 21 ans en clôturant à 6.927,03 points, soit précisément 4,70 points au-dessus de son précédent pic historique atteint le 4 septembre 2000, le CAC 40 a conservé son biais haussier et touché un nouveau pic absolu en séance. Peu après 15h45, l'indice vedette du marché parisien a gagné jusqu'à 0,41%, à 6.955,10 points, soit une dizaine de points de mieux que son précédent record atteint... le 4 septembre 2000, en pleine "bulle Internet". Il a ensuite clôturé la séance à 6.950,65 points, en hausse de 0,31% par rapport à la veille.

Malgré l'absence de nouveau catalyseur après une saison globalement convaincante de résultats trimestriels et la prudence induite par l'attente de nouvelles déclarations du président de la Fed au sujet de l'inflation, le marché parisien a donc effacé deux records vieux de plus de 21 ans en deux jours.

Le patron de la banque centrale américaine est de fait très attendu par les marchés. Sauf retournement de situation improbable, Jerome Powell devrait annoncer en fin d'après-midi (outre-Atlantique) le fameux "tapering", soit la réduction progressive de son soutien à l'économie. La banque centrale américaine achète pour rappel actuellement 120 milliards de dollars d'actifs chaque mois, et pourrait réduire ce montant de 15 milliards de dollars par mois, jusqu'à épuisement à la mi-2022, selon le compte rendu des dernières discussions des responsables de la Fed. "Les marchés boursiers ont été parfaitement préparés à cette évolution de la politique monétaire américaine" soulignent les experts de Saxo Banque.

L'une des incertitudes restantes (et l'élément sur lequel s'attarderont les investisseurs) concerne une éventuelle modification de "l'appréciation de la trajectoire de l'inflation" de l'institution. "De plus en plus d'éléments indiquent que l'inflation temporaire va être plus durable que prévu" poursuivent ces mêmes experts. "Cela va conditionner les anticipations de hausses des taux directeurs. Peu importe les réponses qui seront apportées ce soir, il faut s’attendre à un fort rebond de la volatilité", écrivent-ils dans leur note.

La présidente de la BCE Christine Lagarde a pour sa part jugé "très peu probable" que l'institution européenne relève les siens (également à un niveau plancher) l'année prochaine en raison d'une inflation encore trop faible, a-t-elle déclaré ce mercredi. Au rayon des statistiques, le taux de chômage de la zone euro a poursuivi sa décrue en septembre, touchant 7,4% de la population active, après 7,5% en août (et 8,6% en septembre 2020) selon Eurostat.

Aux valeurs à Paris, le palmarès ne révèle aucune variation d'envergure parmi les poids lourds de la cote, hormis Worldline qui accentue son rebond (+4,1%), tout comme URW (+2,8%). Sans actualité particulière, Dassault Systèmes gagne 2,3%. De l'autre côté, TotalEnergies clôt la marche avec un recul de 2% lié à la brusque rechute des cours du brut. En baisse de 2% à la mi-journée, ces deniers ont accéléré leur baisse dans l'après-midi après la confirmation, par l'AIE, d'une hausse plus prononcée que prévu des stocks la semaine dernière. Vers 18h05, le baril de Brent cède 2,8% 82,4 dollars et celui de WTI recule de 3,1% à 81,3 dollars.

Bouygues cède de son côté 0,3% après avoir annoncé le dépôt d'une offre engageante pour le rachat d'Equans, l'entité de services d'Engie. Antin profite de plusieurs notes d'analystes pour grappiller 0,4%, tandis que Nexans grappille finalement 0,3% malgré deux notes de JP Morgan et Crédit Suisse pointant une publication trimestrielle inférieure aux attentes. Valneva recule pour sa part de 2,9% après avoir réussi à lever 88 millions d'euros pour le développement de ses candidats-vaccins dans le cadre de son augmentation de capital. Enfin, DBV Technologies poursuit son yoyo (-6,5% ce jour).

Sur le marché des changes, la parité eurodollar évolue peu à 18h10 (+0,02% à 1,1581).

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.20 % vs +36.10 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat