Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 954.65 +0.40 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le CAC 40 surmonte la volatilité et signe enfin un rebond consistant

mercredi 11 mai 2022 à 17h38

(BFM Bourse) - Momentanément décontenancé par la publication du dernier chiffre d'inflation aux Etats-Unis, le marché parisien est ensuite reparti de l'avant pour clôturer mercredi en hausse de 2,5%, sa meilleure performance depuis le 29 mars dernier, au vu d'une (petite) modération de l'inflation aux Etats-Unis en avril.

Le vent a enfin tourné sur les marchés mercredi. Le début de panique observé en début de semaine a laissé place à un rebond consistant de 2,50% (plus forte hausse depuis le bond de 3% du 29 mars dernier avec la reprise de négociations entre la Russie et l'Ukraine, espoir largement déçu depuis), ramenant le CAC 40 à 6.269,73 points alors que les investisseurs ont pour la première fois depuis des mois constaté une décélération de la hausse des prix aux Etats-Unis.

L'indice des prix à la consommation (CPI) était le rendez-vous macro-économique à ne pas manquer cette semaine. Mesuré à +8,5% en rythme annuel en mars, le rythme est redescendu à +8,3% en avril, selon le Bureau of Labor Statistics. Le consensus des économistes misait sur un ralentissement un peu plus marqué (+8,1%), ce qui a dans un premier temps occasionné un coup de mou sur les indices, avant que le marché décide de considérer le verre à moitié rempli plutôt qu'à moitié vide et de saluer la nouvelle.

Outre Atlantique, les principaux indices optaient également pour le vert (+1,1% pour le DJIA, +1% pour le S&P 500 et plus modestement +0,2% pour le Nasdaq Composite) tandis que le rendement du taux des bons du Trésor américain à dix ans redescendait un peu depuis un pic à plus de 3% en début de séance. Un ralentissement de la hausse des prix pourrait en effet conduire la Fed à ne pas accélérer le resserrement des taux.

De son côté, la Banque centrale européenne envisagerait de relever ses taux d'intérêt dès le mois de juillet, a averti mercredi sa présidente Christine Lagarde, dans un contexte de forte inflation dans la zone euro. En Allemagne, l'indice des prix a d'ailleurs progressé de 7,8% sur un an en avril, pour ainsi afficher sa forte hausse en plus de quatre décennies.

Le luxe en soutien, Alstom sombre

Sur le front des valeurs, le rebond des valeurs du luxe comme L'Oréal (+4,8%), LVMH (+4,3%) ou Kering (+3,8%) a largement contribué au redressement de l'indice, tandis qu'à Milan Salvatore Ferragamo bondissait de 10%, le roi des cordonniers (et cordonnier des rois) ayant publié de solides comptes pour le premier trimestre, malgré un ralentissement de ses ventes en Chine.

Les producteurs de matières premières à l'image de TotalEnergies (+4,6%) et ArcelorMittal (+3,6%) ont été aussi très recherchés.

Seules quatre valeurs de l'indice phare sont restées sur le bas-côté, un trio de valeurs défensives (Orange, Carrefour et Eurofins) ainsi qu'Alstom. Pourtant en forte hausse dans les premiers échanges le titre du constructeur ferroviaire a sombré jusqu'à -10%, l'impact de la Russie et une dette nette en hausse éclipsant des résultats ajustés supérieurs aux attentes et la révision en hausse le montant des synergies avec les actifs rachetés à Bombardier. Le titre a fini à -5,1%.

En dehors de l'indice phare Elis a gagné 1,9% dans le sillage d'une activité trimestrielle dynamique. Le blanchisseur anticipe une croissance organique du chiffre d'affaires 2022 comprise entre +13% et +15% sur l'année.

Le secteur de la restauration collective était également bien orienté en Bourse. Elior a pris 5,5% et Sodexo 2,4% dans le sillage du britannique Compass (+10%) qui a profité de ses solides résultats semestriels.

Du côté des petites capitalisations, Prismaflex a gagné 3,5% après avoir part d'un net rebond de son activité sur l'ensemble de son exercice 2021-2022, toujours tirée par une demande soutenue pour son expertise en impression numérique grand format.

Sur le marché des changes, l'euro finissait à nouveau pas très loin de 1,05 dollar (1,0537, +0,06%...). L'or noir reprenait des couleurs après avoir accusé une forte baisse sous les craintes d'un ralentissement économique. Le WTI rebondissait de 5,6% à 105,37 dollars, après avoir évolué la veille sous les 100 dollars pour la première fois en deux semaines. Le Brent flambait de son côté de 5% à 107,61 dollars.

G. B. - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+316.30 % vs +19.79 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat