Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 025.20 -0.17 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Une première séance de la semaine très calme et sans tendance

lundi 5 novembre 2018 à 17h25
Le CAC boucle cette première séance de la semaine à l'équilibre

(BFM Bourse) - À la veille des élections de mi-mandat aux États-Unis, le CAC 40 est resté quasiment à l'arrêt lundi. Dans un volume d'échanges exceptionnellement faible, l'indice vedette a bouclé la séance à l'équilibre (-0,01% et 5.101,39 points).

Une journée pour (presque) rien à la Bourse de Paris ce lundi, dans l'attente des élections américaines de mi-mandat qui auront lieu ce mardi 6 novembre. Le CAC 40 a terminé cette séance pratiquement à l'équilibre (-0,01% à 5.101,39 points), au terme d'un journée marquée par un volume de transactions et une amplitude de variation particulièrement faibles.

Les marchés européens et américains sont désormais dans l'attente, non seulement des résultats des élections mais aussi de la décision de la Fed qui se réunit de nouveau ce jeudi. Les places boursières craignent une nouvelle hausse des taux directeurs -qui serait la quatrième de l'année- après la publication, vendredi dernier, d'un rapport très positif sur l'emploi américain.

Encore des craintes commerciales

Moins d'un mois avant la rencontre entre Donald Trump et son homologue chinois, Xi Jinping, en marge du prochain G20 de Buenos Aires le 30 novembre prochain, la Chine tient cette semaine sa première "exposition internationale des importations". Une manifestation perçue comme une réponse à la guerre commerciale lancée en juillet par le président américain mécontent des déficits colossaux accumulés par son pays. Le déficit commercial américain s'est encore creusé au mois de septembre avec des importations chinoises record.

Toujours des craintes sur le budget italien

Les 19 ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe) se sont réunis ce lundi après-midi pour entendre leur collègue Giovanni Tria répondre aux critiques de la Commission européenne et se justifier sur le projet de budget soumis par l'Italie. Ce dernier, pour la première dans l'histoire de l'Union européenne, avait été retoqué par Bruxelles le 23 octobre dernier, la Commission ayant jugé la "déviation claire, nette et assumée" vis-à-vis des règles européennes. Des craintes qui ont ravivé les tensions sur les bons du trésor italien à 10 ans, en hausse de près de 2% à 3,367% ce midi, avant une détente cet après-midi (le rendement du "Buono del tesoro poliennale" à 10 ans étant redescendu 3,331 vers 17h30).

Des biotechs en hausse

Dans ce marché exceptionnellement calme, quelques biotechs se sont tout de même distinguées. Genkyotex, qui a atteint les critères d'efficacité cliniques visés lors des résultats intérimaires d'un essai sur sa molécule GKT831 a bondit de plus de 7,97%. De son côté Onxeo s'est envolé de 12,72% après l'annonce de résultats intermédiaires positifs pour l'étude de phase 1 d'AsiDNA dans les tumeurs solides.

À noter également la belle performance d'Ingenico, dont le titre progresse de près de 3,85% à la suite du départ de son PDG, Philippe Lazare, perçu comme un prélude à un possible démantèlement ou un changement de contrôle du groupe.

Sur le CAC 40 les variations sont restées limitées. Total a signé la meilleure performance de la séance avec une hausse de 2,29%, les investisseurs saluant le protocole d'accord conclu avec la société de distribution de gaz naturel américaine Sempra Energy. Veolia (+1,71% et Orange (+1,49%) complètent le podium. Dans l'autre sens, Valeo (-4,9%), CapGemini (-4,1% et STMicroelectronics (-3,66%) ont affiché les plus fortes baisses.

Wall Street hésite, Apple sous les 1.000 milliards de capitalisation

Wall Street a encore ouvert en ordre dispersé lundi, à l'entame d'une semaine très politique, (élections américaines de mi-mandat) et économique (réunion de la banque centrale américaine mercredi et jeudi). Vers 17h50, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, gagnait 0,53%, à 25.404,37 points et l'indice élargi, le S&P progressait lui de 0,21% à 2.728,75 points.

En revanche, le Nasdaq, à forte coloration technologique, cédait 0,92% à 7.289,64 points, tiré à la baisse par Apple, en repli de près de 3% vers 17h50. Après la chute de plus de 6% ce vendredi, le géant de Cupertino paye notamment l'arrivée à maturité du marché mondial des smartphones qui limitera forcément la croissance des ventes de terminaux. Sa capitalisation retombe sous les 1.000 milliards de dollars.

Sur le marché de l'or noir, le baril de Brent de la mer du Nord s'appréciait de 0,84% à 73,23 dollars vers 18h00 ta,dos que le baril de WTI américain reprenait lui 0,87% à 63,43 dollars.

Enfin, l'euro regagnait un peu de terrai face au billet vert dans l'après-midi, à +0,09% et 1,1398 dollars vers 18h00 également.

Quentin Soubranne - ©2018 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.20 % vs +1.09 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat