Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

APPLE

AAPL - US0378331005 SRD PEA PEA-PME
- -

Apple : La capitalisation d'Apple retombe sous 1.000 milliards de dollars

mardi 6 novembre 2018 à 09h15
APPLE recule à nouveau lundi en Bourse

(BFM Bourse) - En renonçant à publier les chiffres de ventes de ses terminaux, Apple reconnaît implicitement que l'arrivée à maturité du marché mondial des smartphones limitera forcément la croissance des ventes d'iPhone et d'iPad à l'avenir. À court terme, le marché a du mal à intégrer l'évolution du modèle du groupe californien.

La tendance pour Apple ne s'améliore pas en Bourse. Après avoir abandonné 6,63% vendredi -une chute d'une ampleur inédite depuis 2014- l'action du géant de Cupertino a perdu 2,84% supplémentaires lundi soir à Wall Street, à 201,59 dollars.

Un article paru lundi dans le Nikkei, le quotidien des affaires japonais, fait redouter une faiblesse de la demande pour l'iPhone XR. D'après le journal japonais, Apple aurait discrètement demandé à ses fournisseurs, tels Foxconn (Hon Hai Precision Industry) et Pegatron, de ne pas augmenter leurs capacités de production dédiées aux composants de son nouvel appareil phare. Toujours selon le Nikkei, le groupe aurait en revanche augmenté ses commandes d'iPhone 8 et d'iPhone 8 Plus, les modèles lancés en 2017 donc moins onéreux.

Ces supputations font suite à l'annonce la semaine dernière par Apple qu'il ne communiquerait plus les chiffres de ventes unitaires de ses différentes lignes de produit, pour privilégier une présentation sur la base du chiffre d'affaires des matériels d'une part et des services de l'autre, en précisant la marge brute de chacune de ces deux activités.

Cette approche obligera les analystes à se focaliser sur la croissance des revenus et bénéfices, à une période où les ventes de terminaux pures et dures perdent de leur pertinence alors que le marché mondial du smartphone arrive à maturité.

Stables, les ventes d'iPhone se maintiennent à un meilleur niveau que la moyenne du marché

La semaine dernière, les chiffres de ventes d'Apple au trimestre clos fin septembre (le quatrième trimestre de son exercice fiscal) ont d'ailleurs montré une stagnation des ventes d'iPhone, dans un marché globalement en recul de 6%, selon le cabinet IDC. En revanche, le chiffre d'affaires des services a atteint pour la première fois le cap des 10 milliards de dollars en un trimestre, enregistrant 27% de hausse par rapport au quatrième trimestre 2017, ce qui en fait désormais la branche la plus dynamique du groupe.

Fort d'une base installée de plus de 800 millions d'utilisateurs d'iPhone, Apple doit s'efforcer de renouveler ce parc en proposant régulièrement de nouveaux modèles, mais après plus de dix ans de conquête les taux de croissance des ventes devraient tendanciellement diminuer. L'enjeu pour le groupe est de développer à partir de cette base un écosystème global, en proposant de plus en plus de systèmes dédiés comme la vidéo à la demande ou le stockage en ligne, mais aussi des services encore plus innovants dédiés à la santé ou à l'automobile. Reste à faire accepter au marché que le célébrissime iPhone n'est plus l'alpha et l'omega d'Apple.

Guillaume Bayre - ©2018 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur APPLE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.20 % vs +1.09 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat