Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 385.51 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le CAC 40 dépasse les 6300 points, pour la première fois depuis novembre 2000

lundi 19 avril 2021 à 12h25

(BFM Bourse) - Venant d'enchaîner trois semaines de progression consécutives, la Bourse de Paris maintient le cap haussier ce lundi à la mi-séance, même si la pression sur l'accélérateur se relâche quelque peu.

Il faut remonter au 6 novembre 2000 (veille du scrutin opposant George W. Bush et Al Gore pour l'élection à la présidence des Etats-Unis) pour retrouver un tel niveau sur le CAC 40. La barre de 6300 points, à un cheveu de laquelle l'indice phare parisien s'était arrêté vendredi, a été enfin touchée ce lundi matin. Vers 12h15, la jauge inscrit 6.309,10 points, soit encore 0,35% de mieux que vendredi soir.

Les facteurs de soutien qui ont porté le marché parisien sans discontinuer ces trois dernières semaines (prolongeant le mouvement entamé, il y a près de six mois, avec les résultats positifs des premiers vaccins) sont donc toujours présents. Même si le niveau de valorisation des entreprises cotées ne manque pas d'interroger, le démarrage canon de la saison des publications trimestrielles apparaît largement justifier l'optimisme ambiant.

"Les attentes bénéficiaires sont effectivement élevées, mais nous pensons qu’elles pourraient être dépassées, a l’instar de ce qui s’est passé ces derniers jours", rappelait récemment Frédéric Rollin, conseiller en stratégie d’investissement. De fait à l'échelon de la France, des fleurons tels que LVMH et Teleperformance ont largement dépassé les anticipations au titre du premier trimestre 2021, dépassant même le niveau d'activité d'avant la pandémie. Le spécialiste est donc d'avis de laisser le rebond se poursuivre, en continuant à surpondérer les actions. L’économie mondiale enregistre un rebond sans précédent. Les mesures de relance et l’accélération des campagnes vaccinales dans le monde entier encouragent les investisseurs à orienter une part plus importante de leurs actifs vers les actions au détriment des obligations.

Une première salve de publications rassurante

"Les premiers résultats des entreprises semblent bien vérifier le très fort rebond attendu des profits au premier trimestre comparé à l’année dernière", abonde Sebastian Paris-Horvitz, nouveau directeur de la recherche de La Banque Postale Asset Management. "Ceci est de bonne augure pour soutenir encore le marché et alimenter de prévisions solides pour la plupart des économies développées, notamment américaine. Ceci est d’autant plus favorable, que les taux longs ont reculé outre-Atlantique, avec le marché obligataire toujours «prisonnier» des banques centrales et leur tentative de maintenir les taux réels très déprimés pour encore un temps". Par ailleurs, observe-t-il "dans la dynamique de reprise américaine et les résultats des banques, on voit le comportement des entreprises et des ménages qui semblent utiliser l’amélioration de leur situation financière apportée par la reprise et les aides gouvernementales pour réduire leur utilisation du crédit bancaire". Un facteur positif pour le futur, puisque ces acteurs économiques gardent ainsi une capacité d'endettement supplémentaire.

En attendant une nouvelle salve de publications dans la semaine et, du point de vue macro-économique, la réunion de la Banque Centrale Européenne jeudi prochain, le rythme des annonces connaît cependant une accalmie en ce début de semaine. Principale capitalisation à l'ordre du jour, Faurecia a livré des résultats intrinsèquement remarquables pour le premier trimestre, mais sans doute déjà intégrés : le titre recule de près de 2%, gommant ainsi sa surperformance au cours de la semaine écoulée (Faurecia avait progressé deux fois plus vite que le CAC).

Le secteur de la santé est à l'honneur une fois encore, avec un gain de près de 1% pour Korian tandis que le groupe a racheté un spécialiste allemand des soins intensifs, Intensivpflegedienst Lebenswert (IPDL), implantée actuellement en Bade-Wurtemberg et Bavière et qui connaît un développement significatif. Son fondateur Rudolf Wiedmann continuera de diriger cette activité au sein de Korian Allemagne. Pas de mention du prix toutefois. Par ailleurs le géant Sanofi profite de l'enregistrement d'une nouvelle indication en Europe pour son anticancéreux Sarclisa (isatuximab), et avance de 1,3%.

Sans actualité spécifique ce jour, mais plutôt dans la continuation d'un rebond à l'échelle des dernières séances, nombre de small caps inscrivent de fortes performances à commencer par Mauna Kea Technologies (+8,9%), qui publiera jeudi ses résultats annuels ainsi que son chiffre d'affaires trimestriel, Navya (+9,3%), Graines Voltz (+3,8%) etc.

Après un gain de plus de 6% au cours de la semaine écoulée, les cours pétroliers restent quasi-stationnaires, à 66,47 dollars (0,15%) pour le Brent et 63,09 dollars (-0,06%) pour le WTI.

En hausse de 2,5% sur les quinze derniers jours, la monnaie unique européenne repasse les 1,20 dollar pour la première fois depuis début mars, à 1,2032 dollar peu avant 12H00 (+0,43%).

Le Bitcoin, qui a lourdement rétrogradé au cours du week-end, tente de se stabiliser à 57.103 dollars.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+315.70 % vs +28.45 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat