Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

LVMH

MC - FR0000121014 SRD PEA PEA-PME
625.300 € -1.03 % Temps réel Euronext Paris

Lvmh : Grâce à Tiffany et à la reprise en Asie, les ventes de LVMH s'envolent

mercredi 14 avril 2021 à 10h53
LVMH réalise un début d'année 2021 exceptionnel

(BFM Bourse) - Au lendemain d'un record historique en clôture, le titre LVMH domine le palmarès du CAC 40 ce mercredi dans le sillage des résultats exceptionnels dévoilés pour le compte du premier trimestre. Zoom sur un trimestre record.

LVMH commence l'année sur des chapeaux de roues. Si Teleperformance -premier groupe du CAC à faire un point d'étape trimestriel- avait mis la barre très haut lundi en faisant état d'une croissance organique de 35,6% sur les trois premiers mois de l'année, le n°1 mondial du luxe s'en sort également très bien avec un bond de 30% de ses revenus au premier trimestre à périmètre et devises comparables, à 13,96 milliards d'euros.

Le mastodonte aux 75 maisons (dont Louis Vuitton, Dior, Dom Pérignon, Moët & Chandon, etc.) a ainsi vu ses ventes nettement excéder celles de 2019 à la même période (12,96 milliards d'euros), après avoir limité le recul organique de ses revenus à 17% entre janvier et mars 2020, au commencement de la crise sanitaire. Cette performance est également largement supérieure aux consensus compilés par Bloomberg et Factset qui tablaient respectivement sur des revenus de 12,7 et 12,5 milliards d'euros.

Plus de 40% des ventes en Asie

Ce spectaculaire rebond tient notamment à la dynamique commerciale exceptionnelle enregistrée par le groupe en Asie, où les ventes ont presque été multipliées par deux sur un an (+86% pour l'Asie hors-Japon, qui représente désormais 41% des ventes du groupe).

Le groupe a par ailleurs connu une croissance dans tous ses pôles d'activités à l'exception de la distribution sélective (Sephora, Le Bon Marché, le Duty Free Shoper) qui, pour cause de fermeture de magasins en Europe et l'absence de voyages internationaux, a vu ses ventes reculer de 5% en organique. "Sephora réalise une bonne performance dans un environnement commercial qui reste pourtant pénalisé par des fermetures de boutiques dans plusieurs pays en Europe" avec des ventes en ligne qui "poursuivent de belles avancées partout dans le monde" souligne toutefois LVMH.

L’activité "mode & maroquinerie" a enregistré une croissance organique de 52% de ses ventes au premier trimestre 2021 par rapport à la même période de 2020 et de 37% par rapport à celle de 2019, à 6,73 milliards d'euros (soit 48,2% des revenus du groupe). LVMH évoque notamment une "performance remarquable" de sa maison Louis Vuitton tandis que Christian Dior réalise "un bon début d'année" et que les créations d'Hedi Slimane rencontrent "un grand succès" chez Celine. Le groupe met également en avant la "très bonne performance" enregistrée par Marc Jacobs.

Tiffany fait bondir le pôle montres et joaillerie

Le pôle "montres & joaillerie" a pour sa part vu ses revenus plus que doubler (+132% à 1,78 milliards d'euros), le premier trimestre 2021 marquant l'intégration du joaillier américain Tiffany, dont le rachat a été finalisé en janvier pour quelque 13 milliards d'euros, qui "réalise un excellent début d'année". En organique, cette division affiche une croissance de 35%.

Le champagne tire aussi son épingle du jeu (+22% sur un an), ce qui permet à la division "vins & spiritueux" regroupant de nombreuses marques prestigieuses de croître de 32% en organique, avec "de bonnes performances en Europe et aux Etats-Unis".

"Dans un contexte qui reste encore perturbé, LVMH dispose des meilleurs atouts pour s'appuyer en 2021 sur la reprise espérée et retrouver une dynamique de croissance pour l'ensemble de ses métiers", conclut le groupe dans son communiqué.

Plus de 300 milliards d'euros de capitalisation

L'analyste d'Oddo BHF abonde en ce sens et estime dans une note matinale que "le groupe devrait bénéficier d'un retour graduel à la normale sur le front des loisirs, du tourisme et des voyages, ce qui permettra de consolider la trajectoire de progression des bénéfices d'ensemble". Réitérant son conseil à l'achat, le broker rehausse nettement sa cible de 608 à 660 euros.

Au lendemain d'un sommet historique en clôture à plus de 300 milliards d'euros de valorisation, une première pour un groupe tricolore, le titre LVMH réagit bien à cette publication, dominant le palmarès de l'indice phare avec un gain de 3% à 612,4 euros peu après 10h30. Cette 8e hausse consécutive porte la capitalisation boursière du groupe à 308,7 milliards d'euros, soit 369,5 milliards de dollars, ce qui lui permet de consolider sa place dans le top 20 des plus grandes capitalisations mondiales, juste derrière Mastercard (375 milliards) et Nvidia (388 milliards).

Le point d'activité de LVMH profite par ailleurs à l'ensemble du secteur du luxe, Kering et Hermès prenant respectivement 1,6% et 1,1% dans son sillage. L'Oréal grappille pour sa part 0,4%. À eux quatre, les "KOHL" pèsent désormais 686 milliards d'euros, soit plus d'un tiers (33,7%) de la valorisation combinée des 40 groupes du CAC.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur LVMH en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+316.60 % vs +27.88 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat