Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 936.42 -0.82 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La douloureuse lutte contre l'inflation a désarmé la Bourse de Paris

jeudi 22 septembre 2022 à 18h03
La Bourse de Paris chute de 1,9% jeudi soir

(BFM Bourse) - Au lendemain d'un rebond de 0,87%, la Bourse de Paris clôture en forte baisse de 1,9%. Le ton vindicatif de la Fed pour juguler une inflation hors de contrôle a crispé le marché.

Pour suivre cette séance post-réunion de la Réserve fédérale, il était préférable d'avoir les nerfs solides. Après avoir ouvert sur une baisse de plus de 1,7%, le CAC 40 était parvenu à limiter le repli à 0,7% à la mi-séance... Avant de retomber dans ses travers baissiers et clôturer au plus bas du jour à 5 918.50 points sur un repli de 1,87% jeudi soir.

Le marché continue de digérer les annonces de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui a, comme anticipé par le marché, relevé mercredi soir ses taux directeurs de 75 points de base (0,75 point de pourcentage). Mais la banque centrale américaine a surpris sur ses "dot plots", c’est-à-dire les projections de ses membres sur le niveau des taux à un horizon donné.

"Surprise surprise" sur les prévisions du taux directeur

"Mais, surprise surprise, les prévisions du taux directeur pour la fin de l’année 2023 ont fortement augmenté. Les gouverneurs comprennent que l’inflation sera coriace. Douze d’entre eux, sur dix-neuf, estiment que ce taux sera supérieur à 4,50%! L’emploi est solide et les loyers vont continuer de monter. La forte épargne accumulée par les ménages pendant la crise leur permettra de supporter les hausses de prix", analyse Frédéric Rollin, conseiller en stratégie d’investissement chez Pictet AM

"La prévision médiane de ses membres s’établit désormais à 4,4% à fin 2022 puis 4,6% à fin 2023, contre 3,4% et 3,8% respectivement lors de la réunion de juin. Ces projections impliquent, pour cette année, "une nouvelle hausse de trois quarts de point et une hausse d'un demi-point", ajoute pour sa part John Plassard, conseiller en investissement chez Mirabaud.

"Le discours est simple, le ton est grave. Pour peser sur la demande et in fine réduire les pressions inflationnistes, la Fed entend poursuivre le resserrement monétaire à un rythme soutenu au moins jusque début 2023", considère Bruno Cavalier d’Oddo BHF. "La Fed a clairement indiqué, une fois de plus, qu'elle est déterminée à faire tout ce qui était nécessaire pour contrôler l'inflation", abonde Naeem Aslam. La lutte contre l'inflation se fera donc de plus en plus probablement au prix d'une récession. Un scénario qui est loin de rassurer les investisseurs...

De nombreuses autres banques centrales ont procédé à des annonces ce jeudi, l'inflation guidant les décisions de politique monétaire. Parmi elles, la Banque nationale suisse a mis fin à sept ans de taux directeurs négatifs en les relevant de 75 points de base à 0,5%. La Banque d’Angleterre a également procédé à une hausse de 0,5% de son taux directeur tout comme la Banque de Norvège ou d’Indonésie.

En revanche, la banque centrale turque fait cavalier seul et vient d'abaisser son principal taux directeur pour le deuxième mois consécutif, de 13% à 12%. Par ailleurs, le gouvernement japonais a reconnu être intervenu sur le marché des changes pour défendre un yen au plus mal face au dollar.

Un analyste appuie sur "pause" pour Ubisoft

Du côté des valeurs, Elior a terminé en baisse de plus de 8%, Accor a perdu 7,4% subissant une dégradation de JPMorgan à "sous-pondérer".

Ubisoft a lâché de son côté plus de 6,7%, pénalisé par l’intermédiaire financier Stifel qui a révisé à la baisse son objectif de cours à 35 euros, contre 50 euros précédemment sur l'éditeur de jeux vidéos.

DBV Technologies a chuté de 6,7% également après avoir été contraint de suspendre un essai clinique débuté il y a à peine deux semaines en raison de changements de protocole demandés par l’autorité sanitaire américaine, la FDA.

A l'inverse, M6 (+6,4%) était en vue à la suite de la publication d’un article du Financial Times évoquant la remise en vente de la sixième chaîne par son propriétaire allemand Bertelsmann. Le titre TF1 un peu moins (+1,7%).

Du côté des petites capitalisations, Inventiva a clôturé en hausse de 14,6% après avoir gagné plus de 25% au plus fort de la journée. La firme bourguignonne a signé un contrat avec le chinois Sino Biopharm pour développer et commercialiser sa molécule lanifibranor en Chine.

Le spécialiste de la chimie verte Metex (+1,15%) s’est fendu d’un communiqué pour démentir des informations de presse expliquant que le groupe avait mis en chômage partiel son usine d’Amiens.

Le yen se reprend

Du côté des autres actifs, le dollar perd 1,45% face au yen après l'intervention de Tokyo sur monnaie, à 142,16 yens. L’euro, lui, se maintient face au dollar, à 0,9829 dollar, après s’être effondré mercredi (-1,4%) après l’annonce de la décision de la Réserve fédérale américaine.

Les cours du pétrole ont repris quelques couleurs. Le contrat de novembre pour le Brent de mer du Nord gagne 0,9% à 90,81 dollars tandis que celui de même échéance sur le WTI coté au Nymex avance également de 0,9% à 83,81 dollars.

Sabrina Sadgui - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+314.00 % vs +19.42 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat