Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 600.66 +0.83 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La Bourse de Paris reste bien orientée après une nouvelle salve de publications robustes

jeudi 6 mai 2021 à 18h05
Le marché parisien reste bien orienté

(BFM Bourse) - Après avoir longtemps hésité sur la marche à suivre et changé plusieurs fois de direction au cours de la séance, le CAC 40 a profité de la hausse des indices new-yorkais pour terminer dans le vert et atteindre un nouveau sommet annuel.

D'abord en manque d'élan au lendemain d'un net rebond technique (+1,40%), la Bourse de Paris a bénéficié en fin de séance du soutien de Wall Street pour boucler sur un gain de 0,28% à 6.357,09 points, dans un volume d'échanges nettement plus fourni que lors des séances précédentes, à près de 4 milliards d'euros. Le CAC 40 atteint ainsi un nouveau -et énième- sommet annuel, affichant une variation de pile +14% depuis le 1er janvier.

Si le flot de résultats du jour (SES, Elis, Vicat, Société Générale ou Legrand) a été bien, voire très bien accueilli, l'indice phare a tout de même peiné à résister au vif repli des valeurs de croissance (technologie et luxe en tête), qui ont souffert du regain de craintes inflationnistes.

"La détente des taux longs américains, les perspectives économiques américaines à la faveur d’une série de statistiques encourageantes, les propos toujours rassurants des grandes banques centrales mais aussi une pluie de résultats du premier trimestre, largement supérieurs aux attentes, ont poussé les indices boursiers américains et européens vers de nouveaux records, observe Aviva Investors France. Toutefois, après des progressions en moyenne supérieures à 10% depuis le début de l’année, les indices actions semblent, assez logiquement, à la recherche d’un second souffle fin avril" notent-ils.

L'opérateur satellitaire SES retrouve les faveurs des marchés

La question de savoir si l'inflation demeurera suffisamment bégnine pour que les principales banques centrales -en particulier la Fed- puissent maintenir encore durablement une approche accommodante sur le crédit pourrait également épisodiquement venir calmer les ardeurs acheteuses.

Pour autant les investisseurs n'ont pas boudé pas leur plaisir à la lecture des résultats de SES Global (+93%). L'opérateur satellitaire, délaissé depuis de longs mois, leur a présenté à la fois des comptes semestriels dans la lignée des objectifs annuels, un important contrat avec le Pentagone, et un programme de rachat d'actions doté de 100 millions d'euros.

Chez Elis (+5,6%), l'annonce d'une baisse de 12,8% des revenus au premier trimestre a révélé en fait une performance "légèrement meilleure qu'attendu" du blanchisseur, dont le cours a aussi rebondi après deux séances teintées carmin.

Vicat s'est adjugé 3,7%, ayant fait état d'un chiffre d’affaires consolidé de 707 millions d’euros à fin mars, en hausse de +22,1% à périmètre et change constants. Les conséquences d'une situation sanitaire "toujours préoccupante" restent néanmoins limitées par rapport au premier trimestre 2020, observe le cimentier dauphinois.

Solides bénéfices pour Société Générale

Le cours de la banque rouge et noir a grimpé de 5,5% (meilleure performance de l'indice phare), Société Générale ayant dévoilé des bénéfices supérieurs même à ceux d'avant-crise, et au-delà des attentes. Egalement soutenu par le boom des chantiers (et des data centers), Legrand a avancé de 3,6%. La progression a atteint 2% pour l'action Thales, qui complétait le podium du palmarès du CAC, après un chiffre d'affaires trimestriel renouant symboliquement avec la croissance (+1,9% à périmètre constant), grâce aux activités dans la défense alors que l'aéronautique civile reste en berne. L'autre côté du palmarès est donc trusté par des valeurs technologiques (-2,1% pour STMicro, -1,9% pour Worldline, -0,9% pour Teleperformance) ainsi que par LVMH (-1% après ses récents sommets).

Le constructeur de maisons individuelles Hexaom a pris de 2,1%, tandis que le bon premier trimestre du groupe lui permet de confirmer son objectif d'approcher le milliard d'euros de chiffre d'affaires cette année.

L'or noir temporise

De nouveau tirés la veille par l'optimisme sans faille des investisseurs vis-à-vis de la reprise économique, et par une diminution beaucoup plus importante que prévu des stocks de brut américain (de près de 8 millions de barils, du jamais vu depuis janvier dernier selon les chiffres de l'EIA), les cours pétroliers rétrocédaient une partie de leurs gains récents ce jeudi. À 18h, le baril de Brent refluait ainsi de 0,45% à 68,66 dollars, après avoir flirté avec le seuil des 70 dollars mercredi, quand le baril de WTI lâchait 0,59% à 65,26 dollars.

Sur le Forex, après avoir marqué le pas au cours des dernières séances, la monnaie unique reprenait son rebond entamé il y a près d'un mois avec un gain de 0,33% à 1,2047 dollar. Enfin, si le bitcoin se stabilise autour de 47.500 dollars, le dogecoin -cryptomonnaie dont le créateur revendique ouvertement l'inutilité- a encore flambé de 8% pour atteindre près de 50 centimes de dollars, correspondant à une valorisation de plus de 60 milliards pour l'ensemble des jetons en circulation.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+319.10 % vs +32.78 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat