Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 762.75 -0.50 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La Bourse de Paris clôture à moins de 2% des 6.000 points

jeudi 7 novembre 2019 à 17h35
Le CAC 40 se rapproche du seuil de 6000 points

(BFM Bourse) - Sodexo, Lagardère, Vallourec ou encore les actions du secteur bancaire ont emmené jeudi le palmarès du marché parisien, dont le principal baromètre, le CAC 40, a terminé en progression de 0,41%.

On n'ose plus énumérer le nombre de séances haussières à la Bourse de Paris, mais si vous insistez, le CAC 40 a signé jeudi sa dixième progression en onze séances. Toujours porté par l'espoir d'un prochain accord sur le commerce entre la Chine et les Etats-Unis, et conforté par les publications de résultats du jour, le CAC 40 a encore gagné 0,41% par rapport à la veille, à 5890,99 points. À ce niveau, l'indice tricolore n'a même pas 2% supplémentaires à franchir pour atteindre la barre de 6000 points, du jamais vu depuis juillet 2007.

Dans une actualité dense sur le front micro-économique, les volumes d'échanges ont monté à plus de 3,5 milliards d'euros.

L'optimisme reste donc de mise sur le dossier au long cours des négociations entre Washington et Pékin, bien que l'agence Reuters ait rapporté que l'accord pourrait n’être signé qu’en décembre prochain après la réunion de l’Otan (3 et 4 décembre). La réunion entre les présidents Trump et Xi pourrait en outre avoir lieu en Suède ou en Suisse, alors que le président américain avait précédemment annoncé vouloir ratifier cette phase 1 sur le territoire américain. Un porte-parole du ministre du Commerce en Chine a toutefois assuré jeudi matin que les deux pays s'étaient entendus pour baisser les tarifs douaniers sur leurs produits respectifs alors que les discussions progressent, selon Bloomberg.

Alexandre Baradez, chef analyste chez IG, explique que "l’administration américaine n’a pas goûté la baisse des marchés du coup des "sources" (Larry Kudlow et Steven Mnuchin) indiquent que les États-Unis demandent l’agenda des déplacements de Xi pour voir où et quand l’accord pourra être signé... Ou comment voir qui a le plus besoin d’un accord". Après un repli marginal mercredi, les trois principaux indices américains repartaient assez nettement de l'avant jeudi en début de séance à Wall Street.

Du côté des indicateurs, la production industrielle de septembre en Allemagne a reculé de 0,6% (-1,3% pour l'industrie manufacturière, +1,8% pour la construction et 2,0% pour l'énergie) selon les chiffres publiées jeudi par l'Office fédéral des statistiques. Lors de la présentation de ses prévisions économiques d'automne, la commission européenne a sans grande surprise revu en baisse ses prévisions de croissance (à +1,1% en 2019, au lieu de +1,2%), tout en demandant aux Etats-membres d'utiliser tous les leviers à leur disposition pour renforcer la résilience de l'activité.

Sodexo et ArcelorMittal flambent

Actualité chargée sur le terrain des valeurs avec la dernière grosse salve de publications trimestrielles, voire annuelle dans le cas de Sodexo qui a signé un exercice 2018-2019 décalé convaincant, enregistrant notamment un retour de la croissance de ses revenus aux États-Unis. Le titre du n°2 mondial de la restauration collective a gagné 5,86%. ArecelorMittal a fait encore mieux, en hausse de 6,7%, profitant d'un résultat brut d'exploitation largement supérieur aux attentes en dépit d'une perte nette de 539 millions de dollars au troisième trimestre, liée à des expéditions d'acier en baisse saisonnière, des prix de l'acier en recul et des coûts de matières premières élevés.

Toujours au sein de l'indice phare, LVMH a encore gagné 1,1% alors que Tiffany lui a demandé de rehausser son offre de rachat, ce qui est une façon pour le joaillier américain de dire qu'il n'est pas hostile au fait de renoncer à son indépendance, pourvu que le prix soit à la hauteur (visiblement la firme l'estime aux alentours de 17 milliards de dollars)

Grâce à la bonne tenue de ses activités d'édition et de distribution dans les transports, Lagardère a vu son chiffre d'affaires progresser de plus de 4% en organique à plus de 2 milliards d'euros au titre de son troisième trimestre 2019. Le titre a terminé sur un gain de 5%.

Poursuivant le mouvement de la veille, le secteur bancaire est resté très bien orienté avec 3,4% de progression sur Crédit Agricole, +2,95% pour BNP et +2,85% pour Société Générale.

De l'autre côté du palmarès, Engie a cédé 4,4% malgré la présentation de résultats en hausse sur neuf mois et la confirmation de ses objectifs annuels. Même punition pour Legrand, dont le titre a lâché 1,4% malgré un tableau en termes de résultats tout aussi conforme.

Sur le marché pétrolier, les cours des références mondiales de brut étaient remontés mercredi à un plus haut en séance depuis un mois et demi avant de reculer nettement à la publication d'une nouvelle forte hausse inattendue des stocks américains. Ils finissaient la séance européenne de nouveaux bien orientés jeudi, avec des gains de 1,20% à 62,48 dollars pour le Brent et de 1,79% à 57,36 dollars pour le brut léger texan, WTI.

Enfin, sur le Forex, la monnaie unique poursuivait le mouvement de repli entamé depuis début novembre, perdant 0,2% à 1,1043 dollar.

G. B. - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+293.90 % vs +15.92 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat