Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 383.81 -0.03 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Portée par les publications US et le pétrole, la Bourse de Paris avance pour la 8e séance consécutive

mardi 23 avril 2019 à 18h15
Le CAC au plus haut depuis mai 2018

(BFM Bourse) - Au retour d'un week-end prolongé de 4 jours et à l'orée d'une semaine courte mais intense du fait d'une avalanche de résultats attendus à Paris comme sur les autres places boursières, le CAC 40 boucle une huitième séance consécutive de hausse, bien aidé par l'ouverture en hausse à Wall Street.

La Bourse de Paris a entamé la semaine sur une progression -sa huitième consécutive- de 0,2% à 5.591,69 points, mardi, au lendemain d'un long week-end pascal. Cette nouvelle hausse ramène le baromètre parisien à un plus haut en clôture depuis le 22 mai 2018. En léger repli à la mi-séance (-0,24% vers 12h30), le CAC 40 a profité du dynamisme de Wall Street pour revenir en territoire positif dès l'ouverture des échanges à New-York, où les publications du jour sont de très bonne facture. À noter, le faible volume d'échanges enregistré ce mardi sur la cote parisienne (2,4 milliards d'euros), qui témoigne de l'attentisme des opérateurs avant la première grosse salve de résultats trimestriel, ce mercredi (Dassault Systèmes, Kering, Michelin, STMicro, Eiffage, etc.). L'agenda complet des publications est à retrouver sur notre site.

Cette séance de reprise s'est également déroulée sur fond d'envolée des cours du pétrole, alors que le gouvernement américain entend faire cesser les exportations de pétrole iranien. Le baril de brut a en effet atteint, lundi, un pic de près de six mois tandis que Washington va mettre fin aux exemptions qui permettaient encore à huit pays (dont la Chine et l'Inde) d'acheter du pétrole iranien sans encourir de sanctions. Dans le sillage du retrait des Etats-Unis de l'accord multilatéral sur le volet nucléaire, l'annonce vise à faire plier économiquement le régime iranien - au risque de raviver les tensions avec plusieurs partenaires des Etats-Unis. Si l'Opep, par la voix de l'Arabie Saoudite, s'est engagé à pomper davantage de brut pour compenser la baisse des exportations iraniennes (voire au-delà), la réaction des cours est une nouvelle accélération, ce mardi, soit +1,02% à 66,44 dollars pour le WTI et +0,34% à 74,50 dollars sur le Brent.

Wall Street en hausse

La Bourse de New York a également débuté la semaine dans le vert, mardi, bien aidée par les résultats meilleurs que prévu de plusieurs grands noms de la cote comme Coca-Cola, Verizon, Procter & Gamble, United Technologies ou Twitter, dont le titre bondissait de plus de 11% dans les premiers échanges. Vers 18h, l'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, prenait 0,58%, tandis que le S&P avançait de 0,83% et que le Nasdaq décollait de 1,17% dans le même temps.

Les valeurs pétrolières dominent le palmarès

Si l'agenda macro-économique était encore relativement peu chargé ce mardi à Paris, Faurecia (-1%), Plastic Omnium (-0,5%), ou encore Fnac Darty (-2,2%) ont fait état ce matin de leurs performances pour le compte du premier trimestre. Les équipementiers automobiles ont tout deux largement surperformé le marché automobile mondial au premier trimestre mais leurs prévisions de croissance de ce même marché divergent nettement et laissent les investisseurs perplexes.

Dans le contexte évoqué plus haut, ce sont les valeurs pétrolières qui ont bénéficié d'un courant acheteur et trusté les premières places du palmarès. CGG a grimpé de 5,7%, Maurel et Prom de 3,3%, TechnipFMC de 4,3%, Vallourec, déjà recherché la semaine dernière après un gros contrat pour le compte de Petrobras, a encore pris 1,7% et Total 1,8%.

Parmi les publications du jour, Korian (+2,2%) s'est détaché plus particulièrement, le groupe de maisons de retraite ayant confirmé ses objectifs 2019 après une croissance organique de 3,8% en début d'année.

Mis en valeur par le relèvement de la note de Standard & Poor's, Kering a rebondi de 4,2% après son plongeon de 5% jeudi dernier en réaction au ralentissement du rythme de croissance des ventes de Gucci.

À l'opposé, Air France-KLM a décroché de 6%, pénalisé à la fois par l'orientation des cours pétroliers et par la perspective d'une grève des pilotes de ligne en France début mai.

En outre, le secteur bancaire a quelque peu ralenti la marche de l'indice à la suite notamment des propos de Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne, dubitatif vis-à-vis de l'idée d'un taux de dépôt modulé qui exempterait les banques de charges qu'elles paient aujourd'hui sur les excédents de fonds qu'elles déposent auprès de la BCE. Société Générale a ainsi perdu 2,5%, BNP 1,8% et Crédit Agricole 2,4%.

Enfin, sur le marché des changes, la monnaie unique a cédé un peu de terrain face au billet vert après l'ouverture de Wall Street, et s'établit à 1,1213 dollar vers 18h15 (-0,25%).

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+289.30 % vs +8.30 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat