Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 840.91 -0.05 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Malgré le coronavirus, la Bourse portée par l'aéronautique et l'automobile

mercredi 29 janvier 2020 à 18h19
La Bourse de Paris poursuit son rebond

(BFM Bourse) - Le marché parisien reste bien orienté mercredi (+0,49%), les opérateurs profitant de bonnes publications des deux côtés de l'Atlantique même si les craintes liées à la propagation du coronavirus chinois restent entières.

Au lendemain d'une progression de 1,07% consécutive à son plus gros repli journalier (-2,68% lundi) depuis octobre 2019, le baromètre du marché parisien accentue son rebond mercredi avec un nouveau gain de 0,49% à 5.954,89 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,6 milliards d'euros. "Les indices européens devraient ouvrir en légère hausse ce matin dans le sillage de la publication des bons résultats d’Apple" anticipaient les experts de Mirabaud Securities dans leur note matinale. La première capitalisation boursière de Wall Street a en effet publié des chiffres de ventes et de bénéfices records et supérieurs aux attentes, notamment grâce aux ventes d'iPhone et d'Airpods. Or, "pour mémoire, les performances d’Apple et de Microsoft combinées ont représenté près d'un cinquième du rendement total du S&P 500, ou 17% pour être exact, en 2019" rappellent les experts de Mirabaud.

Les craintes liées à la propagation du coronavirus chinois sont toutefois loin d'être dissipées, comme en témoignent les déclarations du directeur des programmes d'urgence de l'OMS, Michael Ryan. Alors que l'agence spécialisée a annoncé une nouvelle réunion d'urgence pour jeudi sur ce virus, il a en effet appelé mercredi le "monde entier à agir" face au nouveau coronavirus, qui a fait 132 morts depuis son apparition fin décembre en Chine. "Le monde entier doit être en alerte, le monde entier doit agir" a-t-il insisté.

4e cas confirmé en France

Dix-sept pays et territoires sont désormais touchés par le virus alors qu'un 4e cas a été confirmé mardi en France et jugé "sévère". De plus en plus d'entreprises prennent des mesures pour tenter de ralentir sa propagation, au premier rang desquelles on retrouve les compagnies aériennes British Airways et indonésienne Lion Air qui ont annoncé mercredi la suspension immédiate de tous leurs vols vers la Chine continentale. La veille, la compagnie américaine United Airlines avait lancé le mouvement en indiquant qu'elle allait réduire sa desserte de la Chine. Lufthansa a emboîté le pas aux compagnies sus-citées en annulant tous les vols en provenance et à destination de Chine.

Dans le même temps le Japon et les Etats-Unis ont été les premiers pays à engager le rapatriement d'une partie de leurs ressortissants piégés dans la métropole de Wuhan (centre), point de départ et épicentre de l'épidémie.

Au rayon macroéconomique en revanche, les bonnes nouvelles s'enchaînent. Au lendemain de la publication d'indicateurs rassurants outre-Atlantique, c'est au tour de l'indice de confiance des ménages français de rebondir en janvier après sa baisse de décembre selon les chiffres de l'Insee. Le moral des consommateurs allemands -rassurés par l'accord commercial partiel signé entre la Chine et les États-Unis- a également enregistré une amélioration inattendue, selon le baromètre GfK.

Wall Street digère une salve de résultats en attendant la Fed

La Bourse de New York évolue dans le vert mercredi en début de séance, poursuivant le rebond entamé la veille dans l'attente des décisions de la Réserve fédérale. Des résultats de sociétés bien accueillis, à commencer par ceux d'Apple, dont l'action a battu son record à l'ouverture, compensent l'impact négatif des inquiétudes liées à l'épidémie de coronavirus. Le fabricant d'iPhone a affiché une forme olympique au premier trimestre de son exercice 2020, dégageant un chiffre d'affaires et un bénéfice record. Son titre grimpe de 3,1%, portant sa valorisation à 1.440 milliards de dollars (un record). McDonald's a fait part de résultats supérieurs aux attentes au dernier trimestre 2019 grâce à une progression solide de ses ventes mondiales et prend 2%. Plus étonnant, Boeing -qui a annoncé sa première perte annuelle en 22 ans en raisons des déboires du 737 MAX cloué au sol depuis mars 2019, avec une facture qui s'élève à 18,4 milliards de dollars- avance également de 1,3% après avoir pris jusqu'à plus de 3% dans les premiers échanges. Une hausse à mettre sur le compte d'une facture dans le bas de la fourchette des analystes qui était de 16 à 25 milliards de dollars.

LVMH termine dans le rouge malgré de nouveaux records

Le titre du n°1 mondial du secteur du luxe cède finalement 1,1% en clôture, après avoir ouvert en baisse de 1,5% avant de revenir en territoire positif au cours de la matinée jusqu'à prendre près de 2% peu après 10h, dans le sillage de la publication mardi après Bourse, de nouveaux résultats records malgré le contexte difficile à Hong Kong. Les autres valeurs du secteur, visiblement rassurées par les résultats de LVMH, progressent (+1,1% pour Kering, +0,5% pour Hermès).

Après avoir déjà repris 1% mardi, Airbus poursuit sur sa lancée et enregistre un nouveau gain de 1,7% après avoir conclu un "accord de principe" avec les autorités judiciaires britannique, française et américaine et avoir indiqué provisionner 3,6 milliards d'euros pour payer les amendes et éviter ainsi des poursuites pour des faits présumés de corruption. On notera également la remontée de Safran, meilleure performance de la journée sur le CAC (+3,84%).

Toujours au sein du CAC, Renault progresse également de 1,7% au lendemain de la nomination de l'ancien patron de Seat (groupe Volkswagen) Luca de Meo, au poste de directeur général, tandis qu'Air Liquide prend 1,3% après avoir annoncé être entré en négociations exclusives avec le groupe allemand Messer pour lui céder ses filiales en République tchèque et en Slovaquie. A noter que Puegeot prend également 1,39%.

Sur le reste de la cote, SMCP s'adjuge 3,8% à la clôture clôture -le titre du groupe de prêt-à-porter a bondi de plus de 13% au cours de la matinée- dans le sillage de la publication de son chiffre d'affaires annuel, en hausse de 11,3% malgré les grèves en France et la situation à Hong Kong.

Le plan stratégique de Pierre et Vacances salué

Pierre et Vacances grimpe de 10,2%, le groupe déficitaire depuis 2011 ayant annoncé viser un retour à la rentabilité dès 2021. Enfin, la Compagnie des Alpes grignote 0,5% en dépit du fait que le groupe a annoncé qu'il allait cesser d'exploiter la station de ski des Deux Alpes, les communes des Deux Alpes et de Saint Christophe en Oisans lui ayant préféré un nouvel opérateur, la SAEM Société Touristique de l’Alpe d’Huez (SATA).

Sur le front des biotechs, AB Science (+15%), Amoeba (+11%), Cerenis (+7,4%), EOS Imaging (+5,6%) ou encore Erytech (+4,9%) signent de jolies progressions, au contraire de Pixium Vision (-4%) qui rétrocède une partie de ses gains de la veille.

Au chapitre pétrolier, les cours des barils de brut retrouvent des couleurs mercredi, aidés par l'annonce la veille d'une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis par l'API et une crise qui perdure en Libye. À 12h40, le baril de Brent prend 0,54% à 59,13 dollars et celui de WTI grignote 0,06% à 53,51 dollars. Enfin, la monnaie unique cède encore 0,18% face au billet vert à 1,1001 dollar à 18h10.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+332.40 % vs -2.62 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat