Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 727.52 +0.63 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le rebond du marché parisien se dégonfle à nouveau en fin de séance

jeudi 16 septembre 2021 à 18h10

(BFM Bourse) - La Bourse de Paris n'a pas réussi à maintenir l'avance d'environ 1% dont bénéficiait le CAC 40 en séance, terminant jeudi sur un gain limité à 0,59%, tandis que Wall Street se teintait de rouge malgré de bons chiffres économiques.

Une nouvelle fois, la performance en clôture du CAC 40 déçoit, l'indice phare terminant à 6.622,59 points, en hausse de 0,59%, assez en dessous du point haut (6663 points) de la séance. Voilà plusieurs journées d'affilée que le "price action" de l'indice, c'est-à-dire sa trajectoire en cours de séance, traduit ainsi une certaine réticence des investisseurs à accompagner les rebonds, indépendamment de l'orientation de la séance d'un jour à l'autre.

Préoccupés mercredi par un ensemble de mauvaises nouvelles en provenance de la Chine, les opérateurs ont donc finalement restreint leurs velléités d'achat, refroidis notamment par la dégradation de la tendance outre-Atlantique. Les principaux indices US perdaient près de 0,5% à la mi-séance, depuis une ouverture dans le vert. L'orientation (légèrement) négative depuis début septembre semble ainsi se confirmer, en dépit même des bons chiffres macroéconomiques du jour. Les ventes au détail ont ainsi enregistré une progression inattendue en août aux Etats-Unis, suggérant que les hausses de prix ne refroidissent pas plus que cela les consommateurs américains tandis que l'indice d'activité de la Fed de Philadelphie est apparu plus solide qu'attendu.

Après les inquiétudes d'ordre sanitaire, macroéconomique, voire géopolitique, l'actualité des entreprises tricolores est tout de même au premier plan jeudi avec une série de publications, certes un peu à retardement de la saison, pour le premier semestre. Ainsi le labo vétérinaire maralpin Virbac s'est signalé par un nouveau record historique, gagnant plus de 10% après avoir relevé pour la deuxième fois ses objectifs annuels, fort d'un ensemble impressionnant de résultats pour la première moitié de l'exercice. Rothschild & Compagnie a vu son cours s'apprécier de 6,6% (record depuis 2007 à la clé, une époque où le groupe s'appelait encore holding Paris-Orléans), après un semestre historique pour la banque d'affaires. La société va verser un dividende exceptionnel, pour rattraper ce qu'elle n'a pas versé au titre de 2019 et 2020, et racheter pour 70 millions d'euros de ses propres actions.

Aubay a avancé de 3,4% tandis que l'entreprise de services du numérique a fait état, elle aussi, d'une forte progression de ses résultats au premier semestre, avec un bénéfice record de 15,6 millions d'euros, et le constructeur de nacelles élévatrices Haulotte a pris 3,8% également au vu de bons chiffres semestriels. Tikehau s'est contenté de 1,2%, avec l'annonce d'une progression de 20% de ses actifs sous gestion depuis un an, atteignant 30,9 milliards d'euros, ce qui conforte l'objectif du groupe d'atteindre 35 milliards sous gestion d’ici à l’an prochain.

Quant à Lagardère, la perspective d'une future offre publique à 24,10 euros par action, si l'on se calque sur le prix de rachat par Vivendi des parts d'Amber, a logiquement entraîné un ajustement du titre à proximité de ce niveau, d'où un bond de près de 19,45% du cours.

Au sein de l'échantillon du CAC 40, l'heure était enfin au rebond pour Alstom, qui a redécollé de 3,1% après avoir subi 13 séances consécutives de repli, un enchaînement statistiquement très rare. L'aéronautique avec Airbus et Safran (+2,2%) était en bonne place du palmarès, tandis que le luxe rebondissait sans enthousiasme excessif (+1,1% pour LVMH et +1% pour Kering).

L'annonce des modalités de son augmentation de capital n'a guère pénalisé Veolia, qui a terminé à +0,86%, après une pointe à près de +3% en séance. Au contraire Soitec a rétrogradé de 3,7% alors que le groupe va rembourser par anticipation une émission d'obligations convertibles, entraînant un débours de près de 140 millions d'euros, sensiblement moins que ce qu'il a perdu en capitalisation sur la séance...

Le secteur de l'énergie, qui continuait à bénéficier de l'élan des précédentes séances à la mi-journée, a toutefois réduit la vapeur, Schlumberger ou Vallourec finissant même dans le rouge, TotalEnergies juste à l'équilibre, Technip Energies se rattrapant toutefois avec près de 1,9% de hausse. En fin de journée, les cours de l'or noir corrigeaient légèrement (-0,49% à 75,09 dollars pour le Brent).

Sur le marché des changes, le dollar retrouvait de l'attrait avec les derniers indicateurs en provenance des Etats-Unis, entraînant une baisse de 0,45% de la monnaie unique européenne à 1,1763 dollar.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.80 % vs +35.33 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat