Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 806.20 +1.35 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le plongeon du luxe abrège le rebond du CAC 40

mercredi 10 octobre 2018 à 12h08
Une nette rotation sectorielle s'opère parmi le CAC 40

(BFM Bourse) - Après avoir timidement rebondi de 0,35% hier, le marché parisien repart à la baisse mercredi à la mi-journée, plombé par un nouvel accès de faiblesse des valeurs du luxe dans le sillage de LVMH. Mais d'autres secteurs reviennent sur le devant de la scène.

Le rééquilibrage entre valeurs défensives, longtemps délaissées, et valeurs de croissance, à présent remises en cause, continue à s'opérer en Bourse de Paris. Compte tenu de la forte pondération des fabricants d'articles de luxe au sein de l'indice vedette, la baisse l'emporte nettement sur le CAC 40 qui perd 0,57% à 5288,13 points mercredi vers 12h30.

La tendance est du reste peu dynamique pour les actions à l'échelon mondial. Mardi, l'indice MSCI Wordl est revenu à son plus bas depuis la mi-août à la suite de l'abaissement des prévisions de croissance du Fonds monétaire international. L'organisme n'a en outre pas manqué de pointer du doigt l'accroissement du niveau de risques pesant sur la stabilité financière mondiale. Wall Street a également connu une fin de séance mitigée, marquée par un repli de 0,21% du Dow Jones et de 0,14% du S&P 500, tandis que le Nasdaq Composite a grappillé 0,05%, sur fond de plaidoyer de Donald Trump envers la Fed.

Rotation sectorielle en cours

À Paris, le mouvement le plus spectaculaire s'observe donc parmi les groupes de Luxe. Kering (-5,7% vers 12h30), LVMH (-5,3%) et Hermès (-4,3%) accusent les trois plus forts replis de l'indice phare, après des ventes trimestrielles conformes aux attentes, sans plus, de la part du numéro 1 mondial LVMH. Au trimestre écoulé, le taux de croissance organique a encore légèrement ralenti, tandis que le groupe n'a pas fourni de données détaillées des tendances par pays. Or, certains analystes redoutent qu'une certaine lassitude de la part des clients chinois ne finisse par s'installer, déprimant les taux de croissance futurs. Par ailleurs, le mouvement récent de rotation sectorielle aux dépens des titres "growth", en faveur de la "value", amène Morgan Stanley à abaisser son conseil sur le secteur du luxe européen. Outre les trois maisons bien connues, des valeurs comme EssilorLuxottica (-2,3%), L'Oréal (-2,1%) et Pernod Ricard (-1,85%), qu'on peut également apparenter au luxe, sont d'ailleurs aussi attaquées.

Cependant, plusieurs secteurs réputés défensifs renouent avec les faveurs des investisseurs, démontrant qu'il reste des poches de valeur à exploiter. C'est le cas en particulier des opérateurs télécoms, avec un gain de 3,95% pour Iliad et 2,1% pour Orange, de la distribution avec un beau rebond de Fnac Darty (+3%), un gain de 2,6% pour Carrefour et de 2% pour Casino, et des valeurs financières : Société Générale grimpe de 2% et Crédit Agricole de 1,6%. Enfin les pétrolières dont Total (+2,4%), Technip (+1,4%) et CGG (+1,36%).

Sur le marché des changes, peu de mouvements à la mi-séance avec une parité euro/dollar quasi stable à 1,1495. Le calme règne également du côté de l'énergie, le Brent tout comme le WTI reculant très marginalement à 74,95 dollars et 84,99 dollars respectivement (-0,01%)

Guillaume Bayre - ©2018 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.60 % vs -3.32 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat