Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

LVMH

MC - FR0000121014 SRD PEA PEA-PME
264.150 € -0.04 % Temps réel Euronext Paris

Lvmh : Faute de lever les doutes sur la Chine, LVMH replonge en Bourse

Le titre LVMH chute au plus bas depuis 6 mois après ses ventes trimestrielles

(BFM Bourse) - Les chiffres de ventes trimestriels rapportés par le groupe de luxe n'enrayent en rien la tendance baissière du titre. Au contraire, le cours de LVMH retombe à son plus bas niveau depuis six mois mercredi.

L'action LVMH, déchu récemment de son rang de première capitalisation du CAC 40, subit une correction accrue mercredi après la publication de son chiffre d'affaires à fin septembre. Le titre accuse l'une des plus fortes baisses du SRD vers 09h30, abandonnant 4,74% à 212,15 euros.

Un trimestre conforme aux attentes, sans plus

Le numéro un mondial du luxe a réalisé 11,38 milliards d'euros de ventes au troisième trimestre, en progression de 10% sur un an, ce qui correspond pleinement à la fourchette des projections des analystes, et trahit par ailleurs une poursuite du ralentissement par rapport au rythme de croissance organique (donc à structure et à taux de change comparables) des précédentes périodes, qui atteignait 13% au premier trimestre et 11% au deuxième.

Un bouleversement du comportement des clients chinois

Si pour l'heure l'activité du groupe n'apparaît pas matériellement affectée par les tensions commerciales, le ralentissement de la demande en provenance de Chine ne fait pas de doute pour les analystes. "On observe actuellement une modification profonde du comportement du consommateur chinois vis-à-vis du luxe", indique Alphavalue. "En dehors des modes de distribution, le secteur du luxe souffre d'un problème d'innovation avec une difficulté à renouveler son offre. Le problème de fond est que les consommateurs chinois commencent à se lasser", note le bureau d'études indépendant. "Cette tendance apparaît vouée à s'amplifier".

Des tendances de moins en moins bien détaillées

Par ailleurs, alors que l'Asie hors Japon -soit la Chine essentiellement- représente le premier marché de LVMH, le groupe s'est abstenu de détailler dans sa publication trimestrielle les tendances des ventes par région. "Comme beaucoup d'autres acteurs du luxe à l'image de Richemont ou Kering, le groupe tend à diminuer la granularité des informations fournies, que ce soit sur les ventes par région ou sur la couverture des changes", explique Alphavalue. Ce qui ne devrait pas aider les investisseurs à se faire une meilleure idée du risque chinois.

Guillaume Bayre - ©2018 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur LVMH en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+279.90 % vs +3.50 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat