Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 040.91 +2.68 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La Bourse de Paris limite son recul et préserve les 5.000 points

mardi 7 juillet 2020 à 18h37

(BFM Bourse) - Dopé la veille par une subit engouement pour les actions venu de Chine, le CAC 40 a rétrocédé 0,74% mardi, refroidi par l'inévitable progression de la pandémie du coronavirus et alors que le coup d'envoi de la saison des résultats s'est soldé par une sanction à l'égard de Sodexo.

Portée lundi par l'élan (inconsidéré ?) donné par les indices asiatiques, la Bourse de Paris a laissé filer l'essentiel de ces gains. Dès l'ouverture des échanges, les prises de bénéfices ont freiné l'indice, qui a ainsi échoué à retrouver les sommets du mois de juin tout près des 5.200 points. "Ce type de mouvement devient emblématique", note Michael Hewson de CMC Market, le marché passant d'un "sentiment assez baissier à un sentiment assez haussier sans jamais sortir de la fourchette dans laquelle nous nous trouvons depuis que nous avons affiché ces pics de juin", poursuit-il.

Le CAC 40 a rétrocédé 0,74% à 5.043,73 points. La prudence des investisseurs s'est également illustrée dans le volume de transactions de 2,3 milliards d'euros.

“Après le rallye d’hier, des confinements régionaux comme aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Espagne et maintenant en Australie [la région de Melbourne étant reconfinée pour six semaines, NDLR] nous rappellent gentiment que le scénario d’une deuxième vague est une menace que les investisseurs ne devraient pas exclure”, a relevé Viraj Patel, analyste chez Arkera.

Le volet macro-économique n'a pas apporté davantage de soutien. L’économie de la zone euro devrait s’enfoncer dans la récession cette année (-8,7%) et rebondir moins fortement que prévu (+6,1%) en 2021, selon les dernières prévisions de la Commission européenne qui avertit que la France, l’Italie et l’Espagne seront les pays les plus en difficulté.

À noter que les indices américains refluaient eux aussi. Au moment de la clôture parisienne, le S&P cédait 0,1% (après cinq hausses consécutives), le Dow 0,7%, alors que le Nasdaq grappillait encore 0,5%, au lendemain de nouveaux sommets touchés par de nombreux poids lourds de la cote new-yorkaise (Amazon, Microsoft, Apple, Tesla, Netflix),

Sodexo dévisse

L'actualité reste plutôt calme sur le front des valeurs, les gagnants de lundi se retrouvant en queue de peloton ce mardi, à l'image d'Unibail (-3,1%) ou Dassault Systèmes (-1,7%).

Sodexo, qui a lancé le bal des résultats d'entreprises, a perdu 4%. Le groupe de restauration collectivea (encore) dégradé ses perspectives pour son dernier trimestre (juin-août) en raison de la persistance de la pandémie dans plusieurs régions du globe.

Inversement, Verallia remonte de 2,75% alors qu'Exane BNP Paribas a réaffirmé son objectif de 30 euros sur le titre, anticipant une surperformance du spécialiste des contenants en verre en Bourse.

Sur le marché pétrolier, les cours des principales références de brut repartent prudemment à la hausse, sans effacer la baisse récente liée à la flambée des cas de coronavirus aux Etats-Unis, premier pays consommateur. Le baril de WTI reprend 0,39% à 40,79 dollars et le Brent 0,53% à 43,33 dollars.

L'or au sommet depuis près de dix ans

Enfin, la monnaie européenne reste sous les 1,13 dollar (-0,1% à 1,1299 dollar), le billet vert surfant toujours sur son statut de valeur refuge face à la résurgence des craintes sanitaires. Et en parlant le valeur refuge, l'or atteint ce mardi un jalon historique en repassant le cap de 1.800 dollars l'once pour la première fois depuis septembre 2011. Les 31 et quelques grammes s'échangent désormais contre 1808,20 dollars, en hausse de 0,82%.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.80 % vs +1.40 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat