Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 970.48 +1.01 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : L'hésitation demeure la règle en Bourse de Paris

mardi 30 juin 2020 à 18h25

(BFM Bourse) - Voilà plus d'une semaine que le CAC 40 ne fait que changer de direction d'une séance à l'autre. Après un rebond de 0,73% lundi, l'indice phare est reparti légèrement dans le rouge (-0,19%) mardi, tiraillé entre des statistiques économiques plutôt porteuses et l'inexorable progression de la pandémie du coronavirus

Hésitant au lendemain d'un rebond porté par Wall Street, le CAC 40 a plusieurs fois changé d'orientation mardi pour terminer sur un repli de 0,19% à 4.935,99 points. Le volume de transactions est resté médiocre à moins de 3,2 milliards d'euros échangés, témoignant de la circonspection des opérateurs. La performance du deuxième trimestre ressort à +12,28%, en net rebond mais il faut le souligner encore loin de rattraper la chute du premier trimestre (-26,46%).

Tantôt attentifs aux signaux d'accélération de l'épidémie aux États-Unis, tantôt réceptifs à des statistiques économiques parfois supérieures aux attentes, les indices boursiers ont poursuivi leur yoyo, comme le résume Tangi Le Liboux, stratégiste du courtier Aurel BGC. Du côté des statistiques encourageantes, l'activité manufacturière en Chine a connu en juin un rebond pour s'établir à 50,9 points contre 50,6 le mois précédent, au plus haut depuis mars, a annoncé mardi le Bureau national des statistiques (BNS). Ce chiffre ressort en outre au-dessus des attentes des analystes interrogés par Bloomberg (50,4), signe que la reprise économique est plus vigoureuse que prévu en Chine.

En France, la consommation des ménages est aussi remontée nettement au mois de mai mais reste "relativement basse" (-8,4% par rapport à mai 2019) principalement du fait du "très faible" niveau des achats de biens durables (matériels de transport, équipements du logement) et des dépenses en habillement-textile, nuance l'Insee.

Toutefois, si "les marchés continuent d’espérer une reprise forte et rapide, le nombre de cas de coronavirus continue d’atteindre des records dans un certain nombre d’Etats aux USA. La Californie et le Texas inquiètent fortement et Los Angeles semble, être devenu le nouvel épicentre de la maladie avec plus de 100.000 cas" recensés, souligne Vincent Boy, analyste chez IF. "Cette résurgence du virus met à mal la perspective d’une reprise rapide de l’économie mais ne change rien au moral des investisseurs, qui ont une nouvelle fois fortement acheté les indices durant la séance d’hier" observe-t-il néanmoins.

Sur le front diplomatique, l'analyste indique que "la Chine a validé la loi de sécurité à Hong Kong, ce qui devrait permettre à la seconde puissance mondiale d’asseoir son pouvoir sur l’archipel, rétrocédé à la Chine en 1997 par le Royaume-Uni. Cette décision a conduit les Américains à retirer certains statuts spéciaux dont Hong-Kong jouissait jusque-là".

Outre-Atlantique, les principaux indices affichaient au moment de la clôture en Europe et avant l' l’audition de Jerome Powell et Steven Mnuchin dans la journée devant le congrès une légère progression : +0,1% pour le Dow, +0,8% pour le S&P 500 et 1,2% pour l'irrésistible Nasdaq. L'indice à forte composante technologique s'achemine vers une performance trimestrielle de plus de 28%, ayant ainsi non seulement effacé ses pertes du début d'année, mais inscrit de nouveaux sommets...

L'aéronautique au rebond

À Paris, le secteur aéronautique a quelque peu gardé le vent en poupe mardi, dans le sillage du spectaculaire rebond de Boeing lundi (+14%) à Wall Street, surtout les équipementiers (+7,2% pour Figeac Aéro, +3,7% pour Aviation Latécoère) alors que Airbus a réduit son avance à 0,3%.

Les valeurs technologiques ont également progressé, à l'instar de STMicroelectronics (+3,07%) et Worldline (+2,50%, pas loin de son record en clôture après un nouveau sommet historique en séance).

Dans l'autre sens Natixis a lâché 3,7% alors que la Financial Conduct Authority britannique enquêterait sur les manœuvres de sa filiale H2O AM à l'égard des opérations sur les actifs illiquides liés à des sociétés liées à l'homme d'affaire allemand Lars Windhorst.

Sur le reste de la cote, Neovacs a poursuici sur sa lancée de la veille et bondi encore de 65%, tandis que Biocorp a gagné 6,7% après un nouvel accord dans le suivi du diabète, avec Roche cette fois.

Après sa flambée de la veille consécutive à l'annonce du démarrage de la construction d'un démonstrateur industriel, le spécialiste de la chimie verte Carbios a marqué une pause (-6%) mardi.

Les cours pétroliers repartent à la baisse après avoir progressé la veille. Le baril de Brent cède 0,5% à 41,64 dollars, quand celui de WTI rétrocède 0,1% à 39,66 dollars.

Enfin, la monnaie unique reprenait timidement 0,04% face au billet vert, à 1,1247 dollar.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.70 % vs -0.01 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat