Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 038.11 +2.62 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : L'emploi américain apporte un second souffle au CAC 40

jeudi 2 juillet 2020 à 18h20
Le CAC franchit nettement le seuil des 5000 points en clôture

(BFM Bourse) - Déjà en nette progression à la mi-journée sur fond de regain d'optimisme quant à un éventuel vaccin et dans l'espoir de chiffres encourageants sur le front de l'emploi américain, le marché parisien a encore accéléré pour finir au-delà des 5000 points, la première économie mondiale ayant finalement (re)créé encore plus d'emplois que prévu.

Cantonné entre 4.870 et 5.020 points depuis le 16 juin dernier, le CAC 40 parvient enfin à s'extirper par le haut de ce canal d'évolution à la faveur d'une hausse de 2,49% qui lui permet de boucler la séance à 5.049,38 points, au plus haut depuis le 10 juin. L'indice tricolore de référence a ouvert la séance en légère progression avant d'accroître progressivement ses gains au cours de la matinée (+1,4% vers 12h35) puis d'accélérer après la publication d'un rapport sur l'emploi meilleur que prévu outre-Atlantique.

Le rapport sur l'emploi du Département américain au Travail -exceptionnellement publié jeudi car la Bourse de New York sera fermée vendredi pour l'Independence Day- a ainsi fait ressortir les créations de postes (non-agricoles) à 4,8 millions sur le mois de juin, quand le "consensus" (les prévisions étaient sérieusement éparpillées) misait sur 3 millions. Le Bureau of Labor Statistics a également révisé (en nette hausse) les créations d'emplois sur le mois antérieur. Quant au taux de chômage, il a régressé à 11,1% en juin, contre un consensus à 12,4%.

Si la situation sanitaire ne s'améliore pas aux Etats-Unis, bien au contraire avec un nombre de nouvelles infections encore jamais enregistré en 24 heures, soit 52.898 cas ce mercredi, les résultats cliniques préliminaires du projet de vaccin mené par Pfizer en partenariat avec la biotech allemande BioNtech relancent l'espoir de voir à terme éclore une solution thérapeutique.

Seul ombre au tableau parmi les statistiques publiées aujourd'hui, la balance commerciale des États-Unis est ressortie à -54,6 milliards de dollars en mai 2020, quand les analystes tablaient sur -53 milliards.

Ce bémol n'a pas empêché les indices américains d'ouvrir en nette hausse, rassérénés par les nouvelles positives sur le front de l'emploi, après avoir bouclé la première séance du second semestre en ordre dispersé (-0,3% pour le Dow, +0,95% pour le Nasdaq, à un nouveau sommet historique). À 18h jeudi, les trois principaux indices évoluent en territoire nettement positif, même s'ils ont rétrocédé une partie de leurs gains matinaux (+0,8% pour le Dow et le S&P, +1% pour le Nasdaq). Ce dernier est notamment porté par Tesla (+7,5%), qui poursuit son rallye après avoir agréablement surpris les analystes sur ses livraisons de véhicules au deuxième trimestre.

Le secteur bancaire au rebond à Paris

Sur le front des valeurs à Paris, ce sont les cycliques et les bancaires qui ont tiré la tendance ce jeudi, avec des hausses de 5,5% pour Société Générale et ArcelorMittal, de 5,4% pour BNP Paribas ou encore de de 5,1% pour Renault, 4,9% pour Accord et 4,4% pour Crédit Agricole.

Airbus remonte de 3,5% et Alstom s'adjuge 3,8% après l'acquisition d'Ibre, spécialisé dans les disques de frein pour les trains à grande vitesse, interurbains, régionaux, suburbains, tramways et métros. M6 prend 1,8% avec le rachat d'Epithete Films.

Inversement les valeurs plutôt recherchées au cours des dernières séances marquaient le pas l'image de Worldline, tout juste à l'équilibre (+0,05%).

Sur les plus petites valeurs, le promoteur immobilier Réalités a grappillé 0,5% après avoir annoncé son intention de lever 15 millions d'euros et le spécialiste de la logistique et de la manutention Gaussin a bondi de 5,5% dans le sillage du rachat de Metalliance, spécialiste des engins souterrains.

Également à noter, le nouveau bond de 10,8% de McPhy Energy, qui porte la hausse du spécialiste de l'hydrogène à plus de 300% depuis le début de l'année.

Légère progression confirmée pour les tarifs pétroliers, soit 1,03% de gains pour le pétrole texan WTI à 40,23 dollars, tandis que le contrat sur le Brent européen s'échange en hausse de 1,40% à 42,62 dollars vers 18h10.

Sur le marché des changes l'euro cède encore 0,22% face au dollar à 1,1222.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.80 % vs +1.35 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat