Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 921.01 -1.21 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Vers un rebond de contestation, avant rechute

lundi 26 novembre 2018 à 08h31

(BFM Bourse) - Séance sans grand enseignement vendredi, en l'absence de nombreux opérateurs outre Atlantique, en raison du long weekend de Thanksgiving. Wall Street rouvrait, mais pour une demi-journée seulement. L'indice phare tricolore, le CAC 40, a grignoté 0,18% à 4 946 points, dans un manque total d'inspiration.

La sévère contraction des cours du brut a pesé sur l'appétit pour le risque.

Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses partenaires vont se réunir à Vienne, les 6 et 7 décembre prochain. Ils devront décider s'ils réduisent ou non les quantités d'or noir qu'ils conviennent d'extraire. Il y a fort à parier qu'ils décideront de ne pas le faire puisque les trois hommes qui contrôlent le marché -Donald Trump, Vladimir Poutine et Mohammed ben Salmane- entendent garder les prix le plus bas possible. Le président américain a d'ailleurs tweeté, jeudi, "Oil prices getting lower. Thank you to Saudi Arabia but let's go lower" (ou "Les prix du pétrole chutent, merci à l'Arabie saoudite mais allons encore plus loin").

Les conséquences économiques, sociales, et politiques du mouvement de contestation massif dits des "gilets jaunes" contribuent par ailleurs à alourdir l'ambiance dans les salles des marchés. Tout comme la guerre commerciale sino-américaine, à quelques jours désormais d'une rencontre décisive entre Donald Trump et son homologue chinois Wi Jinping, en marge du sommet du G20, qui débute ce vendredi.

Au chapitre macroéconomique, la déception était palpable avec une batterie d'indicateurs d'activités (PMI) décevants. Ces indicateurs, construits après enquêtes auprès de directeurs d'achats, ont vocation de baromètre, par nature.

En ce qui concerne les données synthétiques pour l'ensemble de la Zone Euro, le PMI manufacturier est ressorti ce mois-ci en première estimation, en baisse à 51.50, sous la cible (52.0) et le PMI services est ressorti en baisse également, à 53.1, sous le consensus (53.7). Alors certes les scores restent encore significativement au-dessus de la barre des 50 points, barre qui sépare l'expansion de la contraction du secteur considéré, mais leur dynamique génère une déception marquée. D'autant que la dynamique baissière des indicateurs, pour la seule composante allemande (première économie de la Zone Euro) est particulièrement significative.

Côté valeurs, Eramet (+12,11% à 75,00 euros) a flambé avec le soutien d'un influent bureau d'études.

Parrot s'est effondré de 54,86% à 1,582 euro. En cause des résultats décevants dans un marché drones grand public en forte baisse.

Renault, sur lequel les projecteurs continuent de se braquer depuis l'arrestation au Japon de Carlos Ghosn, a rebondi de 2,28% à 60,45 euros.

De l'autre côté de l'Atlantique, Wall Street rouvrait au lendemain du jeudi de Thanksgiving, pour une demi-journée seulement, et en l'absence de nombreux opérateurs. Deux raisons majeures qui expliquent des volumes faméliques vendredi, pour des cotations finalement très pauvres en enseignements. Le Dow Jones a perdu 0,73% à 24 285 points, et le Nasdaq Composite, indice à forte "coloration" technologique, s'est contracté de 0,48% à 6 938 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 0,66% à 2 632 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1350$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 51.00$.

Sur le plan macroéconomique ce lundi, à suivre l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne à 10h00, et l'indice des indicateurs avancés (Conference Board) en Chine à 15h00. L'agenda américain se densifiera dès demain avec, entre autres rendez-vous d'importance, l'indice de confiance des consommateurs (Conference Board).

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Nous avions affaire à un mouvement opportuniste et ponctuelle de rachats à bon compte, sans implication d'une majorité d'intervenants. Il est donc fragile, et nous estimons encore que les points bas de la jambe corrective amorcée le 4 octobre après dérive élargie ne sont pas encore atteints. Ce profilage de la psychologie de marché actuelle s'est confirmé jeudi.

Sur des bases contrariantes, nous anticiperons néanmoins un rebond en direction de la zone psychologique des 5 000 points sur cette première séance de la semaine, tout en continuant de considérer qu'une rupture, à terme, des 4 930 points, relancerait très significativement la pression vendeuse. Le cas échéant, la décrue gagnerait en intensité lors du comblement du gap haussier du 1er mars.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 4930.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Turbo Société Générale H853S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Positif
Résistance(s) :
5081.00 / 5205.00 / 5560.00
Support(s) :
4930.00 / 4806.00 / 4746.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Vers un rebond de contestation, avant rechute (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Vers un rebond de contestation, avant rechute (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+306.60 % vs -1.01 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat