Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

RENAULT

RNO - FR0000131906 SRD PEA PEA-PME
50.650 € -1.42 % Temps réel Euronext Paris

Renault : Alors que Tokyo et Paris affichent un front uni, l'action Renault rebondit

vendredi 23 novembre 2018 à 11h28
Thierry Bolloré assure temporairement la direction générale de Renault

(BFM Bourse) - L'action Renault s'adjuge plus de 4% vers 10h45 et domine le palmarès du CAC 40 vendredi matin après avoir perdu près de 10% depuis l'arrestation de Carlos Ghosn lundi. Des changements de recommandations et le soutien des gouvernements français et japonais rassurent les investisseurs.

À 61,6 euros (+4,23%) vers 10h50, le titre Renault stoppe l'hémorragie et signe un net rebond vendredi matin à la Bourse de Paris. Le constructeur automobile français réduit ainsi ses pertes depuis le début de la semaine à un peu plus de 4%, alors que celles-ci atteignaient près de 10% à la clôture jeudi soir. Ce rebond permet également à la firme au losange de repasser devant PSA en terme de capitalisation boursière.

Soutien des gouvernements

Quelques heures après l'éviction de Carlos Ghosn de la présidence du groupe automobile japonais, votée à l'unanimité par le conseil d'administration du constructeur japonais, les ministres de l'Économie français et japonais ont tenu à afficher un front uni sur la question. Bruno Le Maire et son homologue nippon Hiroshige Seko ont ainsi "réaffirmer l'important soutien des deux gouvernements à l'alliance formée entre Renault et Nissan" et fait part de "leur souhait partagé de maintenir cette coopération gagnante", lors d'un entretien jeudi en fin d'après-midi à Bercy.

Plusieurs changements de recommandation

Autre élément rassurant pour les investisseurs, les analystes considèrent que le titre Renault est assez largement sous-évalué. Mercredi, c'était le bureau d'études Invest Securities qui, jugeant la réaction du marché "exagérée, pour un titre déjà sous-évalué", avait réitéré sa recommandation à l'"achat" et annoncé ciblé un objectif de cours de 104 euros, qui correspond à potentiel d'appréciation de plus de 70%. Et les analystes du bureau d'analyses financières de conclure qu'ils conservaient Renault parmi leur "liste de valeurs favorites".

Jeudi soir, les analystes de Morgan Stanley indiquaient rester à "surpondérer" sur le titre Renault, avec un objectif de cours de 80 euros, soit une prime de 36% par rapport au cours de clôture du mercredi soir. Selon eux, la valorisation de Renault avait déjà suffisamment chuté après les résultats du premier semestre. Le bureau d'études expliquait qu'en intégrant la valeur des différentes participations détenues par Renault, le marché attribuerait à l'activité de construction automobile français une valorisation négative à hauteur de -17 euros par action.

Enfin, vendredi, c'est au tour de Jefferies de relever leur conseil de "conserver" à "achat" sur la valeur, assortie d’un objectif de cours de 78 euros. La banque d'investissement estime que le résultat le plus probable de la crise actuelle sera un rééquilibrage de l'Alliance avec la réduction de la participation de Renault dans Nissan à un niveau plus "juste", possiblement aussi bas que 15%. "Une vente d'actions à Nissan ou sur le marché contribuerait à réduire la décote de valorisation et permettrait à Renault de redéployer son capital de manière organique ou par fusions-acquisitions", estime l’analyste.

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur RENAULT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+289.30 % vs +7.62 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat