Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 038.14 +2.62 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Vent d'optimisme à la Bourse de Paris, qui retrouve les 5.000 points

lundi 13 juillet 2020 à 13h38
Le CAC 40 démarre la semaine du bon pied

(BFM Bourse) - Le marché parisien commence la semaine en fanfare dans le sillage des marchés américains et chinois, alors que les opérateurs privilégient toujours les nouvelles positives sur le front économique aux annonces préoccupantes sur le front sanitaire. La semaine verra aussi tomber les premiers résultats du deuxième trimestre, à commencer par ceux des banques américaines dès mardi.

Le CAC 40 démarre la semaine comme il avait terminé la précédente: avec entrain. Suffisamment pour reconquérir le seuil des 5.000 points qui lui échappait depuis trois séances, avec un gain de 1,24% à 5.032,02 points peu après 13h, dans un volume d'échanges néanmoins restreint de 900 millions d'euros. Les indices européens ont ouvert "en hausse ce matin dans le sillage de la clôture de New York et de plusieurs espoirs au niveau sanitaire après la publication des résultats de Gilead et d’un article du Wall Street Journal selon lequel une "immunité collective" n’était pas à exclure" énumère le directeur adjoint des investissements chez Mirabaud dans sa note matinale.

"Les marchés chinois continuent de porter la tendance et ont repris leur hausse cette nuit, malgré la mise en garde du gouvernement en fin de semaine dernière" constate également Vincent Boy, analyste chez IG, qui rappelle que "le Parti avait envoyé un signal en réduisant sa participation dans de grandes entreprises nationales vendredi, ce qui avait conduit les marchés mondiaux à ralentir leur tendance".

Il note par ailleurs que "les investisseurs ne s’inquiètent plus de l’évolution du coronavirus et conservent leur optimisme quant au rebond de l’économie, quand bien même de nombreuses régions du monde se reconfinent ou remettent en place des restrictions de déplacement de la population", comme en Espagne ou en Australie.

La saison des résultats commence

Les investisseurs vont désormais se tourner vers la saison des résultats du deuxième trimestre qui commencera véritablement mardi avec les grandes banques américaines (JP Morgan, Citi et Wells Fargo ouvriront le bal) et devrait être la plus mauvaise depuis la crise financière de 2008, aussi bien aux Etats-Unis qu'en Europe. Selon les données Refinitiv, les bénéfices des sociétés du S&P-500 devraient avoir chuté de 44,1% au deuxième trimestre

Si aucun indicateur n'est prévu ce lundi, le reste de la semaine sera bien plus animé avec entre autres, l'inflation américaine, la production industrielle en zone euro et aux Etats-Unis ou encore la croissance chinoise pour le deuxième trimestre.

ArcelorMittal et Essilor recherchés, Ubisoft sanctionné

Du côté du CAC 40, 38 des 40 valeurs évoluent en territoire positif à la mi-journée. Accor (-0,2%) et l'Oréal (-0,1%) sont en léger repli. L'autre côté du palmarès est dominé par ArcelrMittal (+5%) qui profite, comme l'ensemble du secteur des matières premières (+2% pour Eramet, +4,1% pour Aperam) des espoirs de redressement en Chine. EssilorLuxottica (+3,6%), Airbus (+3,5%) ou encore STMicro (+2,5%) avancent aussi, notamment sur des relèvements de recommandation.

Sur le SBF, Ubisoft (-6,6%) accuse le coup après le départ de plusieurs cadres de l'éditeur de jeux vidéo face à des accusations de "mauvaise conduite et comportements inappropriés" relayées par la presse. L'éditeur français de jeux vidéo subit aussi une présentation jugée décevante.

Le spécialiste de la publicité et du marketing numérique Solocal lâche encore 3,6% après avoir fait état vendredi d'une baisse de 27,2% de son chiffre d'affaires au premier semestre. Les analystes de Midcap Partners ont en outre dégradé le titre à vendre ce lundi matin.

Les cours pétroliers reculent à la veille de la réunion du comité ministériel de suivi de l'Opep+, qui devrait recommander un assouplissement des réductions de production selon plusieurs sources au fait des négociations. Le baril de Brent cède 1,43% à 42,62 dollars quand celui de WTI repasse sous les 40 dollars, à 39,93 dollars (-1,58%)

Signe de l'appétit des investisseurs pour les actifs jugés plus risqués, le dollar, considéré comme une valeur refuge, recule de 0,27% par rapport à la monnaie unique vers 13h25 (à 1,1330 dollar).

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.80 % vs +1.35 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat