Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 544.67 +0.33 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Une potentielle contraction de l'économie européenne au 3e trimestre plombe le CAC 40

mardi 5 juillet 2022 à 11h56

(BFM Bourse) - Après avoir enregistré une maigre progression lundi en l'absence de Wall Street, fermée pour la fête nationale des Etats-Unis le 4 juillet, la Bourse de Paris emprunte une nouvelle fois le chemin de la baisse. Le moral des opérateurs reste marqué par l'inflation récalcitrante et les risques de ralentissement économique.

Encore légèrement dans le vert à l'ouverture ce mardi, au lendemain d'une progression sans conviction du CAC 40 en l'absence des investisseurs américains, l'indice phare tricolore s'est rapidement retourné à la baisse mardi. Vers 12h00, l'indicateur vedette flanche de 1,22% à 5.882,13 points alors que les indices PMI de S&P Global ont révélé un nouveau ralentissement de la croissance de l'économie de la zone euro en juin, l'institut voyant la région entrer en récession dès ce trimestre alors que le renchérissement du coût de la vie incitant les consommateurs à la prudence.

Ces statistiques préoccupantes pèsent particulièrement sur le cours de la monnaie de la zone à 1,0298 dollar (-1,22%).

La bataille contre l'inflation loin d'être finie

Histoire de ne pas faire oublier que la bataille contre l'inflation est loin d'être finie, comme chaque jour ou presque, une banque centrale quelque part dans le monde donne un tour de vis monétaire, avec ce matin la banque centrale d'Australie qui a relevé son principal taux directeur de 0,5 point à 1,35%.

Dans un contexte de défiance vis-à-vis des sociétés exposées à la conjoncture, le secteur de la publicité est particulièrement affecté à Paris à l'image de JCDecaux qui perd plus de 5% après une étude de Goldman Sachs qui a réduit ses prévisions de bénéfices. Vendeur, le bureau d'études diminue encore son objectif sur le titre. Goldman Sachs dégrade par ailleurs à neutre son avis sur Publicis (-4%).

Le timing de la première séance de la plateforme de diffusion musicale Deezer se révèle mal choisi, avec une baisse de 14% du titre.

Rémy Cointreau (+4,4%) échappe de belle manière à la baisse de ce mardi, soutenu par Jefferies qui relève son conseil sur le titre. L'analyste est séduit par le profil de croissance du groupe de vins et spiritueux qu'il juge attrayant à long terme.

L'avis laudatif de Midcap sur Abionyx (+14%) suscite un vif rebond du titre de la biotech toulousaine, le bureau d'études jugeant que l'action peut aller jusqu'à 8,10 euros soit cinq fois son niveau de clôture de lundi.

Au chapitre énergétique, les cours pétroliers ont sensiblement corrigé depuis un mois avec la multiplication de signes de freinage de l'économie. Les principales références de brut évoluent en ordre dispersé ce matin à 108,73 dollar pour un baril de WTI en légère progression alors que le Brent descend de plus de 1% à 112,41 dollars.

Guillaume Bayre - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.30 % vs +31.65 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat