Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 259.84 -1.56 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Rassuré par la croissance chinoise, le marché parisien refranchit 7200 points

lundi 17 janvier 2022 à 18h00
Le CAC 40 démarre la semaine du bon pied

(BFM Bourse) - Soutenu par le rebond des géants du luxe sur fond de nouvelles rassurantes quant au dynamisme de l'activité en Chine, principal moteur de croissance du secteur, le CAC 40 reprend 0,82% lundi dans un volume d'affaires limité par l'absence des investisseurs nord-américains.

Entre la fermeture de Wall Street pour cause de Martin Luther King Day et l'absence d'actualité majeure, ce n'était pas l'activité des grands jours sur le marché parisien ce lundi. Dans un volume d'échanges contenu à 2,8 milliards d'euros, le CAC 40 reprend néanmoins 0,82% et efface ainsi son recul de vendredi (-0,81%) pour boucler la première séance de la semaine juste au-dessus du seuil des 7.200 points (+0,82% à 7.201,64 points).

Sur le marché parisien, il faudra atteindre le vendredi 15 avril pour bénéficier d'un jour férié (le Vendredi saint, qui précède lundi de Pâques). Mais à Wall Street, où la liste est d'ailleurs beaucoup plus généreuse, les traders font déjà relâche ce 17 janvier, jour férié fédéral commémorant la naissance du célèbre pasteur militant des droits civiques.

Positive dès les premiers échanges, la tendance du jour a été soutenue par l'annonce d'une progression supérieure aux attentes du PIB chinois au quatrième trimestre (+4% sur un an, ce qui conduit à un rebond de 8,1% sur l'ensemble de 2021), en même temps qu'un changement de ton de la banque centrale chinoise qui opère une réduction de 10 points de base de son taux de crédit, pour la première fois depuis avril 2020.

Le luxe recherché après les statistiques chinoises

Etant donné la part des ventes des entreprises du luxe en Chine, le segment rebondit vivement dans ce contexte, à commencer par Hermès (+3,6%) et Kering (+3,4%), ou hors de l'indice phare le spécialiste du cognac Rémy Cointreau (+3,2%), alors que LVMH se contente d'un rebond de 1,6%, le cours du numéro 1 mondial ayant il est vrai moins reculé que ses concurrents depuis le 1er janvier.

Dans un autre domaine, le groupe d'aéronautique et de défense Thales confirme sa bonne orientation des dernières séances (+1,5%), notamment sous l'effet d'un relèvement de 104 à 108 euros de l'objectif de cours de Citi, confiant sur les résultats 2021 que doit présenter l'entreprise début mars (et sur ceux de l'année en cours).

L'action Renault gagne également 1,5% alors que le groupe a présenté ses chiffres de ventes 2021, révélant une vive progression de la part des ventes aux particuliers et celles du segment électrique, ce qui devrait avoir un effet positif sur la rentabilité.

Laminé vendredi, le cours d'EDF ne trouve aucun répit en flanchant encore de 4,2%. Plombé par son point d'activité annuel lundi dernier, Atos s'offre de son côté un joli rebond de 6,4%.

Le distributeur spécialisé Manutan profite d'une revalorisation de 1,1% après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel, le premier de son exercice 2021-2022, en progression de 6,4%, tiré par les commandes des entreprises alors que la branche collectivité connaît un effet négatif pré-élection assez classique. L'entreprise toulousaine Actia notamment active dans l'électronique embarquée décolle pour sa part de 22,6% en clôture après avoir fait savoir qu'elle négociait la cession d'activités non stratégiques avec des repreneurs potentiels.

Le segment biotech ne fait pas mentir sa réputation de volatilité, avec une très forte sanction (-42%) pour Sensorion, spécialisée dans l'audition, dont un essai clinique de phase 2 vient d'échouer, le principal critère d'évaluant n'étant pas atteint.

Le baril de WTI a atteint un pic depuis octobre 2014

En cette journée un peu particulière du fait de l'absence des intervenants états-uniens, les cours pétroliers restent bien orientés, le baril de Brent se négociant à 86,3 dollars (+0,4%) vers 17h50, quand celui de WTI s'échange à 83,7 dollars (+0,4%). Après avoir enregistré la semaine dernière une quatrième progression hebdomadaire d'affilée - soit la plus longue séquence haussière depuis octobre dernier, juste avant le repli occasionné par l'apparition d'Omicron, la référence nord-américaine de brut a même touché un sommet depuis octobre 2014 dans les échanges asiatiques. Vallourec (+6,2%) et CGG (+8,3%) en profitent.

Du côté des devises, à la suite d'une série décevante de statistiques relatives à l'économie américaine, l'euro reste relativement ferme (-0,07% à 1,1407 dollar). Rappelons ici que les ventes au détail aux Etats-Unis ont enregistré en décembre leur plus forte baisse en dix mois, tandis que la production industrielle a connu une contraction inattendue pour cette période, et que l'indice de confiance des ménages de l'université du Michigan s'est dégradé plus que prévu.

Parmi les cryptos, le bitcoin tente de préserver les 42.000 dollars (-2% à 42.250 dollars) à 18h.

Quentin Soubranne - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.10 % vs +25.92 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat