Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

EDF

EDF - FR0010242511 SRD PEA PEA-PME
8.280 € +0.93 % Temps réel Euronext Paris

Edf : EDF s'effondre en Bourse, plombé par la limitation des prix et une production en berne

vendredi 14 janvier 2022 à 09h32
EDF s'effondre en Bourse

(BFM Bourse) - L'annonce par le gouvernement français de nouvelles mesures visant à limiter la hausse du prix de l'électricité et la révision à la baisse de la prévision de production du parc nucléaire de l'énergéticien provoquent un brusque plongeon du cours d'EDF en Bourse.

La volonté de l'Etat de protéger le pouvoir d'achat des Français à quelques mois de l'élection présidentielle coûte très cher à EDF Le gouvernement, qui veut tenir sa promesse de limiter à 4% la hausse de la facture d'électricité (des tarifs réglementés) des Français en 2022 malgré la flambée des cours de l'énergie, va contraindre le groupe dont il détient plus de 80% du capital à vendre davantage d'électricité à bas prix à ses concurrents. Cette mesure pourrait amputer l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 8,4 milliards d'euros en 2022 sur la base des prix du marché au 31 décembre, et de 7,7 milliards sur la base de ceux du 12 janvier 2022, prévient EDF. L’impact final dépendra donc de l'évolution des prix de marché de l'électricité -actuellement extrêmement volatils- sur la période de mise en œuvre de ces mesures, et EDF indique qu'il communiquera régulièrement et dès que possible pour ajuster cette estimation.

L’impact final sur l’EBITDA dépendra des prix de marché sur la période de mise en œuvre de ces mesures. EDF communiquera dès que possible et régulièrement sur l’évolution de cette estimation.

Parallèlement, EDF a annoncé que, dans le cadre de la visite décennale du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Penly, des contrôles de maintenance préventive ont fait apparaître des défauts sur le système d'injection de sécurité (RIS), déjà détecté ou soupçonné sur quatre autres réacteurs (Civaux 1 et 2, Chooz 1 et 2) mis à l'arrêt. La prévision de production d'électricité nucléaire en 2022 est en conséquence ramenée à entre 300 et 330 térawattheures, contre 330-360 TWh auparavant.

L’élaboration du programme de contrôles sur l’ensemble du parc nucléaire se poursuit en intégrant, au fur et à mesure, les enseignements tirés des premières expertises réalisées, ajoute EDF, qui précise que l'impact de ces mises à l'arrêt sur ses perspectives est en cours d'analyse.

EDF devra acheter ce déficit de production sur le marché, ce qui se traduira par une hausse de ses coûts et augmentera encore l'impact des mesures gouvernementales, souligne JP Morgan Morgan dans une note matinale, qui s'attend à voir le groupe contraint de renforcer son bilan. Ce dernier "va examiner les mesures appropriées pour renforcer sa structure bilancielle et toute mesure de nature à protéger ses intérêts" explique-t-il dans son communiqué. "Nous pensons qu'une augmentation de capital est probable à ce stade pour compenser la baisse importante de l'Ebitda à laquelle le groupe sera confronté en 2022", avancent les experts de JP Morgan, notant que la ministre de la Transition énergétique a assuré que l'Etat "serait aux côtés d'EDF pour les aider à passer cette difficulté".

Cette double annonce se traduit par un effondrement d'EDF en Bourse, le titre dévissant de 22,6% à 8,006 euros vers 9h30, au plus bas depuis juin 2020.

Quentin Soubranne - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur EDF en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.60 % vs +40.45 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat