Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ACTIA GROUP

ATI - FR0000076655 SRD PEA PEA-PME
3.800 € -0.78 % Temps réel Euronext Paris

Actia group : Spécialiste de l'électronique embarquée, Actia veut rouler plus léger

lundi 17 janvier 2022 à 16h28
un poste de conduite Actia pour autobus

(BFM Bourse) - L'entreprise toulousaine, qui avec plus des deux tiers des ventes à l'export occupe des positions clés au niveau mondial sur les niches de marché qu'elle adresse, a fait savoir qu'elle négociait la cession d'activités non stratégiques avec des repreneurs potentiels.

Créée en 1986 à partir de certains actifs de Bendix (pionnier américain de l'électronique, qui s'était associé à Renault pour développer l'allumage électronique intégral, système précurseur de l’électronique embarquée dans le véhicule léger), Actia a toujours mixé croissance organique et acquisitions pour assurer son développement, notamment à l'international. Mais pour la première fois, la firme originaire de Toulouse envisage l'opération inverse, en projetant de céder certaines activités désormais jugées non stratégiques, afin de renforcer sa situation financière - sans renoncer à son objectif de dépasser à terme les 800 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel.

Si l'envergure des cessions n'est pas précisée, le projet semble relativement avancé puisque la firme indique déjà discuter avec des partenaires potentiels. Le titre en profite, bondissant de 14,53% à 4,10 euros vers 16h00, un plus haut niveau depuis janvier 2020, juste avant la chute des marchés avec l'apparition de la pandémie de coronavirus.

Un spécialiste de l'électronique embarquée

Schématiquement, Actia (ex-Actielec) conçoit, produit et d’exploite des dispositifs électroniques permettant la gestion des systèmes, principalement dans l'automobile, et dans une moindre mesure dans les télécommunications notamment satellitaires. L'éventail des activités est trop vaste pour être résumé, allant de l'architecture électronique embarquée dans les véhicules à l'instrumentation en passant par les systèmes de diagnostic, sans oublier les solutions de contrôle technique ou de gestion des flottes, la firme visant à chaque fois une position d'acteur de référence à l'échelle international, sinon de leader.

Conforté par la croissance continue de son carnet de commandes, lui permettant de viser, à une échéance de quatre ans, un chiffre d’affaires de plus de 800 millions d'euros (contre 460 millions en 2021), le groupe a annoncé lundi matin qu'il envisageait de céder des activités non essentielles à l’atteinte de cet objectif. Des négociations sont d'ores et déjà en cours avec des repreneurs potentiels, mais Actia n'a pas indiqué quelle était la proportion de son activité actuelle concernée par ces cessions potentielles.

Discussions déjà en cours

Ces projets structurels viendraient renforcer les marges de manœuvre financières d'Actia Group, qui a par ailleurs sécurisé ses ressources financières via 50,7 millions d'euros de PGE (prêt garanti par l'Etat) en 2021, après les 41,4 millions obtenus en 2020. De plus, dans l’hypothèse où certains covenants (engagements liés à des prêts) ne seraient pas respectés au 31 décembre 2021 (c'était déjà le cas fin 2020, mais les ratios 2021 ne sont pas encore établis à ce jour), Actia a déjà obtenu de l’ensemble de ses partenaires bancaires concernés (moins de 20% de la dette totale est soumis à ces covenants) les dispenses en lien avec la situation exceptionnelle créée par la pandémie et, par ricochet, par la pénurie de composants.

"En ayant également pour effet de permettre de concentrer les investissements du groupe sur ses activités technologiques à plus forte valeur ajoutée, les cessions envisagées permettront à Actia de disposer de plus de moyens pour conforter sa politique d’innovation tout en accompagnant ses clients dans les nombreux défis du monde électronique, et de meilleures conditions pour piloter sa croissance", développe l'entreprise dans son communiqué.

Actia précise attendre sur 2021 un chiffre d’affaires proche de 460 millions d'euros, en rebond par rapport aux 438,5 millions d'euros de 2020, malgré les difficultés majeures d’approvisionnements en composants. Pour 2022, la firme se targue toujours d'un carnet de commandes important, "permettant de poursuivre la dynamique de croissance, tout en restant freiné par les tensions sur le marché des composants". L'atterrissage exact de 2021 sera dévoilé le 22 février avant Bourse.

Guillaume Bayre - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ACTIA GROUP en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+316.30 % vs +19.79 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat