Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SENSORION

ALSEN - FR0012596468 SRD PEA PEA-PME
0.407 € +0.37 % Temps réel Euronext Paris

Sensorion : La biotech Sensorion essuie un échec clinique dans la perte auditive soudaine

lundi 17 janvier 2022 à 10h18
Sensorion en difficulté en Bourse après un échec clinique

(BFM Bourse) - Le projet SENS-401, le seul actuellement en stade clinique chez Sensorion, n'a pas atteint son principal critère d'évaluation dans un essai visant la perte auditive neurosensorielle soudaine. Le titre chute.

Incotable pendant la première demi-heure d'échanges lundi, face à l'afflux d'ordres vendeurs, le titre Sensorion chutait de 25% vers 09h40 à 1,358 euro (soit une capitalisation de 105 millions d'euros environ) tandis que la société de biotechnologies spécialiste des troubles de l'audition a fait part de l'échec de sa molécule SENS-401 à atteindre le principal critère d'un essai clinique.

Le projet le plus avancé de l'entreprise montpelliéraine fait l'objet d'un essai de phase 2 (étape intermédiaire des essais cliniques) auprès de 115 patients en tant que traitement de la perte auditive neurosensorielle soudaine (SSNHL). L'étude comprenait notamment des volontaires issus du personnel militaire "exposés à des bruits impulsionnels dans le cadre de leurs activités professionnelles" (tirs à l'arme de guerre) et souffrant de perte d'audition.

SENS-401 (dont le principe actifs est l'arazasetron) s'est montré sûr et bien toléré, mais le principal critère d’évaluation d'une amélioration de l’audiométrie tonale pure de 15 décibels dans l’oreille affectée par rapport au déficit initial n'a pas été atteint à la fin de la période de traitement de quatre semaines.

Meilleure réponse en cas de perte sévère

"Nous sommes évidemment déçus que l’essai de Phase 2 AUDIBLE-S du SENS-401 n’ait pas atteint le critère principal d’évaluation de l’étude. Nous sommes toutefois impatients d’examiner les critères d’évaluation secondaires de l’essai, dès lors qu’ils seront disponibles à la mi-mars", a indiqué la directrice générale, Nawal Ouzren.

En effet, une sous-analyse des participants souffrant d'une perte auditive particulièrement sévère a révélé une meilleure réponse par rapport au placebo pour les deux doses. Ce sous-groupe représentait 30% de la population totale de l’étude. Ces résultats apparaissent confirmer les données obtenues dans un modèle préclinique de perte auditive grave due au bruit. Sensorion poursuivra l’analyse des données de l’étude AUDIBLE-S dont les critères d’évaluation secondaires seront publiés, comme prévu à la mi-mars. L'entreprise fera le point à ce moment là sur les suites à donner au développement du SENS-401 dans la SSNHL.

"Les données d’activité de SENS-401 qui s’améliorent de façon continue du jour 7 au jour 28 sont encourageantes. Nous examinerons les données complètes dès que possible et analyserons en particulier les données de l’audiométrie tonale pure (dB) au jour 84 et les autres critères d’évaluation secondaires de l’essai, afin de déterminer la meilleure marche à suivre du développement de SENS-401", a indiqué la directrice médicale Géraldine Honnet. "Bien que le critère principal d’évaluation n’ait pas été atteint, Sensorion et ses investigateurs ont acquis de nombreuses connaissances sur cette pathologie si peu comprise et sont bien placés pour continuer d’explorer des options de développement", a ajouté Maurico Cohen-Vaizer, du service d’otolaryngologie du centre de moins médicaux à Haifa, qui participait à l'étude.

Seul projet de Sensorion en stade clinique

Depuis l'échec en 2019 de SENS-111 (séliforant) dans les crises de vertige sévères, SENS-401 est le seul projet de Sensorion en stade clinique. Outre la perte auditive neurosensorielle soudaine, Sensorion prévoit aussi de le tester pour la prévention de l’ototoxicité induite par la chimiothérapie (cisplatine) et, en partenariat avec Cochlear, chez des patients devant recevoir un implant cochléaire.

En stade encore préclinique, la société planche sur trois programmes de thérapies génique cette fois, visant à corriger les formes monogéniques héréditaires de surdité, parmi lesquelles la surdité causée par une mutation du gène codant pour l’Otoferline, la perte auditive liée au gène cible GJB2 ainsi que le syndrome d’Usher de Type 1 afin de traiter potentiellement d’importants segments de perte auditive chez les adultes et les enfants.

Guillaume Bayre - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SENSORION en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+316.30 % vs +19.79 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat