Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 567.02 +0.26 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Portée par le discours de Jerome Powell, la Bourse de Paris se rapproche de son plus haut annuel

jeudi 20 juin 2019 à 13h20
Le CAC consolide ses gains hebdomadaires

(BFM Bourse) - À 5.554 points vers 12h45 (+0,65%), le CAC 40 n'est plus qu'à une quarantaine de points de son plus haut de 2019 atteint le 23 avril dernier. Les nouveaux propos accommodants du président de la banque centrale américaine, jeudi, suggèrent une baisse à venir des taux directeurs et rassurent le marché.

La Bourse de Paris a ouvert la séance en nette hausse jeudi (+0,59%), confortée par les propos accommodants de la Réserve fédérale américaine, au lendemain de ceux de la Banque centrale européenne, avant de renforcer un peu ses gains au cours de la matinée pour afficher une progression de 0,65% à 5.554 points vers 12h45, dans un volume d'échanges légèrement inférieur au milliard d'euros. "La Fed a, comme attendu, maintenu son taux directeur inchangé (74% des investisseurs anticipaient un statu quo), mais a laissé entrevoir la possibilité d'une baisse des taux au cours des prochains mois si les perspectives économiques se dégradaient" notent les experts de Mirabaud Securities Genève dans leur note matinale.

"Les incertitudes entourant les perspectives se sont clairement accrues depuis notre dernière réunion", a résumé le patron de la Fed Jerome Powell, à l'issue d'une réunion de deux jours du comité de politique monétaire de l'institution, évoquant notamment les effets de la guerre commerciale. "Attention cependant à une potentielle surprise", ont toutefois souligné les analystes de Mirabaud Securities, "car si la baisse des taux va dépendre de l'évolution des statistiques économiques, elle dépendra aussi de l'évolution des relations commerciales entre Washington et Pékin", donc "un accord commercial entre Washington et Pékin pourrait changer la donne".

Dans le reste de l'actualité économique internationale, la Banque du Japon (BoJ) a également choisi, sans surprise, de maintenir les dispositions de sa politique monétaire ultra-souple, sur fond de conjoncture internationale dégradée et de faiblesse de l'inflation japonaise. Les opérateurs vont donc désormais pouvoir tourner leur attention vers le G20 qui se tiendra à Osaka la semaine prochaine, avec en point d'orgue une nouvelle rencontre très attendue entre Xi Jinping et Donald Trump.

Automobile, luxe et valeurs technologiques profitent du rebond

Les valeurs les plus affectées par les récentes turbulences sur les marchés s'offrent un joli rebond jeudi matin, à l'image du secteur de l'automobile, porté par les espoirs de réconciliation entre la Chine et les États-Unis, qui correspondent aux deux principaux marchés mondiaux. Vers 13h, l'équipementier Valeo s'adjuge 1,2% et les constructeurs Renault et Peugeot progressent respectivement de 0,5% et 0,7%. d'autant. Sur le SRD, Faurecia prend également 0,9%.

Le luxe est également recherché, comme en témoignent les fortes progressions des titres LVMH (+1,4%), Kering (+2%) et Hermès (+0,8%). Les valeurs technologiques avancent aussi, Capgemini (+1,5%) en tête. Schneider Electric gagne également 1,4%. Les matières premières profitent également du mouvement général de hausse avec de belles progressions, notamment pour TechnipFMC (+3,4%, meilleure performance du CAC) ou Total (+0,8%).

Seul le secteur bancaire pâtit des récentes annonces des banques centrales, avec des reculs compris entre 2,9% pour Crédit Agricole et 1,5% pour Société Générale. À noter également le net recul du titre Natixis (-11,7%) alors que Morningstar a suspendu la notation de l'un de ses fonds.

Au sein du baromètre parisien, STMicro prend encore 2,4%, toujours tiré par une note de Morgan Stanley, passé à l'achat sur le dossier.

Suspendu de cotations dans la matinée, le leader mondial des systèmes d'impression de cartes plastiques Evolis a annoncé le futur lancement d'une OPA de ses dirigeants pour retirer le titre de la cote, son titre prend 1,7%.

De son côté, Global Bioenergies lâche plus 11% alors qu'il lance une augmentation de capital (en partie souscrite par l'Oréal) pour lever au moins 17 millions d'euros afin de poursuivre le projet de sa première usine, qui aura des débouchés dans le secteur de la cosmétique mais également des biocarburants.

Sur le marché pétrolier, l'heure est au rebond des cours du brut, portés par les espoirs liés à la future rencontre entre les présidents américain et chinois, la baisse inattendue des stocks US et la nouvelle date arrêtée par l'Opep+ pour sa future réunion. Dans l'après-midi, Donald Trump a affirmé sur Twitter que l'Iran avait "fait une énorme erreur" en abattant un drone américain, causant de nouveaux remous sur le marché. Vers 18h, le baril de Brent grimpe de 3,4% à 64,39 dollars et celui de WTI affiche un gain impressionnant de 6,26% à 57,07 dollars.

La monnaie unique rebondit également très fortement face au billet vert après les propos de Jerome Powell, à 1,1282 dollar vers 18h (+0,47%)

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+281.20 % vs +11.99 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat