Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
7 097.21 +0.02 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Malgré une légère baisse ce vendredi, le CAC 40 enchaîne une neuvième semaine de hausse

vendredi 2 décembre 2022 à 17h42
La Bourse de Paris termine sur une nouvelle hausse hebdomadaire

(BFM Bourse) - La Bourse de Paris a clôturé en repli de 0,17% après la publication de créations de postes plus élevées que prévu pour le mois de novembre aux Etats-Unis. Le taux de chômage quant à lui est stable à 3,7%. Sur l’ensemble de la semaine, le CAC 40 est gagnant de 0,4%.

La publication était surveillée comme le lait sur le feu. Comme chaque premier vendredi du mois, les marchés avaient rendez-vous à 14h30 avec les traditionnelles données officielles de l'emploi américain. Pour la livraison du mois de novembre, les créations d'emplois ont été plus vigoureuses que prévu.

Et la réaction du marché a été immédiate : "good news is bad news", les bonnes nouvelles sont considérées comme mauvaises dans notre belle langue de Molière. Cet indicateur meilleur que prévu laisse en effet suggérer que la Réserve fédérale américaine (Fed) semble avoir du champ pour durcir davantage sa politique monétaire.

A l’équilibre avant sa parution, le CAC 40 a perdu jusqu’à 0,8% après la publication avant de se redresser au fil de la séance pour enfin clôturer en baisse symbolique de 0,17% à 6.742,25 points. Sur l'ensemble de la semaine, le baromètre principal de la Bourse de Paris s’adjuge toutefois 0,44%, et signe in extremis une neuvième semaine consécutive de hausse.

Des créations de postes meilleures qu'attendu

Sur le onzième mois de l’année, l’économie américaine a créé 263.000 postes, un chiffre nettement au-dessus des 200.000 unités anticipées par les économistes sondés par le Wall Street Journal. A 3,7% le taux de chômage est lui en ligne avec les attentes.

"Ces données ont confirmé que si la Fed veut augmenter les taux d'intérêt de manière plus agressive, elle peut le faire car le marché de l'emploi est toujours robuste", souligne ainsi Naeem Aslam.

"La résilience du marché du travail et la résurgence des pressions salariales ne changent pas notre point de vue selon lequel l'inflation des prix de base va diminuer plus rapidement que ne le croit la Fed, et nous nous attendons toujours à ce que les responsables ralentissent le rythme du resserrement, avec une hausse plus faible de 50 points de base [0,5%] plus tard ce mois-ci", jugent de leur côté les économistes de Capital Economics.

Teleperformance en tête du CAC 40

Du côté des valeurs, Teleperformance poursuit sa reconquête boursière, et a gagné 3,3% après avoir noué un accord avec UNI Global Union, une fédération internationale syndicale dans les services.

A contrario, Sanofi a reculé de 2% après avoir confirmé envisager une offre sur la biotech irlandaise Horizons Therapeutics, dont la capitalisation boursière approche les 23 milliards de dollars. Le groupe a précisé que toute offre, si elle devait avoir lieu, se ferait en numéraire.

Aramis Group a chuté de son côté de 4,5% après avoir publié une perte pour l’ensemble de son exercice 2021-2022, clos en septembre, une première en 20 ans.

Sur le front des petites et moyennes capitalisations, la confidentielle Munic a bondi de 8,8% après avoir été choisi par l'ADAC pour offrir un service d'assistance à distance destiné aux automobilistes allemands.

Sur les autres marchés, l’euro de son côté est en légère baisse de 0,05% à 1,0516 dollar après avoir rendu 0,7% après la statistique du jour. Les cours du pétrole évoluent peu. Le Brent de la mer du Nord pour livraison en février cède 0,15% à 86,75 dollars le baril tandis que le WTI coté à New York gagne 0,2% à 81,39 dollars le baril.

Sabrina Sadgui - ©2023 BFM Bourse
Votre avis
Portefeuille Trading
+313.40 % vs +42.77 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour