Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 521.46 -0.05 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Malgré son rebond, la Bourse de Paris trébuche sur les 6.100 points en clôture

mardi 28 juin 2022 à 18h05
La Bourse de Paris en hausse mardi soir

(BFM Bourse) - La Bourse de Paris reprend de la hauteur mardi soir au lendemain d'une séance heurtée, dans le sillage notamment d'un assouplissement des contraintes sanitaires de la Chine à l'égard des voyageurs internationaux, désormais dispensés de quarantaine. Les investisseurs restent attentifs aux actions des banques centrales pour lutter contre l'inflation.

La Bourse de Paris efface le repli observé la veille, mais limite toutefois ses gains à 0,64% à 6.086,02 points. Le CAC 40 avait rebondi de plus de 1% à la mi-journée sur les 6.100 points dans le sillage notamment d'un assouplissement des contraintes sanitaires de la Chine à l'égard des voyageurs internationaux, désormais dispensés de quarantaine.

Pour autant, les opérateurs ne se montrent pas encore largement prêts à parier sur un rebond durable. A Wall Street, les indices évoluent en baisse à la clôture des bourses européennes après la publication, un peu plus tôt dans l'après-midi de statistiques mitigées. La confiance des consommateurs aux Etats-Unis s'est dégradée plus que prévu à 98,7 points, soit à son niveau plancher depuis février 2021, selon l'indice du Conference Board publié mardi. Mauvais signal de plus, les consommateurs américains sont loin d'afficher leur optimisme pour les mois à venir sur fond d'inflation galopante.

La BCE tient d'ailleurs son forum annuel à Sintra, au Portugal, et outre le discours inaugural de Christine Lagarde, Jerome Powell (Fed) et Andrew Bailey (BoE) figurent parmi les intervenants (liste complète ici). Selon des sources citées par Reuters, la Banque centrale européenne envisage un mécanisme de "stérilisation" de ses achats d'obligations d'Etats plus fragiles de la zone euro (pour éviter la fameuse fragmentation) en incitant les banques commerciales à placer en dépôt auprès d'elle davantage de liquidités (donc de retirer ces liquidités du système) via des taux bonifiés.

Le secteur automobile en forme

Safran termine la journée en tête du CAC 40 avec un gain de 3,9% suivi de Renault (+2,35%) alors que certains actionnaires lors de l'AG de Nissan ont remis sur la table la question de la confidentialité de l'accord conclu lorsque le groupe français avait volé au secours du constructeur japonais.

Toujours dans l'auto, Valeo gagnait 4% après un contrat avec BMW pour la fourniture d'un système d'aide à la conduite tandis que Faurecia rebondissait de 3,4%. De son côté, Michelin limitait ses gains à 0,6%, tandis que le pneumaticien officialise, après maints autres sociétés occidentales, son retrait de Russie où il avait déjà suspendu tout activité industrielle depuis trois mois. L'annonce par Aramis du rachat du leader autrichien de la vente de véhicules d'occasion reconditionnés Onlinecars permettait au titre de gagner 2,3%.

Spartoo terminait en hausse de 2% après l'annonce d'une prise de participation (minoritaire) au capital de la marque de mode durable Saaj Paris.

Forte déception en revanche pour 2CRSi : au lieu de présenter lundi soir les comptes de son exercice 2021-2022, clos en février, comme le prévoyait son calendrier (à la limite du délai légal), le groupe strasbourgeois a fait part d'un report, sans plus de précision ni de nouvelle date à ce stade. L'action décroche de près de 14%.

Le pétrole repart à la hausse

Poursuivant le rebond entrepris depuis la fin de la semaine dernière, le cours du pétrole Brent s'apprécie de 1,2% à 116,97 dollars le baril (+0,9% à 110,77 dollars pour le WTI). Les membres du G7 devraient annoncer la mise en place d'un mécanisme de plafonnement des prix du pétrole russe, dont l'efficacité reste sujette à caution, tandis que de nouvelles perturbations de l'offre se profilent en Libye et en Equateur. À noter, les opérateurs sont à l'heure actuelle privés d'un indicateur hebdomadaire assez suivi, le niveau des stocks outre-Atlantique que l'Energy Information Administration des Etats-Unis publie habituellement chaque mercredi. L'agence subit une panne de serveurs depuis la semaine dernière et n'est pas en mesure de confirmer quand elle pourra reprendre le rythme habituel de publication.

Peu de mouvement à signaler sur le marché des changes du côté de la parité euro/dollar à 1,0545. L'évolution de la devise européenne reste tributaire des informations relatives au mécanisme de la BCE censé lui permettre de durcir les conditions monétaires tout en contrôlant la remontée des taux souverains - ce qui en principe est antinomique. Selon Guillaume Dejean, analyste chez Western Union Business Solutions, l’environnement moins volatil actuel constitue également un terreau favorable à un rebond de l’euro même si celui-ci reste limité faute de catalyseurs haussiers puissants.

Sabrina Sadgui - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.60 % vs +31.19 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat