Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 600.66 +0.83 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le marché parisien reste sur ses gardes avant l'inflation américaine et la réunion de la BCE

jeudi 10 juin 2021 à 12h00
Le CAC dans l'attente de l'inflation US et de la BCE

(BFM Bourse) - Le CAC 40 met un terme à sa timide séquence haussière en refluant légèrement jeudi à la mi-journée, les investisseurs ne faisant preuve d'aucune initiative avant les deux principaux rendez-vous macroéconomiques de la semaine.

L'heure est encore à la retenue ce jeudi sur le marché parisien, alors que les opérateurs attendent le communiqué de la BCE qui sera publié à 13h45, quand bien même une vaste majorité d'entre eux mise sur un statu quo, à savoir que l'institution ne modifie pas sa politique monétaire et réaffirme sa volonté d'accélérer ses achats de titres au troisième trimestre. Les marchés scruteront néanmoins ses nouvelles prévisions économiques, dont le probable relèvement pourrait fournir des arguments aux partisans d'un débat sur la normalisation des programmes de soutien monétaire.

La présidente Christine Lagarde aura également "fort à faire pour justifier une nouvelle fois que l’inflation en zone euro ne sera que transitoire" juge John Plassard, directeur des investissements chez Mirabaud. D'autant que les investisseurs prendront connaissance, à 14h30, de l'indice des prix à la consommation pour mai aux Etats-Unis. Celui-ci (le "core PCI") est attendu en hausse de 3,4% en rythme annuel par le consensus Reuters, et un chiffre supérieur à celui-ci pourrait rendre les marchés nerveux.

En attendant, le baromètre du marché parisien brise sa séquence de 4 progressions consécutives à la mi-journée, se repliant de 0,26% à 6.546 points dans des volumes anémiques (670 millions d'euros) témoignant de l'attentisme des investisseurs.

Aux valeurs, la pépite de la French Tech -la première du label à se lancer en Bourse- qui aide les musiciens à s'imposer sur les marchés du streaming connaît une première séance très compliquée, lâchant 13,7% à 11h55 après avoir déjà dû revoir ses ambitions à la baisse avec une introduction en Bourse réalisée dans le bas de la fourchette initialement proposée.

Au sein du CAC, la mise en examen de Peugeot dans le cadre de l'enquête sur la fraude aux contrôles antipollution des anciennes générations de moteurs diesel pèse sur le cours du constructeur (-1,4% pour Stellantis). Alstom ne profite pas (-0,2%) du contrat d'environ 1,3 milliard d'euros, dont "près d'un milliard" pour le constructeur ferroviaire français qui menait le consortium, en vue de la construction d'une nouvelle liaison ferroviaire au Mexique. Credit Agricole s'adjuge en revanche 2,1% après le lancement de son programme de rachat d'actions pour un montant maximal proche de 560 millions d'euros.

Sur le reste de la cote, le fabricant de matériaux semi-conducteurs Soitec grimpe de 3,6% après avoir fait part de son intention de tripler son chiffre d'affaires sur les 5 prochaines années, tout en portant sa marge d'Ebitda à 35%.

Les cours pétroliers évoluent peu (+0,2% à 72,36 dollars pour le baril de Brent et +0,1% pour le WTI à 70,06 dollars) au lendemain de l'annonce par l'Energy Information Administration (EIA) américaine d'une augmentation plus marquée qu'attendu des stocks de carburants et d'autres produits distillés aux Etats-Unis la semaine dernière. La monnaie unique cède de son côté 0,15% face au billet vert à 1,2165 dollar avant les chiffres de l'inflation américaine.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+319.10 % vs +32.78 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat