Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 792.79 +1.57 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le marché parisien entame la semaine sur un repli limité

lundi 22 février 2021 à 18h15

(BFM Bourse) - Après avoir perdu jusqu'à 1,2%, sur fond d'inquiétudes quant à la hausse des rendements obligataires, la Bourse de Paris a effacé une grande partie de ses pertes lundi en limitant son repli à -0,11% en clôture.

Le marché parisien a encore joué à se faire peur lundi, la poursuite de la remontée des rendements obligataires remettant en question les niveaux de valorisations atteints dernièrement par les actions. Toutefois, après avoir perdu jusqu'à 1,2% en début de séance, le CAC 40 a finalement bien limité ses pertes. L'indice phare a clôturé à 5.767,44 points, à peine six points (-0,11%) sous son niveau de vendredi soir.

La hausse des taux s'est poursuivie des deux côtés de l'Atlantique. Le rendement de la dette allemande à dix ans est remonté jusqu'à -0,317%, celui de la France à -0,067% -tout deux au plus haut depuis juin dernier- tandis que celui du T-bond américain de même échéance est ponctuellement repassé au-dessus de 1,36%, à un plafond depuis un an. Ce redressement, ajouté à la hausse marquée des cours des matières premières (le pétrole évolue au plus haut depuis plus d'un an, le cuivre et le bois se traitent à un sommet historique, le sucre a touché un plafond depuis 2017, etc.) continue donc d'alimenter les craintes d'un retour de l'inflation.

Le débat sur une politique de relance massive aux Etats-Unis, synonyme d'augmentation des emprunts du Trésor américain, apparaît comme l'élément principal derrière la hausse du marché obligataire. Stratège chez LBPAM, Sebastian Paris Horvitz prévient que celle-ci "pourrait devenir une épine un peu douloureuse pour l'appétit pour le risque si elle n'est pas contenue", car cela inciterait de fait les investisseurs à réaliser des arbitrages entre l'achat d'actions ou d'obligations. Dans ce contexte, les investisseurs vont de nouveau attendre de Jerome Powell qu'il réaffirme l'engagement de la Fed à maintenir une politique monétaire ultra-accommodante, à l'occasion de l'audition du patron de l'institution monétaire mardi au Sénat américain.

La cote parisienne a par ailleurs été animée par son lot de publications quotidiennes, à l'orée de la dernière grosse semaine de la saison. L'annonce d'Icade a été bien accueillie (+4,5%), le groupe d'immobilier ayant maintenu son dividende et dévoilé des performances opérationnelles meilleures qu'escompté assorties de perspectives encourageantes. Au contraire, l'équipementier automobile Faurecia, qui avait il est vrai bondi de manière un peu anticipée vendredi de 4,5%, a subi des prises de bénéfices en reperdant 4,65% à la suite de ses résultats 2020 et l'annonce de ses ambitions d'ici à 2025.

Au sein de l'indice phare, Airbus (+4,4%) et Safran (+2,45%) ont dominé le palmarès du CAC 40, tandis que Boeing et Raytheon (la maison mère de Pratt & Whitney) après de nouveaux incidents spectaculaires sur des appareils de ligne équipés de moteurs PW-4000, amenant certaines compagnies à laisser au sol leurs 777. Dassault Systèmes (-4,2%), Renault (-3%) et Worldline (-2,8%) ont lâché du lest.

Sur le reste de la cote, la biotech franco-autrichienne Valneva, qui travaille notamment sur le Covid-19, a annoncé qu'elle mènerait une étude sur l'homogénéité des lots cliniques de phase 3 de son candidat vaccin à injection unique contre le chikungunya. Son titre a cédé 5%, bien que selon Oddo BHF la décision ne soit pas susceptible de décaler le processus d'homologation du produit.

Le bitcoin reflue après avoir frôlé les 60.000 dollars

Du côté des matières premières, les cours pétroliers ont profité du retour très progressif à la normale de la production dans les régions américaines touchées par la vague de froid, notamment le Texas, lenteur alimente qui alimente les craintes sur l'offre. Le baril de Brent bondissait de 1,49% à 63,85 dollars vers 18h15 et celui de WTI reprenait 3,02% à 61,03 dollars. Sur le Forex, la monnaie unique grappillait 0,333% face au billet vert à 1,2160 dollar.

Enfin, après avoir frôlé les 60.000 dollars au cours de la matinée, le bitcoin a plongé sous 50.000 dollars, avant de réduire sensiblement son repli dans l'après-midi, vers 52.425 dollars.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+322.30 % vs +16.53 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat