Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 688.74 +1.79 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le CAC replonge de 4% vendredi mais maintient un rebond hebdomadaire de 7,5%

vendredi 27 mars 2020 à 18h18
+7,48% pour le CAC sur la semaine

(BFM Bourse) - Dans un marché toujours fragile, le CAC subit des prises de bénéfices logique (-4,23%) après avoir enregistré un rebond spectaculaire au cours des trois dernières séances. Le baromètre parisien reprend 7,5% sur la semaine mais reste sur ses gardes, alors que le coronavirus fait désormais des ravages aux États-Unis.

Consolidation prévisible pour le CAC 40 qui boucle une nouvelle semaine particulièrement mouvementée sur un repli de 4,23% à 4.351,49 points. Le baromètre de la Bourse de Paris conserve ainsi une bonne partie des gains accumulés lors des trois séances précédentes, enregistrant un rebond hebdomadaire de 7,48%. Après être passé outre la publication catastrophique des inscriptions hebdomadaires au chômage outre-Atlantique jeudi (+2,51% en clôture) au lendemain d'une envolée historique de 8,39% (septième plus forte hausse de son histoire tout de même), le CAC 40 revient à plus de prudence, alors que le bilan de la pandémie ne cesse de s'alourdir.

Alors que l'Italie vient d'annoncer avoir enregistré près de 1.000 morts sur les dernières 24h (un triste record), les États-Unis étaient devenus jeudi le premier pays en nombre de personnes contaminées jeudi, les compteurs s'affolant notamment à New York et en Californie.

À noter que la Bourse de Londres a enregistré un recul plus prononcé que celle de Paris vendredi (-5,45% pour le "Footsie"), alors que le Premier ministre Boris Johnson a été diagnostiqué positif au coronavirus. Le Dax allemand se replie de 3,68%

Wall Street fragilisé par le coronavirus

Au lendemain d'une nouvelle hausse impressionnante de plus de 6%, les principaux indices de la Bourse de New York ont ouvert nettement dans le rouge vendredi, même s'ils s'acheminent toujours vers un très net rebond hebdomadaire (+13% pour le Dow Jones à ce stade), après leur pire semaine depuis la crise financière de 2008 (-20% pour le Dow). Au rang des indicateurs, la confiance des consommateurs -très attendue- a dégringolé en mars, enregistrant sa quatrième baisse la plus importante en un demi-siècle, selon l'estimation finale de l'enquête de l'Université du Michigan publiées vendredi.

Les indicateurs ont notamment été portés par l'adoption au Sénat du plan de relance, qui prévoit plus de 2.000 milliards de dollars. Celui-ci prévoit des dispositions pour aider les ménages, à savoir un chèque de 1.200 dollars par personne à condition que les revenus annuels n'excèdent pas 75.000 dollars et un chèque de 2.400 dollars pour les couples mariés qui gagnent jusqu'à 150.000 dollars. De l'"helicopter money" censé relancer la consommation à court terme qui a visiblement rassuré les marchés. Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a déclaré vendredi sur Fox News vouloir faire parvenir cette aide financière dans les plus brefs délais.

Peu avant 18h à New York, le Dow Jones cède 3,1%, le S&P 2,8% et le Nasdaq 2,9%.

Des prises de bénéfices sur le marché parisien

Les groupes cotés à Paris continuent de renoncer les uns après les autres à leurs objectifs initiaux. Pour Safran, équipementier du secteur aéronautique touché au premier chef par les mesures de confinement, cela n'a rien d'étonnant mais le titre "limite" tout de même son repli à 5,3% vendredi (+31% sur la semaine). En revanche, les investisseurs pensaient visiblement EssilorLuxottica moins vulnérable, d'autant que le lunetier et fournisseur de verres ophtalmiques avait réitéré ses objectifs le 6 mars. Mais l'activité a décroché depuis, de sorte que la direction n'a pas suffisamment de visibilité actuellement pour les confirmer. L'action lâche 6,5%.

Les objectifs de Faurecia (-6,1%) ne sont plus d'actualité, tandis que Publicis (-6,2%) ne fait plus de prévisions financières et que Prismaflex (+1,1%) renonce à retrouver l'équilibre opérationnel. Bic (-8,5%) réduit son dividende, tout comme GL Events (-6,6%).

Au sein du CAC, on note une brutale rechute des groupes qui avaient nettement rebondi lors des trois dernières séances, à l'instar d'Accor (-9,8%), de Société Générale (-8%), de Sodexo (-8%) ou de LVMH (-6,1%). Airbus reperd 5,7%.

C'est une fois encore vers les sociétés directement positionnées dans la lutte contre l'épidémie du coronavirus qu'il faut se pencher pour trouve,r des hausses significatives, avec le bond de 31% de la société Biosynex qui a annoncé le lancement prochain de trois solutions, pas moins, de dépistage du coronavirus.

Le pétrole de nouveau sous pression

Au chapitre énergétique, les prix du pétrole dégringolaient vendredi, dans le sillage de leur rechute de la veille, minés par une demande au point mort face à une offre pléthorique, le Brent touchant un nouveau plus bas en 17 ans. Vers 18h10, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 24,62 dollars à Londres (-6,53% par rapport à la clôture de jeudi), peu après avoir touché 24,24 dollars, un niveau plus vu depuis 2003. À New York, le baril américain de WTI pour mai abandonnait 5,09%, à 21,43 dollars. La veille, le WTI avait déjà plongé de 7,7% et le Brent de 3,8%. "Le pétrole reste sous pression" dans un marché fébrile, marqué depuis la veille par "un pronostic alarmant du responsable de l'AIE qui voit la demande potentiellement s'effondrer", a relevé Alastair Munro, de Marex Spectron.

Le responsable de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) Fatih Birol a fait état jeudi des perspectives les plus sombres pour la demande en or noir. Selon lui, il y aurait un "fort déclin" de la demande en pétrole au premier trimestre de cette année et un "déclin encore plus important au deuxième trimestre" en raison des mesures de quarantaine imposées dans de nombreux pays.

Après avoir gagné 3,9% en ligne droite depuis le début de la semaine, l'euro poursuit sur sa lancée et prend encore 0,36% à 1,1079 dollar.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+309.50 % vs -5.68 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat