Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 040.66 +2.67 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le CAC 40 s'affale à nouveau sous 5.000 points, tandis que l'or brille

mercredi 8 juillet 2020 à 18h16

(BFM Bourse) - Les investisseurs manifestent depuis mardi un regain d'appétit pour les valeurs refuges, à commencer par la première d'entre elle : l'or. En revanche le CAC 40 subit l'aversion au risque.

Si l'indice phare parisien était parvenu à limiter son repli mardi (-0,74%) de façon à se maintenir au-delà des 5.000 points, l'accélération du mouvement baissier mercredi a une nouvelle fois ramené le CAC 40 sous ce seuil symbolique. Le baromètre principal de la Bourse de Paris a abandonné 1,24% à 4.981,13 points.

Au contraire du marché chinois, qui a enregistré une septième séance d'affilée en progression ce matin, la Bourse de New York hésitait quant à elle sur l'attitude à adopter. Au moment de la clôture européenne, le S&P 500 revenait sur son avance initiale pour s'afficher quasi à l'équilibre, tout comme le Dow, tandis que le Nasdaq Composite avançait de 0,4%.

Les investisseurs restent partagés entre l'incertitude quant à l'évolution de la pandémie du coronavirus et à la solidité de la reprise, et la conviction que les banques centrales feront tout ce qui est en leur pouvoir pour alimenter l'économie via le crédit. Résultats, depuis la mi-juin, malgré le regain des craintes sur le Covid-19, le marché parisien ne cesse de fluctuer dans un canal relativement étroit autour de ces fameux 5000 points (4850/5100). Hormis le Nasdaq, dont l'écart de performance par rapport aux autres indices américains commence à atteindre un niveau rarement vu dans l'histoire, le constat s'applique également à Wall Street.

Les cycliques comme variables d'ajustement

Les valeurs dites cyclique jouent dans ce cadre le rôle de variables d'ajustement, passant du rouge au vert et inversement en fonction de l'humeur des opérateurs. Nouvelle démonstration aujourd'hui où Renault (-4,6%), Peugeot (-4,2%), Publicis (-3,5%) Société Générale (-2,3%) ou Airbus (-2,2%) ont plombé l'indice phare. Seule une poignée (cinq) de valeurs ont non sans peine échappé à la déprime ambiante au sein de l'indice phare, plutôt des défensives logiquement comme Pernod (+0,3%) ou Dassault Systèmes (+0,2%).

Parmi les variations notables mercredi Inventiva a curieusement réagi avec un temps de retard à l'annonce de son projet d'IPO au Nasdaq (+15%, après -1,6% mardi) et Valbiotis a avancé de 5,2% après le feu vert de l'ANSM à une étude pivot sur un composé destiné à freiner l'apparition du diabète chez les personnes présentant une glycémie trop élevée sans que la maladie se soit encore complètement déclarée. La société rochelaise bénéficie du soutien du Nestlé pour le financement de l'étude en question, portant sur pas moins de 600 patients.

Grâce à l'annonce d'un contrat de plus d'un milliard de dollars avec la compagnie egyptienne Assiut National Oil Processing Company (ANOPC), TechnipFMC gagne 5,7%.

X-Fab victime d'une cyberattaque

Le cours de X-Fab s'est repris de 5,1% après la chute entraînée par la cyberattaque du 5 juillet qui a amené le fabricant de semi-conducteurs à fermer ses sites - juste après la visite du nouveau Premier Ministre.

La nouvelle filiale de Bigben dédiée aux matériels et périphériques de jeux vidéos, Nacon (+3,27%) a profité de l'annonce d'un accord avec Microsoft pour la conception et la distribution d'accessoires sous licence officielle pour consoles Xbox et PC - mais moins que sa maison mère puisque Bigben a grimpé de 6,8%.

Tandis que les capacités de stockage commencent à manquer en Chine, premier importateur mondial de brut, à la suite de la vague d'achats à bon compte opérée au printemps (les livraisons s'effectuant un à deux mois après), les cours pétroliers restent peu changés par rapport à la veille. Le Brent de la Mer du Nord se traite à 43,12 dollars, alors que le baril de WTI grappille 0,02% à 40,63 dollars.

Cantonné depuis un mois à une fourchette de variation comprise entre 1,12 et 1,135 dollar grosso modo, l'euro reprend 0,43% à 1,1223 dollar.

Le parcours de l'or continue à faire sensation, désormais à un sommet de près de dix ans sur fond de regain d'inquiétudes quant à la pandémie et aux tensions géopolitiques, sans parler de la crainte de voir les politiques monétaires ultra-expansionnistes dévaloriser les grandes devises. Ayant rejoint mardi pour la première fois depuis septembre 2011 la barre de 1800 dollars, l'once d'or prend encore 0,61% à 1821 dollars en fin de journée.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.80 % vs +1.40 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat