Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 843.27 +2.40 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La Bourse de Paris imite ses pertes et préserve les 5.000 points

mardi 14 juillet 2020 à 18h15
Le CAC préserve in extremis les 5000 points

(BFM Bourse) - En net repli à la mi-journée, le marché parisien parvient finalement à sauver in extremis les 5.000 points, après avoir pris acte du reconfinement en Californie et dans d'autres régions du monde, des premiers résultats trimestriels aux États-Unis et du regain de tensions diplomatiques sino-américaines.

Dans un volume de transactions pas aussi resserré qu'on pouvait l'attendre, à près de 3 milliards d'euros, le CAC 40 termine la séance du 14 juillet sur un repli de 0,96% à 5.00,46 points, sur fond de nouvelle flambée de cas de coronavirus aux États-Unis et d'une détérioration des relations entre Pékin et Washington.

"La fête serait-elle (presque) finie?", c'est la question que se posait le responsable des investissements chez Mirabaud, John Plassard, au lendemain des propos du président de la Fed de Dallas, Robert Kaplan, "qui a déclaré lundi que les facilités de prêt d'urgence lancées par la banque centrale étaient nécessaires pour soutenir le fonctionnement du marché mais ne seront pas maintenues indéfiniment". Une manière aussi, peut-être, de mettre le holà alors que le S&P était à son tour (re)passé dans le vert depuis le début de l’année et que le Nasdaq continuait de voler de sommet en sommet.

Ces déclarations, couplées à celle du gouverneur californien qui a annoncé la fermeture des bars, des gymnases et des restaurants (à l’intérieur) à cause d’une nouvelle explosion des nouveaux cas de coronavirus, ont provoqué un vif retournement des indices new-yorkais lundi. Le Nasdaq a notamment lâché plus de 4% intraday, ce qui ne lui était plus arrivé depuis 2008 à l'exception du krach du 20 mars dernier. Conséquence directe: au lendemain d'un gain de 1,73%, notamment sur fond d'avancées en vue d'un traitement contre le Covid-19, le CAC a lâché du lest dans la matinée, cédant jusqu'à 2,25% vers 9h40.

Pour ne rien arranger, "les tensions grandissantes entre les États-Unis et la Chine en lien avec les revendications territoriales de Pékin en mer de Chine méridionale pèsent sur le moral", souligne David Madden, un analyste de CMC Markets. La Chine a accusé mardi les États-Unis de "saboter la paix et la stabilité régionales", après des déclarations du chef de la diplomatie Mike Pompeo considérant les revendications de Pékin comme "illégales". Le secrétaire d'État des États-Unis a rappelé qu'un tribunal de la cour permanente d'arbitrage de La Haye avait jugé en 2016 que la Chine n'avait pas de base légale pour revendiquer des "droits historiques " sur cette zone où elle convoite des ressources offshore (pêche et hydrocarbures notamment).

Wall Street fait le tri parmi les publications

En début d'après-midi, les investisseurs ont également pu prendre connaissance des premiers résultats trimestriels, les grandes banques américaines ayant, comme il est de voutume, ouvert le bal. Avec des fortunes diverses, JP Morgan et Citi ayant fait mieux que prévu entre avril et juin, même si elles ont dû mettre d'énormes sommes de côté (JP Morgan a provisionné plus de 10 milliards de dollars, un record) pour faire face aux impayés de leurs clients respectifs, quand Wells Fargo a enregistré une perte nette de 2,4 milliards de dollars, tout en provisionnant 8,4 milliards de dollars. Parmi les autres résultats du jour, Delta Air Lines a subi une perte nette de 5,7 milliards de dollars, mais a indiqué disposer de 15,7 milliards de liquidités à fin juin pour affronter les conséquences de la pandémie.

Digérant cette première salve de publications, Wall Street hésite mardi à l'ouverture, le Dow prend 1%, le S&P grappille 0,3% et le Nasdaq recule légèrement (-0,3%) vers 18h10.

Du côté des indicateurs, la production industrielle est repartie à la hausse au mois de mai (+12,4%) en zone euro grâce à l'allègement des mesures de confinement, après avoir enregistré une chute historique (-18,4%) en avril, a indiqué mardi Eurostat. Les plus fortes hausses en mai comparé à avril ont été enregistrées en Italie (42,1%) et en France (20%).

La "tech" en souffrance à Paris

Le recul de plusieurs grandes valeurs technologiques la veille à Wall Street (-3% pour Amazon, Microsoft ou encore Tesla, qui avait pourtant pris jusqu'à 17% dans la matinée) s'est fait sentir sur le marché parisien mardi. "Les gains obtenus au cours des récentes séances, particulièrement dans le secteur de la haute technologie, ont suscité des prises de bénéfices" constate Milan Cutkovic. STMicro (-4,2%), Wordline (-3,8%) et Dassault Systèmes (-2,5%) enregistrent ainsi les trois plus mauvaises performances de l'indice phare.

Parmi les rares hausses du CAC, on note celles de Carrefour (+3%) et Orange (+2%), alors que Jefferies a réitéré sa recommandation à l'achat et confirmé sa cible à 14 euros quand le titre s'échange actuellement sous les 11 euros.

Ubisoft recule encore (-1,1%) deux jours après une présentation de nouveaux jeux jugée décevante par le marché, alors que l'éditeur est empêtré dans un scandale de harcèlement sexuel.

À la veille d'une réunion du Comité de suivi de l'accord de l'Opep+ importante pour l'allègement à venir des coupes de la production d'or noir -passeront-elles à 7,7 millions de barils par jour (mbj), comme prévu, ou seront-elles maintenues à 9,6 mbj, comme l'espèrent les investisseurs ayant parié sur la hausse des cours?- les cours pétroliers reprennent un peu de hauteur mardi après-midi. À 18h20, le baril de Brent avance de 0,77% à 43,05 dollars, tout comme celui de WTI (+0,77% à 40,42 dollars).

La monnaie unique continue de s'apprécier face au billet vert et franchit même le seuil des 1,14 dollar (+0,50% à 1,1405 dollar) pour la première fois depuis fin mars dernier.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+332.40 % vs -2.57 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat