Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 520.67 +0.20 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La Bourse de Paris finit en légère hausse sa 3e plus faible séance, en volumes, depuis 2010

lundi 10 juin 2019 à 18h24
Le CAC termine en petite hausse (+0,34%) une séance très faible en volumes

(BFM Bourse) - Dans un marché parisien complètement déserté pour cause de lundi de Pentecôte, le CAC 40 clôture la première séance de la semaine sur une note positive (+0,34%), rassuré par l'accord conclu entre les États-Unis et le Mexique ainsi que par les chiffres encourageants sur le commerce chinois.

La Bourse de Paris a clôturé lundi en petite hausse (+0,34%), rassurée par l'accord signé entre les États-Unis et le Mexique, qui élimine un foyer de tensions douanières, ainsi que par des chiffres encourageants sur le commerce chinois, qui ont notamment révélé un rebond surprise des exportations après deux mois consécutifs de repli. Le CAC 40 a donc bouclé à 5.832,50 points, dans un volume d'échanges particulièrement étroit de 1,15 milliard d'euros en raison de l'absence de nombreux opérateurs pour cause de lundi de Pentecôte. Il s'agit de la troisième plus faible séance, en volumes, depuis le 1er janvier 2010, selon les données d'Euronext.

À noter que ce nouveau gain de l'indice phare de la place parisienne intervient après une nette hausse de 1,62% vendredi dernier qui ponctuait une avancée hebdomadaire de 3% pour mieux démarrer le mois de juin qu'il n'avait conclu mai.

Le CAC 40 conforte donc ses gains accumulés lors de la semaine écoulée, porté cette fois-ci par l'accord américano-mexicain sur l'immigration, qui éloigne le spectre de sanctions douanières. Au terme de plusieurs jours de négociations musclées entre les représentants des deux pays, Washington et Mexico ont donc arraché un accord sur ce dossier, comme le souhaitait le président américain qui avait une nouvelle fois brandi sa menace préférée : les droits de douane. Craint par les marchés, ce nouveau front commercial nord-américain ne devrait donc pas voir le jour, ce qui a offert un soutien supplémentaire aux actifs à risque ce lundi.

Du côté des indicateurs, la journée était également calme en raison d'un jour férié dans plusieurs pays européens. La bonne nouvelle est venue de Chine, où les exportations ont rebondi en mai (+1,1% sur un an) après un trou d'air en avril (-2,7%) et alors que les experts interrogés par Bloomberg anticipaient une baisse de 3,9% dans un contexte de durcissement de la guerre commerciale avec Washington. Sur ce front commercial, d'ailleurs, aucune avancée notable n'est à signaler au cours des dernières semaines et les deux parties semblent toujours aussi éloignées.

Outre-Manche, enfin, les candidats au poste de chef du Parti conservateur britannique ont officiellement déposé leurs candidatures lundi et personne ne semble pouvoir arrêter l'ancien ministre pro-Brexit Boris Johnson de prendre la succession de Theresa May au 10 Downing Street.

Les valeurs liées aux matières premières profitent du rebond du pétrole

Sur la place parisienne, les titres liés aux matières premières profitent non seulement de l'apaisement commercial entre les États-Unis et le Mexique, mais également des nouvelles rassurantes en provenance de Chine ainsi que du rebond des cours du pétrole brut depuis jeudi dernier. Depuis leur recul mercredi dernier en réaction à la hausse massive et surprise des stocks américains, les cours de l'or noir ont en effet rebondi de plus de 4%, entraînant avec eux les valeurs parapétrolières de la cote parisienne. Ce sont d'ailleurs ces dernières qui portent le CAC lundi, ArcelorMittal (+4,5%) et TechnipFMC (+3,1%) signant les deux meilleures performances de l'indice phare. Également à noter, sur le SRD, les belles performances de Vallourec (+4,1%) ou encore d'Eramet (+3,2%).

Le baromètre de la Bourse de Paris est également bien aidé par deux autres secteurs : l'automobile et les banques. Le premier cité profite principalement d'informations de Reuters selon lesquelles Renault (+2,6%) et FCA chercheraient à relancer leur projet de fusion. Dans cette optique, le ministre français de l'économie Bruno Le Maire a déclaré que celui-ci "reste une belle opportunité" mais qu'il faut d'abord "renforcer l'alliance" avec le constructeur japonais Nissan. Dans le sillage du constructeur au losange, les titres des équipementiers Valeo (+2,1%) et Michelin (+1,1%), Faurecia (+3,4%) ou encore Maurel et Prom (+2,6%) et Plastic Omnium (+2,5%) avancent. Le titre de l'autre constructeur tricolore, Peugeot (+1,7%) est également très bien orienté. Les valeurs bancaires affichent aussi de nets gains (+0,75% pour Société Générale, +1,6% pour BNP Paribas et +2% pour Crédit Agricole)

Sur le reste de la cote, Euronext gagne 2% après avoir annoncé contrôler la quasi-totalité de la Bourse d'Oslo, dont l'opérateur de la Bourse de Paris détient désormais 97,7% du capital. La biotech lyonnaise Ameoba, dont le titre décolle de 13%, réalise la meilleure progression de la séance.

Enfin, sur le front pétrolier, les cours des barils de brut évoluaient en légère hausse lundi, dans la matinée, avant de revenir proche de l'équilibre vers midi puis de reculer. Le baril de Brent affiche ainsi un repli de 0,7% à 62,80 dollars pour le Brent vers 18h15, alors que celui de WTI se maintient très légèrement dans le vert, à +0,07% et 53,97 dollars sur le Nymex.

Quant à la parité eurodollar, elle voit la monnaie unique céder du terrain face au billet vert lundi matin (-0,24% à 1,1313 dollar).

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+286.40 % vs +11.06 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat