Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 629.66 +0.11 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La Bourse de Paris échoue à se maintenir à flot

mardi 14 septembre 2021 à 18h04

(BFM Bourse) - Malgré une éphémère tentative de revenir à l'équilibre, au moment de l'ouverture de Wall Street, l'indice phare tricolore a fini la séance en territoire négatif, là où il l'avait débuté, en cédant 0,36% mardi. Le recul du luxe en particulier a pesé.

Au lendemain d'une hausse décevante, la Bourse de Paris a de nouveau terminé la séance mardi en deçà de ses meilleurs niveaux du jour, en recul cette fois-ci de 0,36% à 6.652,97 points alors que le CAC 40 s'était brièvement affiché à l'équilibre dans l'après-midi. Vers 15h30, profitant de l'élan donné par l'ouverture en hausse des indices américains, l'indice phare est en effet symboliquement (d'un point !) repassé dans le vert. Un passage éclair, dans la mesure où la tendance s'est très vite affaiblie outre-Atlantique malgré un indice d'inflation moins impressionnant qu'attendu sur le mois d'août. Au moment de la clôture européenne, Dow et S&P 500 reculaient respectivement de -0,4% et -0,1%, le Nasdaq parvenant à reprendre 0,2%, à rebours de la veille.

Vis-à-vis du luxe, particulièrement exposé à la situation dans l'empire du Milieu, les tours de vis successifs des autorités chinoises continuent à inquiéter les investisseurs. Si structurellement, l'amélioration du niveau de vie des Chinois et la progression des classes moyennes et aisées dans le pays sont porteurs pour la consommation de biens de prestige, à court terme Kering (-2,7%), LVMH (-1,55%) et Hermès (-0,7%) souffrent.

Dernière cible en date des autorités chinoises : l'application de paiement Alipay, qui pourrait être scindée en deux. C'est une nouvelle entité du groupe Alibaba qui est visée, après l'annulation surprise en novembre 2020 de l'introduction en Bourse d'Ant Group, qui faisait partie de la galaxie Alibaba (et qui a depuis été largement restructuré). Il s'agissait d'ailleurs du premier coup de semonce sur les géants locaux de la tech et de la finance. Depuis, le leader des VTC Didi, le secteur des jeux vidéo ou des cours privés à domicile ont subi des sanctions et des restrictions.

En parallèle, le géant immobilier Evergande, qui se rapproche de plus en plus d'une faillite et d'une large restructuration, inquiète toujours les marchés.

AlphaValue dégrade ses recommandations pour Kering et LVMH

"Il y a à terme, potentiellement, non pas un danger pour les investisseurs financiers, mais pour toutes ces sociétés qui vont faire du business en Chine et qui un jour peut-être auront des problèmes pour rapatrier leurs dividendes", analysait la semaine dernière sur BFM Business Jean-François di Meglio, président de l'institut de recherche Asia Centre. D'ailleurs, une note de l'analyste AlphaValue publiée mardi dégrade ses recommandations de "accumuler" à "alléger" pour Kering et LVMH. AlphaValue pointe notamment un secteur du luxe "très vulnérable" et dépendant trop de la situation en Chine (voir les nouvelles recommandations du jour des analystes ici).

Principal indicateur sous la loupe des opérateurs cette semaine, les chiffres de l'inflation d'août aux Etats-Unis ont cependant plutôt conforté le scénario d'une hausse des prix seulement transitoire, atténuant quelque peu la pression sur la Réserve fédérale américaine d'entamer la réduction des achats d'actifs (ou "tapering"), alors que la prochaine réunion du conseil de politique monétaire de la Fed doit se tenir les 21 et 22 septembre prochains.

L'introduction en Bourse d'Universal Music se précise

Dans le reste de l'actualité boursière, on en sait un peu plus sur l'introduction en Bourse d'Universal Music Group (UMG). Les actionnaires de Vivendi (+0,49% vers 11h50) recevront leurs titres UMG la semaine prochaine et le groupe devrait être valorisé autour de 33 milliards d'euros.

Côté biotech, Valneva, après avoir subi une lourde chute lundi (près de -42%) en raison de l'annulation par le Royaume-Uni de son contrat pour fournir 100 millions de doses de son potentiel vaccin anti-Covid, tente de rebondir (+6,2% vers 11h50). La firme franco-autrichienne annonce ainsi avoir passé une nouvelle étape dans le recrutement de patients pour les essais cliniques complémentaires de son vaccin VLA2001. Par ailleurs, le ministère de la Santé britannique dit avoir pris sa décision dans la perspective d'un rejet de la demande d'homologation du candidat vaccin outre-Manche, sans préciser sur la base de quels signaux il pense que le VLA2001 sera retoqué par l'agence locale. À l'inverse, le gouvernement français a indiqué que l'Union européenne restait intéressée.

Latécoère a par ailleurs publié ses résultats semestriels, avec un chiffre d'affaires en baisse de près de 22% sur un an reflétant sans surprise "le faible niveau de production dans l'ensemble du secteur aéronautique". L'action a cédé 4,2%. Le groupe espère néanmoins que l'activité a passé son point bas.

Sur le marché pétrolier, le cours du Brent progressait de 0,26% à 77,70 dollars en fin de journée, et celui du baril de WTI de 0,24% à 70,62 dollars. Au chapitre des devises, l'euro avançait de 0,12% à 1,1825 dollar.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.10 % vs +33.36 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat