Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 929.28 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : L'envolée de LVMH tire le CAC 40 vers le haut

vendredi 16 octobre 2020 à 13h28
LVMH surprend les analystes

(BFM Bourse) - Au lendemain d'une chute de plus de 2%, l'indice phare parisien rebondit sensiblement vendredi à la mi-séance. Le titre LVMH joue les locomotives après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel supérieur aux attentes.

L'Europe, entre autres régions du monde, est plus que jamais confrontée à une crise sanitaire majeure, la décision actant les conditions de la sortie effective du Royaume-Uni de l'Union est encore repoussée (cette histoire va finir par dépasser l'interminable finale du jeu de cache-cache des Monty Pythons), et l'efficacité des outils budgétaires et monétaires employés jusqu'à présent semble s'émousser. Mais la demande du marché chinois pour les sacs à main monogrammés LV (Louis Vuitton) surprend favorablement, donc le CAC 40 se reprend. En forçant un peu le trait, tel pourrait être le bulletin de situation pour le marché parisien vendredi à la mi-séance. Après avoir décroché de 2,11% la veille, la principale jauge du marché parisien remonte de 1,63% à 4.916,27 points vers 12h50, dans un volume relativement étoffé de 1,2 milliard d'euros.

À ce niveau, l'indice n'affiche plus qu'une baisse marginale d'environ 0,6% depuis le début de la semaine, pas précisément riche en bonnes nouvelles avec les écueils rencontrés du côté des traitements (suspensions d'essais, résultats à grande échelle décevants sur le remdesivir...) alors que la cote d'alerte des infections a obligé de nombreux pays à de sévères restrictions de l'activité...

Un monde à deux vitesses

Deux éléments semblent globalement expliquer cette relative bonne tenue des indices. Comme le note Barclays Capital dans une note de stratégie d'investissement ce vendredi, les sondages aux Etats-Unis suggèrent une vague démocrate lors du scrutin du 3 novembre suffisamment massive pour qu'une issue indiscutable se dégage rapidement (rendant moins probable le scénario d'une contestation comme lors des élections de 2000). D'autre part, la Chine -premier contributeur à la croissance mondiale- semble avoir retrouvé une vigueur économique enviable. Bref, si certains sont englués pour une durée indéterminée dans une pénible lutte contre le coronavirus, il reste un monde à deux vitesses dont certains pourront profiter.

À cet égard, le luxe à la française semble un cas d'école. LVMH a en effet fait nettement mieux qu'attendu au plan commercial au trimestre écoulé, grâce à sa division phare mode & maroquinerie (+12% de croissance organique) tirée par les ventes de Louis Vuitton en Asie et au sein de sa division vins & spiritueux par les cognacs, dont on sait les consommateurs américains particulièrement friands. L'action se rapproche de son pic historique en prenant près de 7% à la mi-séance, ce qui contribue largement à la performance du CAC vu son poids dans l'indice.

Dans son sillage, Kering et Hermès s'adjugent respectivement 4% et 3,1%.

Renault rassure avec 2 nouveaux modèles

L'automobile évolue pour une fois dans le même sens, avec un gain de 5% pour Renault avec la présentation de sa future Mégane électrique, fer de lance de la stratégie de reconquête de Luca de Meo. Peugeot n'est pas totalement en reste, gagnant 3,9% alors que le marché automobile européen a renoué avec la croissance en septembre, et que Volvo tout comme Daimler viennent de publier des résultats meilleurs qu'attendus au titre du troisième trimestre.

Parmi les rares valeurs en baisse, Unibail-Rodamco-Westfield redonne 2,5%, mais en dépit de cette correction affiche tout de même près de 20% de rebond cette semaine notamment sur fond d'arrivée de Xavier Niel au capital.

La santé animale se porte bien

Au lendemain de la publication du chiffre d'affaires de Virbac, c'est Vetoquinol qui est venu confirmer la (très) bonne tenue du marché de la santé animale. Le groupe de Lure grimpe de près de 4%.

Spécialiste du diagnostic in vitro, Eurobio bondit de 7% avec des ventes qui ont plus que doublé au premier semestre et un bénéfice qui explose de 849% à 16,789 millions d'euros sur la période. Le groupe originaire des Ullis "anticipe une nouvelle croissance exceptionnelle de son chiffre d’affaires et de ses résultats au 2e semestre 2020".

Dans le secteur méconnu de la distribution spécialisées, d'autres valeureuses midcap se distinguaient à la faveur de solides performances trimestrielles, à l'image du spécialiste des équipements et accessoires pour les entreprises et les collectivités Manutan (+7%) et du spécialiste des articles pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire Thermador (+6%).

Une légère reprise s'opère sur le marché des changes pour l'euro, à 1,1723 dollar (+0,12%). En revanche les tarifs pétroliers sont à nouveau en retrait, à 42,68 dollars pour le Brent (-1,11%) et 40,54 dollars pour le WTI (-1,03%).

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.60 % vs -0.84 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat