Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 712.48 +0.08 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Entre craintes de récession et inflation, l'euphorie est retombée à la Bourse de Paris

mercredi 5 octobre 2022 à 18h06
La Bourse de Paris baisse de 0,9%

(BFM Bourse) - La Bourse de Paris clôture en baisse alors que les derniers indicateurs publiés laissent entrevoir une dégradation de l'activité économique dans la zone euro. Aux Etats-Unis, une statistique favorable sur l'emploi réduit à néant les espoirs d'une Fed plus souple sur ses taux à court terme.

La Bourse de Paris reprend son souffle au lendemain d'un puissant rebond. Le CAC 40 clôture en baisse de 0,90% de retour sous les 6000 points, à 5985,46 points après avoir rebondi de de plus de 4% en clôture mardi soir.

L'euphorie laisse place à la prudence. L'inflation ne donne pas encore des signes d'apaisement et affaiblit davantage la machine économique européenne. Le recul de l'activité économique en zone euro s'est en effet accéléré en septembre dans le secteur privé et ce pour le troisième mois consécutif. Selon l'indice PMI Flash compilé par S&P Global a reculé à 48,2, son plus bas niveau depuis 20 mois, contre 48,9 en août. Pour rappel, un indicateur en dessous de 50 marque une contraction de l'activité, alors qu'il s'agit d'une expansion au-delà.

"Une récession économique se dessine dans la zone euro, les entreprises de la région ayant signalé une dégradation de la conjoncture ainsi qu'une accentuation des tensions inflationnistes, liée à une flambée du coût de l'énergie", a commenté Chris Williamson, chef économiste de S&P Global.

La future orientation des prix de l'énergie inquiète en effet les investisseurs alors que les pays de l'Opep et leurs alliés (Opep+) ont entériné une baisse drastique de leur objectif de production de pétrole. Le président américain Joe Biden s'est d'ailleurs dit "déçu de la décision à courte vue de l'Opep+." Les cours du pétrole rebondissent de plus de 2%, le baril de Brent se négociant à 93,67 dollars et le WTI à 88,17 dollars.

Aux Etats-Unis, le secteur privé a créé 208.000 emplois en septembre, selon l'enquête ADP. Une statistique qui éloigne encore plus la possibilité d'une Fed plus clémente sur les hausses de taux d'intérêt. Le rapport officiel de l'emploi attendu ce vendredi pour le mois de septembre fera office de juge de paix.

Les rendements obligataires sont ainsi repartis à la hausse, le 10 ans américain se tendait à 3,77% contre 3,60% mardi soir, tandis que le Bund allemand de même échéance repassait sur les 2% contre 1,87% la veille.

Casino au plus bas

Du côté des valeurs, TotalEnergies a gagné plus de 1% tandis que TechnipEnergies s'est adjugé 0,9%.

Les équipementiers automobiles ont été à la peine, à l'image de Faurecia (-7,7%) ou Valeo (-6,6%).

Casino a chuté de plus de 7%, alors que les principaux créanciers de Casino sont inquiets de son niveau d'endettement. Ils veulent des actes forts pour accélérer la restructuration du groupe, comme le révèle BFM Business.

EDF s'ajuste sur le prix de 12 euros par action proposé par l'Etat pour retirer l’énergéticien de la cote.

Sur le marché des changes, le dollar reprend des couleurs, porté par son statut de valeur refuge. L'euro cède ainsi plus de 1,3% à 0,9866 dollar et la livre sterling cède 1,7% à 1,1275 dollar, après une intervention de la Première ministre Liz Truss, qui a été évasive sur les points majeurs de ses mesures budgétaires.

Sabrina Sadgui - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
Portefeuille Trading
+315.90 % vs +35.03 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour