Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 196.11 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Dans un marché quasiment inactif, le CAC 40 reperd encore du terrain

mardi 22 janvier 2019 à 18h15

(BFM Bourse) - Le retour des investisseurs américains sur les marchés (après un week-end prolongé étant donné un lundi férié pour la journée en mémoire de Martin Luther King) n'a pas vraiment ranimé l'appétit pour la Bourse. À Paris, le CAC 40 a cédé 0,42% dans un volume toujours étriqué.

La phase de consolidation entamée lundi (-0,17% à Paris, après, il est vrai, trois semaines de hausse) s'est poursuivie et amplifiée. La Bourse de Paris a perdu 0,42% à 4.847,53 points mardi, dans un marché quasi soporifique. Les volumes d'échanges se sont en effet réduits à moins de 1,5 milliard d'euros, soit encore moins que la veille où un peu plus de 1,8 milliard d'euros d'actions avaient changé de mains en dépit de la fermeture de Wall Street.

Aucun nouveau catalyseur ne semble pour l'heure se profiler pour permettre au marché de s'extraire de la torpeur qui règne depuis lundi, après il est vrai trois semaines consécutives de rebond. Au contraire, le nouvel abaissement (de 3,7% à 3,5%) de la prévision de croissance mondiale par le FMI a alimenté la morosité, dans un contexte où les inquiétudes fondamentales demeurent en dépit de signaux, parfois encourageants mais jamais totalement convaincants, envoyés par la Chine et les Etats-Unis au sujet de leurs discussions commerciales. En Europe, le Brexit demeure au centre des préoccupations, la situation n'apparaissant guère s'améliorer alors que la Première ministre britannique Theresa May, toujours fermement attachée à son poste, a de nouveau assuré qu'elle s'efforçait de sortir de l'ornière.

Aux États-Unis, les inquiétudes sur la croissance économique persistent tandis que le shutdown des administrations se prolonge faute d'accord sur le budget. Au moment où clôturaient les places européennes, l'atmosphère était donc tout aussi morose outre-Atlantique avec un repli de 0,76% du Dow Jones, de 0,89% du S&P500 et de 1,06% du Nasdaq.

Soitec à +25% depuis le 1er janvier

L'actualité des valeurs a toutefois apporté quelques motifs de satisfaction, notamment dans le cas de Soitec, dont le cours est remonté à un plus haut depuis début novembre. L'action a bondi de 5,4% à 66,4 euros, accumulant désormais près de 25% de gains depuis le 1er janvier, tandis que le groupe a indiqué que sa croissance en 2018-2019 serait finalement "bien supérieure" à l'objectif initial de +35%, sur fond d'adoption de plus en plus importante de sa technologie FD-SOI par l'industrie des micro-processeurs. Le fabricant de bouchons Oeneo (ex-Sabaté-Dyosos) a pour sa part progressé de 3,5% après l'annonce d'une croissance organique de 12,8% au trimestre écoulé.

Déjà mis en avant lundi par Davy Research, Air France-KLM a profité d'un nouveau relèvement de recommandation, de la part de Morgan Stanley qui conseille désormais de surpondérer le titre, pour viser 12 euros l'action. De quoi entraîner l'action en hausse de 4,7% à un plus haut depuis février 2018.

Inversement, malgré une belle croissance au troisième trimestre, le groupe familial Remy Cointreau a vu son cours de Bourse reculer de 13,4%, en raison du ralentissement de l'économie chinoise.

En hausse une bonne partie de la journée, après un nouveau record de chiffre d'affaires en 2018, Getlink a lui aussi fini en baisse, marginale, de -0,12%.

Les résultats jugés décevants du suisse UBS ont par ailleurs pesé sur le secteur bancaire, Société Générale reculant de 1,6%, BNP Paribas de 1,9% et Crédit Agricole de 1,5%.

Sur le SBF 120, la biotech DBV a encore cédé 5,3%, portant à 18% son repli en une semaine seulement.

Le pétrole en baisse

La consolidation est également au programme sur le pétrole, avec 2,95% de baisse du baril Brent à 60,89 dollars (-3,18% à 52,09 dollars pour le WTI), également dans un contexte de craintes de ralentissement de la croissance mondiale après l'ajustement à la baisse des prévisions du FMI.

Du côté des changes, l'euro reculait marginalement (-0,06%) à 1,1360 dollar, confirmant la stabilité observée sur la parité depuis plusieurs jours.

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+284.60 % vs +4.53 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat