Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
7 143.00 -0.81 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Après son plongeon de vendredi, le CAC rebondit timidement

lundi 29 novembre 2021 à 13h41
Le CAC s'offre seulement un timide rebond ce lundi

(BFM Bourse) - Au sortir de sa plus grosse chute journalière (-4,75%) depuis le krach du printemps 2020 face à la menace d'un nouveau variant (Omicron), le CAC 40 repart petitement de l'avant, les investisseurs tentant encore d'en évaluer sa dangerosité.

Omicron est-il vraiment si dangereux? C'est ce que tentent de jauger les marchés ce lundi, après avoir été pris de panique (-4,75% pour le CAC) vendredi face à l'émergence de ce nouveau variant possiblement plus contagieux du Covid-19. Peu avant 12h30, le baromètre du marché parisien reprend une petite partie du terrain perdu (+1,21% à 6.821 points), dans ce que John Plassard qualifie de "rebond technique dans l’attente de plus d’informations concernant la propagation et la dangerosité de la nouvelle forme du Covid-19". Le spécialiste en investissements de chez Mirabaud Securities juge néanmoins qu'il est "beaucoup trop tôt pour tout remettre en question, que cela soit la progression des marchés, le retour à la normale de l’économie ou plus globalement la normalisation monétaire".

De fait, si l'OMS estime qu'Omicron présente "un risque très élevé" et que plusieurs pays (Australie, Israël, Japon, Royaume-Uni) imposent de nouveau des restrictions, l'organisation souligne qu'aucun décès associé au variant n'a été rapporté à ce jour dans un document publié ce lundi.

La fermeture des frontières pourrait néanmoins "compliquer encore un peu plus les problèmes de pénuries de composants et exercer une influence sur les prix qui galopent déjà un peu partout", prévient Tangi Le Liboux, analyste chez Aurel BGC. "Pour les marchés, il est encore trop tôt pour déterminer l'impact que l'évolution de la crise sanitaire pourrait avoir dans la durée", estime-t-il. "Les deux prochaines semaines seront cruciales pour savoir s'il y a véritablement lieu de s'inquiéter du nouveau variant du Covid-19. Cependant ce qui est aujourd'hui certain c'est qu'il va falloir vivre avec ces prochaines années", écrit encore John Plassard.

Focalisés sur les développements liés au variant Omicron, les opérateur surveilleront par ailleurs quelques statistiques économique, notamment l'inflation allemande en novembre et des chiffres sur l'immobilier aux Etats-Unis. Une prise de parole de Jerome Powell est également au programme.

Le luxe tire le rebond

Emportées par la purge généralisée (à l'exception notable de quelques spécialistes de la santé comme Eurofins, Sartorius Stedim Biotech et Valneva), les géants français du luxe alimentent -encore- le rebond de l'indice phare. Le titre de LVMH, dont le designer américain Virgil Abloh, créateur des collections homme de la maison Louis Vuitton, est décédé dimanche d'un cancer à l'âge de 41 ans, gagne seulement 1,2% mais Kering (+2,8%) et Hermès (+2,1%) s'offrent des rebonds plus prononcés. URW prend toutefois nettement la tête du palmarès avec un gain de 5,3% à la mi-journée, consécutif à un plongeon de 13% vendredi.

TotalEnergies reprend également 3%, aidé par des cours pétroliers qui reprennent un peu d'altitude après avoir subi des reflux à deux chiffres (en pourcentages et en dollars) vendredi, soit leur plus forte chute depuis le krach historique de mars 2020. Vers 13h20, le baril de Brent se négocie à 74,9 dollars (+4,7%) et celui de WTI à 71,6 dollars (+5%) à l'entame d'une semaine qui s'annonce volatile avec une réunion de l'Opep+ en ligne de mire. Schlumberger (+4,9%) et Vallourec (+3,2%) profitent également de ce sursaut matinal.

De l'autre côté, Faurecia demeure en revanche en grandes difficultés et lâche 6% supplémentaires (-7,4% vendredi) après avoir prévenu que les secousses du marché automobile mondial (notamment liés à la pénurie de composants électroniques qui s'éternise) allait sensiblement affecter ses résultats annuels. Dans le sillage de l'équipementier, les valeur du secteur restent délaissées (-2% pour Plastic Omnium, -0,6% pour Renault, -0,3% pour Michelin).

Au chapitre des sciences de la vie, plusieurs sociétés spécialisées dans les biotechnologies affichent des gains spectaculaires à la mi-journée, à commencer par Abionyx (+27%), qui a confirmé la semaine dernière son rapprochement avec Iris Pharma, spécialiste niçois de l'ophtalmologie, via une levée de fonds avec une forte prime à la clef. Theradiag bondit de 46% après que le spécialiste du diagnostic in vitro Biosynex (+2,8%) s'est renforcé à son capital, et Biophytis gagne également 17%. Les hausses de Valneva (+9,8%), Innate ¨Pharma (+9,6%) ou encore Nanobiotix (+5%) sont par ailleurs à souligner.

Sur le Forex, la monnaie unique lâche 0,34% à 1,1284 dollar vers 13h35.

Quentin Soubranne - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.60 % vs +43.69 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat