Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SAFRAN

SAF - FR0000073272 SRD PEA PEA-PME
123.650 € +0.41 % Temps réel Euronext Paris

Safran : Boeing va sabrer de 20% sa production de 737 MAX, Safran en pâtit

lundi 8 avril 2019 à 10h25
Les moteurs LEAP équipant la dernière génération de 737

(BFM Bourse) - À la suite des deux récentes catastrophes aériennes, l'avionneur américain doit réduire le rythme de production des 737 MAX. En réaction à cette annonce, le titre de l'équipementier français -fournisseur des moteurs du dernier appareil de Boeing- recule à la Bourse de Paris. Airbus Group profite au contraire d'un pic d'intérêt en Bourse.

Bien orienté en début de l'année -l'action Safran a gagné près de 16% dans le sillage de l'annonce d'un gros contrat avec la compagnie low cost Viva Air pour motoriser toute une flotte d'Airbus, comprenant à la fois des A320neo et des A320ceo, et de la publication d'un exercice 2018 globalement réussi,le titre de l'équipementier aéronautique français se retourne lundi matin. Vers 10h30, il affiche la plus forte baisse de l'indice phare parisien avec un repli de 2,35% à 122,50 euros.

Boeing réduit de 52 à 42 avions sa production mensuelle de 737 MAX

Dans un communiqué publié vendredi dernier après la clôture de la Bourse de Paris, Boeing a annoncé qu'il travaillait activement à remettre son best-seller en service après les deux accidents meurtriers (l'écrasement du vol Lion Air 610 en octobre dernier dans la mer de Java avec 189 personnes à bord, puis du vol Ethiopian Airlines 302 tuant 157 personnes début mars), tout en reconnaissant qu'il devait revoir en baisse son planning de production.

"Nous savons désormais que les deux accidents ont été causés par une série d’événements dont le dénominateur commun qui est la mauvaise activation du dispositif MCAS" [pour "Maneuvering Characteristics Augmentation System"] destiné à éviter le décrochage en mode manuel, a indiqué l'avionneur américain.

Boeing a également assuré que ses équipes travaillaient "sans relâche" à la résolution de ce problème, notamment sur l'amélioration et les tests du logiciel en question. Le groupe conduit en parallèle des "enquêtes non-partisanes", travaille avec des organismes de régulation pour obtenir la certification finale et finalise également de nouveaux programmes d'entrainement pour ses pilotes.

"Alors que nous nous efforçons de régler ces problèmes, nous ajustons temporairement notre système de production de 737 pour prendre en considération l'interruption des livraisons, ce qui nous permet d'allouer des crédits additionnels pour se concentrer sur la certification de nos logiciels et, ainsi, aux 737 de reprendre du service" annonce Boeing. Le géant aéronautique américain précise qu'il a donc décidé de passer d'un rythme de production de 52 appareils par mois à 42, à compter de mi-avril.

Même si Boeing affirme travailler directement avec ses fournisseurs pour minimiser la disruption opérationnelle et l'impact financier de ce changement de rythme de production, les investisseurs craignent un impact sur les comptes des équipementiers aéronautiques, à commencer par Safran. D'autant que Boeing prévoyait initialement d'augmenter sa cadence de production, pour monter à 57 appareils par mois au cours de l'exercice 2019.

À l'inverse, le concurrent européen Airbus Group signe la plus forte hausse du CAC 40, s'adjugeant 0,9% à 199,76 euros vers 10h30.

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SAFRAN en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+289.30 % vs +8.08 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat