Bourse > Apprendre la bourse > Lexique Boursier

Lexique Boursier

Obligation à taux variable

A la différence de l’emprunt classique à taux fixe, sa rémunération évolue en fonction des conditions du marché. Ce type de produit s’est largement développé au cours des années 1970, afin d’attirer les investisseurs que l’inflation avait fini par détourner du placement obligataire. Le contrat d’émission fixe à chaque fois une référence spécifique servant de base au calcul de la rémunération. Concernant les échéances longues, les références les plus fréquentes sont le TME (taux moyen des emprunts d’Etat), le TMO (taux annualisé du marché obligataire) et le TEC (taux de l’échéance constante). Pour les échéances courtes, ce sont l’Eonia (taux moyen pondéré en euros, équivalent au loyer de l’argent au jour le jour) et l’Euribor (taux interbancaire offert en euros). L’atout majeur de ces obligations à taux variable réside dans la protection du capital qu’elles offrent en période de remontée des taux. Elles s’adressent donc à une clientèle souhaitant disposer d’un revenu régulier, mais qui se préoccupe plus de la préservation de son capital que des perspectives de plus-values. Reste que le choix en matière d’obligations à taux variable est restreint et que la liquidité laisse souvent à désirer.