Bourse > Apprendre la bourse > Lexique Boursier

Lexique Boursier

Obligation convertible (OC)

Très prisée des professionnels, l’obligation convertible (OC) est avant tout une obligation classique, caractérisée par un nominal, un taux d’intérêt (fixe dans la quasi-totalité des cas), une durée de vie (en moyenne quatre à huit ans) et un prix de remboursement. Mais, et c’est là son originalité, cette obligation peut à tout moment être convertie, selon des modalités définies dans le contrat d’émission, contre des actions nouvelles de la société émettrice. Ces obligations permettent de s’associer au développement d’une société en prenant des risques plus limités qu’en acquérant les actions équivalentes. Si le cours de l’action progresse, celui de la convertible tend à s’apprécier dans les mêmes proportions. Mais si l’action dégringole, le caractère obligataire de la convertible prend le dessus (on dit que le « parachute » s’ouvre). Son cours s’établit à un prix plancher en rapport avec le taux en vigueur sur le marché obligataire. Le détenteur de convertibles est donc mieux protégé en cas de baisse. Après l’émission, ces titres évoluent en Bourse en fonction du cours de l’action support et des taux d’intérêt. On classe alors les convertibles en trois catégories : les OC de type action (la convertible se comporte comme l’action support, à la hausse comme à la baisse) destinées aux investisseurs agressifs ; les OC de type obligation, qui s’apparentent aux obligations classiques et sont destinées aux investisseurs défensifs ; les OC mixtes, dont les cours vont accompagner en partie la hausse de l’action mais qui, en cas de baisse, seront moins affectées grâce au parachute obligataire.