Bourse > Apprendre la bourse > Lexique Boursier

Lexique Boursier

Fonds profilés

Il s’agit de sicav ou de fonds diversifiés, gérés en fonction du niveau de risque accepté par les investisseurs. Les établissements proposent trois profils : prudent, équilibré ou dynamique. Le premier comprend une part prépondérante de placements monétaires ; le deuxième comporte surtout des obligations et fait une petite part aux actions ; le troisième fonds profilé est à dominante actions. Tous les grands gestionnaires ont lancé leur gamme. Les réseaux disposent ainsi d’un éventail de produits adaptés au profil de leurs clients. Ils s’adressent en priorité aux épargnants qui veulent être déchargés de tout souci de gestion. Présentés par les banques comme la solution idéale pour les particuliers non avertis, les fonds profilés présentent pourtant certains désavantages. Ils sont difficiles à comparer : les notions de prudence, d’équilibre et de dynamisme varient d’un établissement à l’autre. Les profils de risque sont en effet définis en fonction de l’idée que se font les établissements de l’aversion au risque de leur clientèle. C’est pourquoi le profil dynamique de tel établissement pourra correspondre au profil équilibré d’un autre. Par ailleurs, les frais peuvent être dans certains cas très élevés. Notamment pour certains fonds prudents, gérés comme des sicav monétaires, avec une petite dose d’obligations ou d’actions destinée à doper la performance. Compte tenu du faible rendement possible (2,5 à 4 %), cette gestion ne justifie pas des droits d’entrée supérieurs à 1 %. Pour les profils équilibrés, les droits d’entrée ne doivent pas dépasser 2 %. Et 2,5 % semblent un maximum pour les « dynamiques ». L’épargnant a toujours la possibilité de négocier le montant de ces droits. Ce qui n’est pas le cas pour les frais de gestion. En revanche, la plupart des gestionnaires ne prélèvent pas de frais d’entrée sur les sicav et les FCP où sont investis les fonds profilés. Ces derniers sont très utilisés par les compagnies d’assurances qui proposent des contrats assurance vie multisupports. Ces compagnies proposent les trois types de profil, déjà mentionnés, avec la possibilité d’arbitrer pour l’un ou l’autre en fonction de la conjoncture. Arbitrages qui induisent cependant des frais supplémentaires.