Bourse > Apprendre la bourse > Lexique Boursier

Lexique Boursier

FCP d'entreprise

Dans le cadre de l’épargne salariale, il existe plusieurs enveloppes mettant à contribution la gestion collective.

Le Perco (Plan d’épargne retraite collectif) est un nouvel outil dont disposent les Français pour préparer leur retraite par capitalisation. Il s’agit d’un produit d’épargne constitué d’OPCVM. Celui-ci vient s’ajouter à la palette de placements similaires déjà en vigueur, mais qui ne profitent pas des mêmes avantages, notamment fiscaux, comme le PEE (Plan d’épargne entreprise) ou le PEI (Plan d’épargne interentreprises, issu de la loi Fabius).

Le Perco est un aménagement du PPESV, une création de l’ancien ministre des Finances Laurent Fabius, qui ne peut plus être souscrit depuis août 2003. Issu de la loi Fillon du 21 août 2003, le Perco est un produit exclusivement consacré à la retraite qui ne peut être souscrit que si un PEE existe dans l’entreprise. Alors que les sommes versées dans un PPESV devenaient disponibles au bout de dix ans, le Perco est bloqué jusqu’à l’âge de la retraite du salarié (sauf cas possibles de sortie anticipée).

Les versements individuels sont libres et éventuellement majorés de l’abondement de l’entreprise ainsi que de l’intéressement ou de la participation, selon les cas. L’abondement peut atteindre, au maximum, 4 600 euros par salarié et par an. Il est non fiscalisé mais intégré dans le plafond de déduction. La sortie peut se faire soit en capital, soit en rente. Le capital est net d’impôt sur le revenu et sur les plus-values. Seuls les prélèvements sociaux sont opérés. En cas de sortie en rente, la fiscalité appliquée sera celle de l’assurance-vie. C’est avant tout le montant de l’abondement qui a fait le succès des différentes enveloppes de l’épargne salariale. Or les entreprises sont loin de verser à leurs nsalariés le montant maximal des abondements prévu par la loi, même si l’opération se fait en franchise d’impôt sur les bénéfices.

Le Perco, comme le PEE et le PEI, est constitué d’OPCVM. Conçus pour préparer la retraite des Français, les produits logés dans cette enveloppe sont forcément sécurisés. Fonds monétaires, obligataires, profilés ou évolutifs qui seront donc introduits dans les offres des différentes banques et des assureurs, qui comptent bien profiter de cette fantastique manne. Et ce de la même manière que les produits conçus pour la retraite qui sont essentiellement composés d’OPCVM profilés permettant aux salariés d’opter pour différentes expositions au risque.

En général, trois fonds sont proposés, du plus prudent au plus offensif, le salarié ayant la possibilité d’arbitrer sa position une fois par an. Produits pour le très long terme, ces OPCVM seront presque toujours élaborés selon un même modèle. Les performances varieront selon la gestion des différents établissements promoteurs et les formules que vous aurez retenues.

Lourdeur, toutefois, du principe (mais cela est vrai pour tous les produits d’épargne salariale) : les cas de déblocage anticipé ne sont pas nombreux et les actifs sont bloqués pour une très longue période.