Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 638.46 -0.95 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Entrée en phase d'incertitudes, volatilité à prévoir

mardi 22 juin 2021 à 08h33

(BFM Bourse) - Après le reflux amorcé vendredi, et l'ouverture en baisse hier, le CAC 40, baromètre de l'humeur du marché parisien, a repris tout au long de la séance le chemin de la hausse, pour une clôture au-delà des 6 600 points (+0,54%). La peur de manquer une occasion d'achats à (bon ?) compte aura dominé les débats, la rotation sectorielle bénéficiant tout particulièrement au secteur de l'automobile au sens large, équipementiers y compris. Renault a gagné 1,79% à 35,91 euros, Stellantis 3,25% à 17,008 euros et Michelin 4,76% à 137,60 euros dans de solides volumes. Hors indice phare, le secteur des médias montrait de bonnes dispositions, à l'image, sur le compartiment A de la cote, de Metropole TV (+3,48% à 17,24 euros) ou TF1 (+3,55% à 8,455 euros).

Le coup de semonce subi en fin de semaine est intervenu après que la Fed a clairement entériné une amélioration de la santé de l'économie américaine plus forte qu'anticipé, ce qui aurait dû conduire les opérateurs à intégrer un ralentissement à venir du généreux soutien que l'institution dispense actuellement. Mais dès jeudi, lendemain de la conférence de la Fed, les rendements obligataires se sont détendus, retombant même sous le niveau précédent l'intervention de la banque centrale des Etats-Unis, brouillant au passage les cartes sur ce que le marché avait finalement retenu de la conférence de presse... De sorte qu'il a fallu, vendredi, qu'une "colombe" de la Fed, James Bullard, sorte de son rôle habituel en se fendant d'une série de commentaires dignes d'un "faucon" pour faire comprendre que le biais avait bel et bien changé, comme l'explique Alexandre Baradez.

Côté BCE, Christine Lagarde répondait pour sa part en début d'après-midi aux questions de la commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen. Et les investisseurs ont visiblement été rassurés d'entendre la patronne de l'autorité monétaire européenne affirmer qu'un resserrement monétaire était prématuré en ce qu'il poserait un risque pour la reprise économique en cours.

Au chapitre statistique, aucun chiffre macroéconomique d'importance majeure ne figurait à l'agenda hier. Le programme se densifiera tout au long de la semaine, avec en particulier une batterie d'indicateurs d'activités PMI en Europe mercredi, ainsi que des données d'inflation et de PIB outre Atlantique en seconde partie de semaine.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé la première séance de la semaine nettement dans le vert, avec une sous-performance encore marquée de la technologie, le Nasdaq Composite gagnant 0,79% à 14 141 points, et le Dow Jones 1,76% à 33 876 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 1,40% à 4 224 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1890$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 73,20$.

A l'agenda statistique ce mardi, à suivre en priorité l'indice de confiance des investisseurs en Zone Euro à 16h00 et l'indice manufacturier de la Fed de Richmond, à 16h00 également.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La bougie en "pendu" tracé mercredi laisse entrevoir une phase de reflux, dont la forme, associée aux volumes, en dira davantage sur sa durabilité. Deux scénarios sont à ce stade sur la table: celui d'une courte correction tout d'abord, aubaine pour les investisseurs pressés de renforcer leurs positions, ou celui de l'engagement dans une phase de consolidation large et volatile. Nous précisions vendredi, après l'avis négatif: "avec mise sous surveillance des volumes et du niveau de clôture en particulier." Les volumes, certes à mettre en relation avec l'expiration simultanée de 4 types de produits dérivés, ont explosé. Mais c'est surtout la clôture sur les pus bas de séance qui donne une indication de la mobilisation vendeuse jusqu'en fin de séance, et qui détériore l'allure de la bougie hebdomadaire ainsi achevée la semaine passée.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 6710.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 6445.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
6710.00 / 6944.00
Support(s) :
6445.00 / 6220.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Entrée en phase d'incertitudes, volatilité à prévoir (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Entrée en phase d'incertitudes, volatilité à prévoir (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.40 % vs +33.54 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat